AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 HIPPO - Les idéalistes n'ont pas de patrie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 108 ϟ Gallions : 137 ϟ Âge : 15 ans ϟ Sang : moldu ϟ Année d'étude : cinquième année ϟ Emploi : ébène, crin de sombral, 31,08cm, rigide

Poufsouffle • Cinquième année ─
MessageSujet: HIPPO - Les idéalistes n'ont pas de patrie.   Lun 11 Mai - 18:49



   
hippolyte vuillard

un sous titre ici
Lorsque, par un décret des puissances suprêmes, Le Poète apparaît en ce monde ennuyé, Sa mère épouvantée et pleine de blasphèmes Crispe ses poings vers Dieu, qui la prend en pitié : - " Ah ! que n'ai-je mis bas tout un noeud de vipères, Plutôt que de nourrir cette dérision ! Maudite soit la nuit aux plaisirs éphémères Où mon ventre a conçu mon expiation ! Puisque tu m'as choisie entre toutes les femmes Pour être le dégoût de mon triste mari, Et que je ne puis pas rejeter dans les flammes, Comme un billet d'amour, ce monstre rabougri, Je ferai rejaillir ta haine qui m'accable Sur l'instrument maudit de tes méchancetés, Et je tordrai si bien cet arbre misérable,Qu'il ne pourra pousser ses boutons empestés ! " Elle ravale ainsi l'écume de sa haine, Et, ne comprenant pas les desseins éternels, Elle-même prépare au fond de la Géhenne Les bûchers consacrés aux crimes maternels. Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange, L'Enfant déshérité s'enivre de soleil, Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil. Il joue avec le vent, cause avec le nuage, Et s'enivre en chantant du chemin de la croix ; Et l'Esprit qui le suit dans son pèlerinage Pleure de le voir gai comme un oiseau des bois. Tous ceux qu'il veut aimer l'observent avec crainte, Ou bien, s'enhardissant de sa tranquillité, Cherchent à qui saura lui tirer une plainte, Et font sur lui l'essai de leur férocité. Dans le pain et le vin destinés à sa bouche Ils mêlent de la cendre avec d'impurs crachats ; Avec hypocrisie ils jettent ce qu'il touche, Et s'accusent d'avoir mis leurs pieds dans ses pas. Sa femme va criant sur les places publiques : " Puisqu'il me trouve assez belle pour m'adorer, Je ferai le métier des idoles antiques, Et comme elles je veux me faire redorer ; Et je me soûlerai de nard, d'encens, de myrrhe, De génuflexions, de viandes et de vins, Pour savoir si je puis dans un coeur qui m'admire Usurper en riant les hommages divins ! Et, quand je m'ennuierai de ces farces impies, Je poserai sur lui ma frêle et forte main ; Et mes ongles, pareils aux ongles des harpies, Sauront jusqu'à son coeur se frayer un chemin. Comme un tout jeune oiseau qui tremble et qui palpite, J'arracherai ce coeur tout rouge de son sein, Et, pour rassasier ma bête favorite, Je le lui jetterai par terre avec dédain ! " Vers le Ciel, où son oeil voit un trône splendide, Le Poète serein lève ses bras pieux, Et les vastes éclairs de son esprit lucide Lui dérobent l'aspect des peuples furieux : - " Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance Comme un divin remède à nos impuretés Et comme la meilleure et la plus pure essence Qui prépare les forts aux saintes voluptés ! Je sais que vous gardez une place au Poète Dans les rangs bienheureux des saintes Légions, Et que vous l'invitez à l'éternelle fête, Des Trônes, des Vertus, des Dominations. Je sais que la douleur est la noblesse unique Où ne mordront jamais la terre et les enfers, Et qu'il faut pour tresser ma couronne mystique Imposer tous les temps et tous les univers. Mais les bijoux perdus de l'antique Palmyre, Les métaux inconnus, les perles de la mer, Par votre main montés, ne pourraient pas suffire A ce beau diadème éblouissant et clair ; Car il ne sera fait que de pure lumière, Puisée au foyer saint des rayons primitifs, Et dont les yeux mortels, dans leur splendeur entière, Ne sont que des miroirs obscurcis et plaintifs ! " ▲ BAUDELAIRE

    un lien vers ta fiche
   
(c) AMIANTE






Dernière édition par Hippolyte Vuillard le Lun 11 Mai - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 108 ϟ Gallions : 137 ϟ Âge : 15 ans ϟ Sang : moldu ϟ Année d'étude : cinquième année ϟ Emploi : ébène, crin de sombral, 31,08cm, rigide

