AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 63 ϟ Gallions : 155 ϟ Âge : 15 ϟ Sang : pur ϟ Année d'étude : 5ième Age : 38
Serdaigle • Cinquième année ─
MessageSujet: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Ven 22 Mai - 20:34

Ce qui avait commencé comme une plaisanterie le jour où ils s'étaient mis ensembles avait fini par devenir une habitude : les insultes remplaçaient les mots d'amour. Comme les autres s'appelaient "mon lapin en sucre" ou "mon ange" Maximilian et Meredith s'échangeaient des "garces" et autres "connards", c'était leur code à eux. Car ils se les disaient avec la même affection et la même complicité que les couples normaux se donnaient des surnoms normaux. Et ce petit jeu avait comme bonus de semer le trouble quand à la nature exacte de leur relation pour les personnes qui ne les connaissaient pas, ce qui, de l'avis du garçon, était terriblement drôle.
Il déambulait dans les couloirs vers leur lieu de rendez-vous, ils devaient finir en même temps mais sa salle de cours était trop éloignée pour qu'il puisse espérer arriver avant elle. Et en effet, il la vit devant la porte, en train de discuter avec deux autres élèves, des jeunes qui cherchaient probablement leur chemin.
Un sourire sournois se dessina sur son visage. Il s'avança d'un pas pressée tandis que sa petite amie poursuivait ses explications, elle ne l'avait pas vu, et en arrivant à sa hauteur il l'attrapa par le coude et la tira dans la salle de classe vide, se moquant de savoir se qu'allaient en penser des deux autres.

- Viens par là salope, faut qu'on cause !

Un regard torve en arrière suffirait normalement à dissuader quiconque de les suivre.
Aussitôt à l'intérieur, il la plaqua contre la porte qu'il venait de claquer et l'embrassa avec sa vigueur habituelle, prenant même la liberté de prendre sa lèvre inférieure si pulpeuse entre ses dents et de la mordiller par petits à-coups, de plus en plus fort, jusqu'à ce qu'elle siffle pour lui intimer d'arrêter.

- Bon sang ce que tu m'a manqué ma Mery.
Confessa-t-il en reprenant son souffle. Je sais pas si je vais réussir à te lâcher avant demain, c'est dire.

Le jeune homme était si bien contre la demoiselle, elle faisait littéralement de lui un autre garçon, joyeux et rieur. Il l'enlaça doucement et posa sa tête contre son épaule avant de se frotter à sa joue comme l'aurait fait un chat.

- J'espère que les deux jeunes ne sont pas encore derrière la porte à se demander ce qui se passe ! Surtout qu'ils risquent d'imaginer des trucs pas tendres… Mais c'était tellement tentant, j'avoue j'ai pas pu résister.

Ses travers s'étaient calmés et prenaient un aspect plus humoristique et moins violent qu'avant mais ce n'était pas encore un comportement tout à fait correct.
Il l'attrapa par la cravate et la tira jusqu'à une table d'écolier. Cette fois c'est lui qui serait assis et elle debout, prisonnière de ses cuisses… De grenouille.

- Alors, je t'ai manqué ? Raconte-moi ces presque deux jours sans moi ! Ça a été aussi insupportable que pour moi ? Un peu moins peut-être.

Il la dévorait des yeux en lui posant ses questions, la trouvant magnifique dans son uniforme sable et or. Il ressentit comme un nœud dans son ventre mais cela n'altéra en rien son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Dim 24 Mai - 19:41

Ce matin, j’avais envoyé un hibou à Maximilian pour lui donner rendez-vous. J’aurais pu lui envoyer un origami, évidemment, mais j’avais préféré écrire sur un vrai parchemin, roulé avec minutie et confié à un hibou superbe plutôt que sur un bout de papier qui finirait, de toute manière, froissé.

Nous finissions à la même heure, mais j’étais arrivée bien avant lui pour une raison toute simple : ma salle de classe était beaucoup plus proche que la sienne. Pour m’occuper en attendant qu’il arrive, j’avais emporté un roman que je n’eus finalement pas l’occasion de lire. A cause de deux élèves de première année. J’aurais voulu leur dire de dégager, en menaçant de leur mettre un coup de pied au cul s’ils n’avançaient pas assez vite, mais j’étais préfète. J’étais donc obligée de répondre à leurs questions. Et poliment, en prime.

