AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 37 ϟ Gallions : 62 ϟ Âge : 16 ϟ Baguette : 32 cm, rigide, bois de bouleau, crin de licorne ϟ Sang : Né-Moldu ϟ Année d'étude : Sixième
Serdaigle • Sixième année ─
MessageSujet: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Mer 22 Avr - 18:37

Baguette à la hanche, Jules arrivait au niveau d’une salle de classe vide située au troisième étage. Il avait trouvé cette salle par hasard l’an passé, alors qu’il se promenait sans but dans le château, un livre entre le main. Depuis, pour son calme et parce que visiblement personne d’autre n’avait remarqué cet endroit, Jules y avait installé son quartier général. Enfin, par la pensée, la salle était toujours aussi vide qu’avant. Tove l’y rejoignait assez souvent, pour pouvoir y discuter tranquillement, ou pour réviser. Aujourd’hui, il devait l’y rejoindre pour s’entrainer à lancer quelques sortilèges repérés la semaine passée dans Sortilèges et enchantements, niveau avancé et sortilèges inutiles.

Jules avait plutôt hâte que Tove arrive. Ces séances de sortilèges, car ce n’était pas la première, étaient généralement assez drôles. Ils y travaillaient beaucoup, mais de façon relativement décontractée. Et, évidemment, finissaient toujours par réussir brillamment les sortilèges choisis. Sauf cette fois là, en quatrième année, où ils ont essayé de lancer un sortilège pour transformer de l’or en chocolat. Sans doute une erreur de transcription de la part de l’auteur du livre.

Une fois dans la salle, Jules commença par ouvrir la fenêtre. Il faisait un peu chaud, mais un vent doux soufflait dehors. Jules se mit assis sur le bord de la fenêtre, et regarda au dehors. Rien. Tout était très calme. Oh, sauf sur le mur, une petite créature bleue.

*Un lutin ! Un lutin ! Un lutin !!!*

Un lutin de Cornouailles. Rien ne mettait plus Jules de bonne humeur. Il prit sa baguette, et parla calmement, mais avec fierté.

« Mutinlutin, Malinpesti ! »

Et comme d’habitude, rien ne se passa. Le sourire sur les lèvres de Jules s’effaça, et il regarda de nouveau vers l’extérieur avec une certaine monotonie. Même si ce sortilège n’avait jamais été référencé que par Gilderoy, Jules essayait dès qu’il le pouvait d’en prouver la véracité. Comme pour prouver au monde - comprendre se prouver à lui-même -, que Gildy n’était pas un imposteur. Ou du moins pas trop.

*La prochaine fois…*


Dernière édition par Jules de Garpi d'Ax le Jeu 30 Avr - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 87 ϟ Gallions : 161 ϟ Âge : 17 ans ϟ Baguette : Bois d'acacia et coeur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième année
Préfet Poufsouffle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Jeu 23 Avr - 10:31

Tove était bien trop joyeux pour quelqu'un qui partait pour réviser. Mais bon, il fallait dire que rejoindre Jules à son quartier général était loin de se rapprocher d'une séance de révisions normale. Oh, ils étaient productifs, c'était dans leur nature, mais passer quelques heures dans la même salle que Jules était loin d'être aussi ennuyeux que de rester dans la salle commune. Mieux encore, c'était merveilleux. Oui, les énergies cosmiques de Tove étaient en parfaite harmonie dès qu'il ressortait d'une de ces petites séances. Même si la présence du Serdaigle était parfois plus qu'une distraction.

Il marchait donc dans le château au milieu des élèves, suivant un chemin qu'il commençait à connaître par cœur. Il tenait sous son bras un livre de sortilèges hérissé de post-its de toutes les couleurs, datant de quand les deux garçons avaient fait leur repérage. Jules et Tove lisaient un manuel comme on parcourt un catalogue de jouet en période de fêtes, avec les yeux brillants et la sensation de ne pas pouvoir apprendre tout ce qu'ils voulaient.
Il poussa doucement la porte de la salle et fut accueilli par un courant d'air. Jules se tenait déjà dans la pièce, près de la fenêtre, baguette à la main.

« Eh, Jules ! »

Le Serdaigle avait l'air de faire un peu la gueule. Tove se rapprocha, presque en sautillant, un grand sourire aux lèvres comme pour compenser, et vit une de ces saloperies de lutin de Cornouailles sur le rebord de la fenêtre. Tove détestait ses trucs depuis que l'un deux lui avait arraché une poignée de cheveux lorsqu'il était en quatrième année.