Poufsouffle • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: HIPPO - Les idéalistes n'ont pas de patrie.   Lun 11 Mai - 18:50



 
de sable

 



Si à Poufsouffle vous allez,
Comme eux vous s'rez juste et loyal
Ceux de Poufsouffle aiment travailler
Et leur patience est proverbiale.
(c) MORIARTY
AMIANTE


bill scobahull
BILLOU ! Ce gamin est une perle, t'sais ! On s'connait d'puis des années, d'puis sa première année à Poudlard, en fait, et dès qu'on en a l'occasion, on s'retrouve au coin d'un feu, sur son lit dans son dortoir, ou au détour d'un couloir pour mener un mauvais coup. Assez lamentbles, pour la plupart. Mais l'important, ç'pas d'y arriver, après tout, c'plutôt le temps qu'on passe à s'amuser en préparant nos âneries. On s'marre bien avec lui, toujours, et j'en d'mande pas plus, personnellement !
(c) MORIARTY
AMIANTE



tove winch
Tove, c'est un peu l'grand-frère que j'ai pas. En moins frère, et en plus cool ! Un mec génial, en tous cas, avec qui j'peux faire tout un tas d'truc chouettos que j'ferais pas avec les autres. Comme les selfies magiques, ou tenter d'lancer une machine à laver dans Poudlard. La base, quoi ! ET puis bon, tout c'temps passé à tenter d'établir des tactiques formidablement fabuleuses, fabuleusement formidables afin d'réussir à marave tout l'monde lors d'nos matchs de Quidditch, on aurait ben eu l'temps d'refaire l'monde douze ou treize fois. mais c'est drôle. Alors c'est cool ! Il gère, et puis c'est tout. Avec Bill et Tove, on doit rendre un peu tout Poudlard fou. Mais c'pour la bonne cause, on dira !
(c) MORIARTY
AMIANTE


meredith river
Meredith, c'quelqu'un que j'admire beaucoup, par ce qu'elle dégage lorsqu''elle fait rien qu'marcher dans un couloir. Elle est super imposante et elle a laclasse et puis c'est tout ! Bon et puis faut dire qu'elle m'a d'jà sauvé la vie une ou deux fois (alors qu'j'lui avait même pas d'mander d'aide) du coup, forcément, j'lui en suis reconnaissante d'manière à peu près éternelle. J'sais qu'y'a pas mal de monde pour pas l'aimer, mais j'en f'rais jamais partie. J'la porte bien trop haut dans mon estime, et y'a quand même plusieurs points pour lesquels j'aimerais franch'ment pouvoir lui r'sembler ! Un jour, pour sûr !
(c) MORIARTY
AMIANTE




de carmin




Si vous allez à Gryffondor
Vous rejoindrez les courageux,
Les plus hardis et les plus forts
Sont rassemblés en ce haut lieu.
(c) MORIARTY
AMIANTE


nebuula murphy
Nebuula, c'compliqué. C'pas tout à fait que j'la déteste mais... Disons que j'peux tout simplement pas la supporter. J'éprouve un grand bonheur à lui mettre des batons dans les roues, l'embêter, 'linsulter quand l'occasion s'présente, avoir d'meilleures notes qu'elle. C'genre de choses futiles, mais qui font toujours un bien fou, sans s'mentir. Et j'crois bien qu'c'est assez réciproque. On a juste jamais pu s'saquer ! Par contre, j'crois qu'il y'a, tout d'même, un p'tit queq'chose en plus. Une sorte de confiance, au coeur d'toute cette rivalité, qui fait qu'si un jour, elle avait vraiment, sincèr'ment b'soin d'moi pour un truc un peu grave, ben j's'rais là pour l'écouter l'plus sérieus'ment du monde.
(c) MORIARTY
AMIANTE