« Et donc, pour vous rendre rapidement jusqu’au... TU VOIS PAS QUE JE SUIS OCCUPEE, CONNARD?? »

Je ne l’avais pas vu arriver, et aussitôt que je tournais le dos aux deux élèves je laissais tomber ma fausse colère et me mis à sourire. Je le laissais me plaquer contre la porte et l’entourais de mes bras tandis qu’il me mordait la lèvre de plus en plus violemment, jusqu’à ce que je grogne en lui tapant le flanc parce qu’il m’avait fait mal.

« Tu m’as manqué aussi, Maxou. Et ils doivent probablement se demander lequel de nous deux va casser la gueule à l’autre! »

Je lâchais un petit rire tandis que je lui embrassais le haut de la pommette droite, avant de me laisser tirer par ma cravate. Sans que je n’y prenne garde, mes mains se posèrent sur ses genoux et remontèrent le long de ses cuisses jusqu’à se rejoindre dans son dos pour le rapprocher de moi.

« Tu m’as terriblement, affreusement manqué. J’ai envoyé un hibou à madame Rosmerta et c’est bon, on a une chambre de réservée! Sinon ça a principalement été mon boulot de préfète et des devoirs, puis des leçons... Pour être entièèèèèrement libre ce week-end! »

Je remontais une de mes mains pour la passer dans les cheveux de Maximilian, avant de le tirer à moi pour l’embrasser.

« Et toi? Ca a été à ce point insupportable? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 63 ϟ Gallions : 155 ϟ Âge : 15 ϟ Sang : pur ϟ Année d'étude : 5ième Age : 38
Serdaigle • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Mar 26 Mai - 19:51

Maximilian découvrait non sans un peu d’orgueil qu’il aimait bien se sentir indispensable à quelqu’un. Et en plus il s’agissait de Meredith ! Une jolie fille au tempérament de feu mais qui savait aussi se montrer douce et câline pour lui… sans parler de ses quelques talents cachés tels que le jardinage et la broderie. Bref, il se gargarisait de satisfaction.

- Et peut-être même pire encore ! Répondit-il en posant sa tête contre sa poitrine. C’est que j’ai l’habitude de faire mes devoirs aussitôt qu’on me les donne, du coup j’ai pas eu trop de travail en plus pour m’occuper l’esprit et j’ai gambergé. C’est cool que tu aies eu une réponse positive pour la chambre, ça me fera une inquiétude de moins… Mes nuits seront moins agitées.

Il se sentait bien contre sa poitrine chaude et souple, il s’y était appuyé naturellement et sans la moindre perversité. Sa chemise était probablement propre du matin, sentait bon et était douce contre son profil mais pas aussi douce que les joues de sa petite amie. Il se redressa pour l’embrasser du bout des lèvres et frotter son front à la naissance de son cou comme l’aurait fait un gros chat. Il se surprit alors à se demander si la peau de sa poitrine était tout aussi douce et aussitôt il devint rouge jusqu’en haut des oreilles et un tiraillement assaillit son bas ventre.

- Par Merlin et ses descendants ! Il m’arrive des trucs bizarres en ce moment ! J’ai l’impression de plus être tout seul dans mon corps, comme si quelque chose était décidé à en sortir… Ou à faire un trou pour s’y installer.

En effet, le jeune homme était particulièrement travaillé par ses hormones, d’autant plus contentes de le harceler qu’elles n’avaient pas beaucoup été sollicitées au cours de sa jeune existence. Se percevant lui-même comme un monstre, convaincu de ne jamais plaire à personne, il avait emprisonné son cœur dans une lourde carapace abrasive que la demoiselle avait fait voler en éclat. De ce fait, il était comme à vif, devant affronter des phénomènes pour lesquels il n’avait ni préparation ni entraînement.
Pour se changer les idées, il empoigna la chevelure de sang de sa compagne et l’embrassa de nouveau, avec fougue et passion cette fois, allant chercher sa langue pour l’entortiller de la sienne jusqu’à avoir du mal à respirer. Ses baisers intenses avaient le pouvoir de tout lui faire oublier.

