AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 Infinitesimal ◭ Theodore & Abel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 87 ϟ Gallions : 161 ϟ Âge : 17 ans ϟ Baguette : Bois d'acacia et coeur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième année
Préfet Poufsouffle • Septième année ─
MessageSujet: Infinitesimal ◭ Theodore & Abel   Mer 6 Mai - 22:38

Tove n'aimait pas vraiment Abel Ó Seachnasaigh.
C'est pas qu'il le détestait non plus. A l'exception peut-être d'Enska Storminn, Tove n'avait le cœur de détester personne. Il y avait juste des petits trucs, chez Abel, qui l’empêchaient d'avoir avec lui une relation plus cordiale. Peut-être le fait qu'il soit incapable de prononcer son nom de famille, et qu'il ait définitivement renoncé après tous ces bafouillements acharnés. Peut-être cette réticence à ce qu'on lui touche les cheveux, alors que Tove mourrait d'envie de passer ses doigts dedans. Ou peut-être était-ce cette manie dérangeante de vouloir tout savoir, tout le temps et sur tout le monde. Tove était passé maître dans l'art du mensonge. L'art de cacher ce qui ne va pas, pour toujours n'afficher que son image la plus parfaite, tout en sourires et en énergie. Alors forcément, avoir quelqu'un, aussi proche, et susceptible de tout savoir sur soi, ça refroidit nettement.
Non, décidément, Tove n'aimait pas vraiment Abel.

Ce qui ne l’empêchait pas d'être en train de lui rouler une sacré pelle.

Pour sa défense, c'était pas lui qui avait commencé. Et ce n'était pas non plus quelque chose qui arrivait souvent. Tove aimait prévoir ce genre de choses, et prévoir son temps, en général. L'improvisation, c'est carrément flippant, comme truc. Mais Abel en avait décidé autrement, et puis, pourquoi pas, après tout ? Quelques minutes de détente sans que personne n'en sache rien, et le couloir était vide après tout. Le couloir était vide, pas vrai ?

Tove avait les yeux fermés, et le dos glacé là où il était pressé contre le mur, en contraste avec la chaleur qui irradiait dans le reste de son corps. Les mains solidement ancrées sur les hanches d'Abel comme si il avait peur de tomber. Et le couloir rempli de silence, et de ces bruits de respiration.
Le couloir vide, vide, vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 48 ϟ Gallions : 75
Serpentard • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: Infinitesimal ◭ Theodore & Abel   Ven 8 Mai - 11:10

Il a presque un sourire aux lèvres, Theodore. Enfin, pas tout à fait, parce que ce n'est pas le genre de personne à avoir un sourire aux lèvres. Mais il avait une jolie chanson dans la tête, ce matin, quand il s'est réveillé, et comme il l'a toujours en tête, sur l'instant, ça lui suffit à faire naître cette étrange sensation de bonheur simple. Peut-être qu'il devrait se sentir ridicule, un peu, mais il n'y a personne, dans cette partie du château, personne pour rire des ridules qui lui creusent sensiblement les joues, alors il se permet toute les folies du monde, Theodore. C'est plutôt agréable, d'être heureux, après tout.

Il a faim un peu aussi, et puis envie de s'allonger dans l'herbe, pendant une demie heure, ou peut-être bien une heure. Pour dormir. Ça fait longtemps qu'il n'a pas dormi dans le parc. Il faudrait qu'il y songe, à l'occasion. C'est plutôt plaisant.

Il marche dans les couloirs. Il ne se souvient plus pourquoi, mais il cherchait son chat au départ. Il ne l'a pas vu depuis un ou deux jours, ce n'est pas que ça l'inquiète mais... Il y a ce petit pincement aux tripes, toujours, qui le pousse à le chercher, ou au moins faire semblant de le faire pour s'occuper l'esprit. Il marche, Theodore, assez silencieusement, pour ne pas trop bousculer ses habitudes. Il longe les murs, fantôme palpable et dérisoire. Il voudrait rire, rire très fort, mais il n'a pas un joli rire, il ne s'est pas assez entraîné pour cela. Il se tait. Il se contente de marcher.

Il entend, d'abord, il entend ce quelque chose, ce quelque chose assez étrange pour lui dire quelque chose ne va pas. Mais il croit se tromper d'abord, alors il continue. Ensuite, ses yeux acquiescent : il ne devrait pas être là, il ne devrait pas être en train devoir ça. Ce type, que Theodore ne peut pas voir, et Tove, ensemble. Il n'a rien à faire ici, il ne le sait que trop bien.

Il ne devrait pas avoir cette envie de hurler, non plus, de crier au monde à quel point c'est injuste, à quel point ça lui fait mal aux yeux et au ventre et aux poumons. Il ne comprend pas pourquoi cette sensation de douleur, à voir seulement leur deux corps collés l'un à l'autre. Il ne veut pas la comprendre, plutôt. Quelque chose, n'importe quoi pour les séparer, pour que ce contact cesse, pour n'avoir plus à supporter cela.

Theodore murmure. « Tove... » Et il ne sait pas si cela suffit, il ne sait même pas pourquoi il le fait. Pourquoi il ne fait pas demi tour, très simplement, sans rien demander, puisque après tout, personne ici ne lui doit rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Infinitesimal ◭ Theodore & Abel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Caïn Abel, 1er Vampire ...
» Dr Guy Deve Theodore, batisseur d'un hôpital dans son village natal à Pignon
» Kanada sanble rapatriye Abel ak Victor Dejean prezime akize pou drog an Ayiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Le Deuxième Etage :: • Dédale de couloirs-