achéron deathwalker
Achéron est un type très drôle, avec qui j'm'amuse beaucoup. Enfin, j'm'amuse avec lui, bien sûr, quand on discute, et un peu à ses dépends aussi, parc'qu'il est d'une naïveté adorable et que j'eux pas m'en empêcher. Ca fait maint'nant cinq ans qu'on s'connait, puisqu'on s'est parlé pour la première fois lors d'mon arrivée à Poudlard, et il s'est rendu compte ily a tout juste quelques jours que j'étais une fille et pas un garçon. Bon, j'ai un peu entret'nu l'mythe, j'dois dire. Mais ça f'sait un moment qu'j'avais pas autant rit, et j'l'en r'mercie encore !
(c) MORIARTY
AMIANTE


amber hamilton
Amber, c't'une de mes meilleurs amies. Sincèrement. A une époque, on est sortie ensemble, plus pour s'ssurer d'qui on était vraiment qu'par réel amour, mais j'crois qu'ça nous a été bénéfique à toutes les deux. Et puis, même si on s'est vite rendues compte qu'une grande relation pourrait jamais marcher entre nous, ça nous a pas empêché d'créer un lien fort qui existe toujours aujourd'hui. J'sais qu'j'peux compter sur elle quand besoin est, et elle sait qu'la réciproque est vraie. C'est chouette d'avoir une fille comme elle dans mes amis proches. Elle dégage queq'chose de rassurant autour d'elle.
(c) MORIARTY
AMIANTE





de saphir




Si vous êtes sage et réfléchi
Serdaigle vous accueillera peut-être
Là-bas, ce sont des érudits
Qui ont envie de tout connaître.
(c) MORIARTY
AMIANTE


firmin de morgand
UC
(c) MORIARTY
AMIANTE



maximilien spengler
UC.
(c) MORIARTY
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla interdum lacinia ipsum, sit amet euismod nisi ultricies nec. Pellentesque interdum hendrerit risus nec tristique. Nulla porta purus aliquet nunc molestie viverra. Praesent gravida faucibus elementum. Phasellus mattis condimentum felis, eu pharetra velit mattis nec. Ut purus sapien, posuere cursus semper at, mollis ut enim. Vestibulum tempor vestibulum elit, eget gravida augue ullamcorper sit amet.
(c) MORIARTY
AMIANTE





d’émeraude




Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin,
Car ceux-là sont de vrais roublards
Qui parviennent toujours à leurs fins.
(c) MORIARTY
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla interdum lacinia ipsum, sit amet euismod nisi ultricies nec. Pellentesque interdum hendrerit risus nec tristique. Nulla porta purus aliquet nunc molestie viverra. Praesent gravida faucibus elementum. Phasellus mattis condimentum felis, eu pharetra velit mattis nec. Ut purus sapien, posuere cursus semper at, mollis ut enim. Vestibulum tempor vestibulum elit, eget gravida augue ullamcorper sit amet.
(c) MORIARTY
AMIANTE



prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla interdum lacinia ipsum, sit amet euismod nisi ultricies nec. Pellentesque interdum hendrerit risus nec tristique. Nulla porta purus aliquet nunc molestie viverra. Praesent gravida faucibus elementum. Phasellus mattis condimentum felis, eu pharetra velit mattis nec. Ut purus sapien, posuere cursus semper at, mollis ut enim. Vestibulum tempor vestibulum elit, eget gravida augue ullamcorper sit amet.
(c) MORIARTY
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla interdum lacinia ipsum, sit amet euismod nisi ultricies nec. Pellentesque interdum hendrerit risus nec tristique. Nulla porta purus aliquet nunc molestie viverra. Praesent gravida faucibus elementum. Phasellus mattis condimentum felis, eu pharetra velit mattis nec. Ut purus sapien, posuere cursus semper at, mollis ut enim. Vestibulum tempor vestibulum elit, eget gravida augue ullamcorper sit amet.
(c) MORIARTY
AMIANTE




vide:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

HIPPO - Les idéalistes n'ont pas de patrie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» aliya ☆ « Soyons réalistes, demandons l’impossible. » finish~
» What does not kill me makes me stronger - Hippo
» «Suis toujours ton coeur, mais prends ton cerveau avec toi» || Hippo
» Pokémons réalistes
» Il ne faut pas briser les rêves des idéalistes. Ϟ rory&jojo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Lien & Gestion du Role Play :: • Gestion des personnages-