- Hummm, ça va mieux ! Ronronna-t-il en la relâchant enfin. Je crois que tu es le meilleur médicament au monde contre tout ce qui me fait souffrir. C’est con mais je crois que j’en parlerai à mon médecin lors de ma prochaine visite de contrôle. Ah bah c’est juste avant les vacances.

Sa blessure, même si elle n’inquiétait plus les médicomages outre mesure, nécessitait une surveillance constante et des soins réguliers. Des traitements supplémentaires étaient même envisageables si quelqu’un pouvait convaincre le garçon de porter un bandeau dans la journée et un autre la nuit mais il s’y était toujours refusé, prétextant que « jouer au pirate » n’était pas son truc.

- Alors, as-tu imaginé quelque chose pour passer le temps ce soir ? Je suis curieux.

Il avait resserré la prise de ses jambes en posant sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Mer 3 Juin - 14:36

« Je connais un charme contre les nuits difficiles, je te le montrerai tout à l’heure. »

Fis-je avec un petit sourire, tout en haussant légèrement un sourcil quand Maximilian posa sa tête sur ma poitrine. J’hésitais un instant sur la conduite à tenir puis décidais de le laisser faire. Après tout, il avait l’air bien installé et je n’avais pas le coeur de le déloger. Lorsqu’il se frotta dans mon cou, je laissais échapper un petit rire alors qu’une de mes mains venait lui caresser les cheveux.

« Ah bon? C’est pas normal, tu as été faire un tour à l’infirmerie? Je sais, je sais! Trop de compassion pour toi là-bas. »

Fis-je, avant que mon petit ami n’aie le temps de me balancer sa réplique habituelle. Baissant les yeux sur son visage, je constatais avec étonnement qu’il était presque aussi rouge que mes cheveux.

« Ben alors? T’es tout r...!! »

Je n’avais pas eut le temps de finir que Maximilian m’avait saisie par les cheveux pour m’embrasser. Je répliquais avec la même passion que lui, agrippant sa nuque d’une main tandis que l’autre se crispait sur sa hanche où elle reposait toujours.

« Je suis contente de l’apprendre! C’est quand, ton rendez-vous? Si c’est le vendredi juste avant les vacances, je pourrais venir te retrouver après et on pourrait faire un truc sympa! »

Je n’avais pas souvent eut besoin d’aller voir un médecin en dehors de madame Pomfresh et ses assistants, mais je me souvenais que c’était quelque chose de profondément désagréable. Alors pour Maximilian qui avait du mal avec le personnel médical... Je frémis quand je le sentis resserrer ses jambes autour de moi, et je lui mordillais la lèvre inférieure pour me venger.

« Je me vois bien rester ici avec toi! A faire des câlins et à t’embrasser. »

Je l’embrassais d’ailleurs, avant de me reculer brusquement, me penchant légèrement en arrière pour pouvoir facilement le regarder dans les yeux.

« OH! JE VIENS D’AVOIR UNE SUPER IDEE!!! »

Je n’étais absolument pas surexcitée. J’étais ultra zen. D'une sérénité parfaite. L’image même du calme.
Ou pas.

« Pourquoi tu ne viendrais pas à la maison pendant les vacances?? Mon père ne pourra pas refuser si je lui dis que tu es de sang pur! Et ma mère sera contente que je ramène quelqu’un! »

Certes, mes parents déchanteraient quand ils verraient la bouille de cookie trop cuit de Maximilian, mais étais-je obligée de lui dire? Sans doute pas. Mes parents sauraient se tenir et se montrer polis, je me ferais juste un peu engueuler. Tant pis, le jeu en valait la chandelle.

« Ca te plairait? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 63 ϟ Gallions : 155 ϟ Âge : 15 ϟ Sang : pur ϟ Année d'étude : 5ième Age : 38
Serdaigle • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Jeu 4 Juin - 15:59

Maximilian profitait de chaque seconde comme si ce moment devait être le dernier. Une approche pragmatique pour quelqu’un qui était parfaitement conscient de la chance qu’il avait mais aussi que la chance pouvait être ingrate.
 
- Un charme contre les mauvaises nuits ?
 
Sa voix s’était faite toute basse, comme s’il ne parlait qu’à lui-même. Il respirait lentement et profondément, sa poitrine comme compressée par quelque chose de chaud. Au plus cette sensation bizarre montait, au plus il avait envie de s’accrocher à Meredith qui répondait à ses baisers et à ses étreintes avec la même fougue.
 
- Tu sais, un rendez-vous avec un médecin de Sainte Mangouste c’est pas vraiment comme aller voir madame Pomfresh. Mais c’est en effet le vendredi juste avant les vacances donc tu pourras m’accompagner si tu veux. Moi, ça ne me pose pas de soucis mais faudra voir avec le doc’ si tu dois rester dans la salle d’attente ou si tu peux assister à la consultation.
 
Le jeune homme ne savait trop qu’en penser, parfois son médecin essayait de nouveaux traitements sur lui et les effets n’étaient pas toujours très agréables à regarder. Mais sa petite amie avait le cœur bien accroché alors…
Mais une nouvelle rafale de baisers et d’étreintes vint couper ses réflexions. Il laissa échapper un grognement de frustration quand elle se décolla de lui. Heureusement, c’était pour lui faire une proposition du genre qui ne se refuse pas : une invitation pour les vacances, c’était comme lui offrir les clés de sa cellule et lui ouvrir les portes de la prison.
 
- Et comment que ça me plairait ! Voir autre chose que les murs du château et les couloirs vides, trop bien ! C’est une super idée, merci !
 
Oubliant toute mesure, l’élève de Serdaigle se leva pour combler l’espace qui le séparait de la préfète de Poufsouffle et l’embrassa fiévreusement, allant chercher sa langue sans ménagement entre ses dents. Il laissa glisser ses mains le long de ses cuisses et l’attrapa soudain par les genoux pour la soulever et l’entrainer jusqu’à un autre pupitre où il l’assit, ses lèvres toujours scellées aux siennes. Puis, il passa le bras gauche autour de ses épaules et posa sa main droite sur sa hanche avant de la renverser comme pour un final de tango.
Il la relâcha enfin dans un grognement un peu bestial en essuyant un filet de bave à la commissure de ses propres lèvres. Il se sentait puissant, sûr de lui, jusqu’à ce qu’une douleur inattendue ne se fasse sentir.
 
- Arg ! Putain de crampe ! S’exclama-t-il en portant sa main à l’entre-jambe.
 
Son œil gauche cillait frénétiquement, il avait chaud, très chaud, et se sentait animée de pulsions animales presque irrésistibles. Il porta sur sa compagne un regard presque affamé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Jeu 4 Juin - 16:01

« J’imagine, oui. Mais si on part du principe que toi et moi ça va durer, je veux pas être mise à l’écart de ce genre de choses. C’est pas agréable, sans doute dégueulasse parfois. Mais c’est pas grave, parce que c’est bien mignon d’être là l’un pour l’autre quand tout va bien mais il faut aussi savoir être là quand ça va moins bien. »

Que ça soie avec lui, ou avec un autre, la vie ne serait jamais toute rose. En tout cas, pour le moment, c’était bien parti pour être une période agréable et je trépignais d’impatience en attendant que Maximilian me réponde. Inutile de préciser que j’étais à deux doigts de faire des bonds sur place quand il accepta! Néanmoins, ses baisers eurent tôt fait de me calmer (si on pouvait appeler ça comme ça) et je me laissais soulever et installer ailleurs. Je m’accrochais à ses épaules, plus pour le garder proche de moi que par peur de tomber, et j’avais le souffle court ainsi que les joues un peu rouge quand il se redressa.

« Ca, ce n’est pas une crampe! »

Fis-je, avec un sourire amusé en voyant où il avait porté sa main. Je posais une des miennes sur son torse et le repoussais juste assez pour descendre du bureau et tirer une chaise où je le poussais puis une seconde sur laquelle je m’installais.

« Mais ne t’en fais pas : dans quelques instants tu n’auras plus mal du tout. »

Déclarais-je, alors que j’ouvrais son pantalon sans lui demander son avis avant d’y glisser ma main pour remédier à son problème tout en le regardant droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 63 ϟ Gallions : 155 ϟ Âge : 15 ϟ Sang : pur ϟ Année d'étude : 5ième Age : 38
Serdaigle • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Jeu 4 Juin - 16:04

"Si on par du principe que toi et moi ça va durer"… Celle-là, Maximilian ne l'avait pas vue venir. Pas qu'il se considérait comme un jouet ou un morceau de viande mais un marque de confiance et de fidélité pareille à son égard, c'était tout à fait nouveau. Il garderait cette déclaration dans un coin de son cœur et de sa tête afin de toujours se rappeler ce que Meredith était prête à faire pour lui et afin d'être à la hauteur et de s'en montrer digne.
 
- Merci ma Mery…
 
Puis vint leur étreinte brulante et bestiale.
Le jeune homme regarda sa petite amie avec de grands yeux ronds quand elle lui affirma, à raison, que ce n'était pas d'une crampe qu'il souffrait. Il était évident qu'elle s'y connaissait beaucoup mieux que lui en la matière, elle connaissait peut-être même mieux les garçons qu'il ne les connaissait alors qu'il en était un lui-même. Sous l'effet de la surprise, il se laissa pousser et guider sans opposer la moindre résistance, ce qu'il aurait pu faire par simple esprit de contrariété.
 
- Mais qu'est ce que tu fiche ? Demanda-t-il effaré après s'être fait asseoir. Hey, hey, hey…
 
Sans être tout a fait pris de panique, il ne pouvait pas dire que cette plongée dans l'inconnu ne le mettait pas mal à l'aise.
Aussitôt la main de la demoiselle affairée à sa tâche, il fut incapable de prononcer un mot ou même d'ouvrir les yeux et l'éternité sembla se refermer sur lui.
 
 
*****
 
 
Cela ne dura même pas trois minutes en réalité. Un instant figé, une puissante impulsion émanant du bas ventre, un cri libérateur et la chose était finie.
Haletant, il s'ennuya le front, perlé de sueur, en oubliant sa cicatrice. Il émit un sifflement de douleur quand l'ongle de son pouce râpa la chair meurtrie mais cette contrariété disparut immédiatement. Il regarda sa belle aux cheveux de sang, un peu ahuri, puis la souillure qu'il venait de laisser sur le sol, ses yeux firent quelques fois l'aller-retour.
 
- Waouh !
 
Péniblement, il se pencha jusqu'à elle pour l'embrasser, avec moins de fougue mais plus de passion. Il avait pris son poignet dans sa main, comme pour lui dire de ne pas se retirer trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Mar 9 Juin - 12:32

Je grimaçais légèrement quand Maximilian se fit mal en s’essuyant le front, mais mon sourire ne tarda pas à revenir. Le pauvre semblait être dans tous ses états alors qu’objectivement je n’avais pas fait grand-chose. Toute cette histoire me faisait me poser des questions sur l’étendue de son ignorance. Je le savais puceau, il me l’avait dit, mais je n’avais jamais rencontré de garçon qui se retrouve si démuni face à une érection.

« Ah oui, à ce point? »

Fis-je pour le taquiner avant de me laisser embrasser avec plaisir. Je laissais ma main où elle était pendant encore quelques instants, desserrant progressivement ma prise pour que ça ne soie pas désagréable pour lui. De ma main libre, je saisissais ma baguette et lançais un sort de nettoyage.

« Ca ne sert pas à grand-chose pendant les cours, mais je suis contente de maîtriser les sorts ménagers! »

Fis-je avec un petit rire, alors que je sortais un mouchoir que je tendis à Maximilian pour qu’il puisse s’éponger le front. J’en profitais pour rapprocher ma chaise de la sienne afin de pouvoir déposer un baiser sur sa joue avant de remettre quelques mèches de ses cheveux en place. Puis, pour dissiper toute gêne éventuelle, je décidais de repasser sur notre sujet précédent.

« Est-ce que tu as une tenue de soirée? Si mes parents acceptent que tu viennes, ce dont je ne doute pas, il t’en faudra une. Deux, en fait. La tradition chez moi veut que Noël se fête bien habillé. Idem pour le Nouvel An, d’ailleurs, où il est de mauvais goût de porter la même tenue qu’à Noël. »

Je fis une grimace exagérée tout en roulant des yeux pour le faire rire et, surtout, lui faire bien comprendre que pour moi il pourrait se présenter aux deux repas dans un pyjama en velours rose que ça me serait bien égal.

« Si tu n’as pas ce qu’il faut, on ira voir à Pré-au-Lard ou au Chemin de Traverse. On pourra en profiter pour s’occuper des cadeaux. Même mon père m’en offre un, c’est dire s’il tient à la tradition des échanges de cadeaux! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 63 ϟ Gallions : 155 ϟ Âge : 15 ϟ Sang : pur ϟ Année d'étude : 5ième Age : 38
Serdaigle • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   Mer 10 Juin - 10:36

Maximilian se remettait doucement de son expérience. Il s'était déjà adonné aux joies des plaisirs solitaires mais se le faire faire par quelqu'un d'autre était nouveau et surprenant mais loin d'être désagréable. D'autant plus qu'il s'agissait en l'occurrence de Meredith, sa petite amie, qui bénéficiait de nettement plus d'expérience que lui en matière de relations de couples.
 
- Bah oui à ce point là. Ce n'est déjà pas quelque chose à laquelle j'accorde beaucoup d'importance, alors en laissant en plus les commandes à quelqu'un d'autre… C'est quand même pas mal différent.
 
Il admira son initiative de tout nettoyer à l'aide d'un sortilège, un tel détail ne lui serait même pas venu à l'idée. Certes, pas grand-chose ne lui serait venu à l'idée durant les cinq minutes suivant son éruption mais même après ce délai, il n'aurait pas eu la présence d'esprit d'effacer les traces de son méfait.
 
- Maitriser des sortilèges c'est bien, s'en servir au moment opportun, c'est mieux. Sinon on se retrouve à vomir des limaces dans un seau comme le benjamin des Weasley il y a trois ans.
 
Tout le monde avait au moins entendu parler de cet incident entre Ron et Drago que le jeune homme utilisait pour appuyer l'esprit d'à propos de sa compagne. Plusieurs versions en circulait d'ailleurs, de la véritable à des mensonges éhontés suivant les accointances et la faconde des conteurs.
Puis elle changea de sujet pour reparler de son invitation pour les vacances de Noël. Il l'écouta avec attention en essayant de se remémorer le contenu des armoires de sa chambre et de sa demeure familiale, actuellement gérée par des notaires gobelins aussi revêches que compétents.
 
- Il est bien possible que j'ai une tenue de soirée qui traine quelque part chez moi, je pourrai envoyer un courrier pour me la faire porter, je ne doute pas qu'elle soit encore de première fraicheur. En revanche, pour en trouver une deuxième, il faudra effectivement faire quelques emplettes. Ma foi, ça sera toujours une occasion de quitter le château quelques heures.
 
La remarque sur l'attachement aux traditions familiales le fit sourire jaune. De son côté au moins, il ne risquait pas d'être gêné par ce genre de choses mais il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il était vraiment dommage que des parents et leurs enfants en arrivent à des brouilles aussi féroces.
 
- Des cadeaux hin ? Je crois que ça va être compliqué sans un petit coup de main car quelque chose me dit que je ne pourrais pas m'en sortit avec un bouquet de fleur et du chocolat.
 
Ce "quelque chose" s'appelait l'étiquette et c'est effectivement un élément très contraignant chez les sorciers et dans l'aristocratie… Alors dans l'aristocratie sorcière ! Il ne fallait évidemment pas compter y couper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'éruption du volcan [Meredith "petite amie" R.] *contenu explicite*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» dalia harrison ø ex-petite amie (cher llyod) - réservée.
» (F) PETITE AMIE TEMPORAIRE • une personne
» Petite pause...
» Sara Sampaio + Petite amie cachée
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Le Troisième Etage :: • Salle de classe vide-