« T'essayais encore ton sort qui marche pas ? » lâcha-t-il sans grande délicatesse. « Incarcerem »

De petites cordelettes vinrent s'enrouler autour du lutin, le ligotant proprement tandis qu'il se débattait. Tove se saisit de la créature et la fourra d'autorité dans la main libre de Jules. Si il n'en voulait pas, il n'aurait qu'à l'offrir à Enska Storminn. A ce qu'il paraissait cette cinglée aimait capturer des lutins.

« Tiens, cadeau. Bon, on commence ? On essaie quoi en premier ? Le sort de grattage d'oreille ? Celui qui fait apparaître un pingouin ? Ou alors celui qui oblige à chanter un numéro musical complet ? J'ai très envie de l'essayer sur quelqu'un. »

Il avait ouvert son manuel et commençait à le feuilleter. Il n'avait mis de marque page que sur certains sorts, mais il avait très envie de tous les essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 37 ϟ Gallions : 62 ϟ Âge : 16 ϟ Baguette : 32 cm, rigide, bois de bouleau, crin de licorne ϟ Sang : Né-Moldu ϟ Année d'étude : Sixième
Serdaigle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Jeu 23 Avr - 18:41

Un bruit de porte, un courant d’air. Tove était arrivé. Et il avait l’air de très bonne humeur. Cela dit, il était presque toujours de très bonne humeur, en particulier pendant ces séances d’exercices improvisées. Et visiblement, il avait vite compris qu’il avait encore essayé le sort d’immobilisation des lutins. Jules savait bien ce que Tove pensait de ces tentatives. Et de sa petite lubie pour Gilderoy. Mais bon, ça n’empêchait pas Jules d’essayer, encore et encore. Tove d’ailleurs, était beaucoup plus efficace quand il s’agissait d’attraper ou de calmer un lutin. Un sortilège d’incarcération.

*Banal…*

Mais efficace. Sans avoir le temps de s’en rendre compte, Jules se retrouvait avec un lutin dans la main. Malgré les cordes, le lutin étaient encore capable de bouger la tête. Et surtout de crier, un cri très aigu et perçant.

« Salut Tove… Merci, j’imagine ! »

Puis, se tournant vers l’animal, et le touchant légèrement avec sa baguette :

« - Stupéfix. »

*Histoire d’être au calme.*

Jules posa le lutin, soudainement beaucoup plus calme, sur le rebord de la fenêtre. Il le récupérerait avant de partir, et le mettrait en cage une fois de retour dans les dortoirs de Serdaigle. Ca ferait certainement très plaisir à ses camarades de chambre. Jules se redressa, sauta depuis le rebord de la fenêtre sur le sol. Il contourna son ami, et alla fermer la porte tout en écoutant ses propositions. Elles ressemblaient bien à Tove, toutes aussi loufoques les unes que les autres. Jules lui, aimait commencer par des sortilèges sérieux, même s’il finissait toujours par céder.

« - Le sort du numéro musical, tu l’essaieras sur un premier année chaton. Ou alors sur un Gryffondor, comme tu veux. »

Jules retourna à la fenêtre, faisant mine de réfléchir.

« - Va plutôt du côté des post-it jaunes, les plus sérieux pour commencer. Tu m’avais promis de commencer par un post-it jaune ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 87 ϟ Gallions : 161 ϟ Âge : 17 ans ϟ Baguette : Bois d'acacia et coeur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième année
Préfet Poufsouffle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Jeu 23 Avr - 20:42

Quel que soit l'angle sous lequel on le regardait, Jules était bien un Serdaigle. La voix toujours mesurée et calme, et surtout désespérément raisonnable. C'était peut-être la différence majeure entre lui et Tove. Tove aimait l'inutile et Jules aimait l'avancé. Tove aimait les posts-it roses, Jules aimait les jaunes.
Le Poufsouffle lança à son ami une moue boudeuse qu'il pensait sûrement être irrésistible. La vérité, c'est que Jules gagnait toujours à ce petit jeu là, surtout quand il affublait Tove de petits surnoms mignons, qui dans sa bouche paraissaient aussi naturels et ennuyeux qu'un « bonjour ». Pour un peu, Tove se mettrait à ronronner.

Mais bon, il n'était pas non plus du genre à se laisser décourager. Quand il voulait un truc, généralement, il l'obtenait. Jules finirait par se détendre et passer aux parties les plus fun du bouquin. Quittant sa moue pour un sourire radieux, Tove continua à feuilleter le manuel en quête d'un post-it jaune un minimum intéressant.

« Oh, sur un Gryffondor, l'idée me plaît bien. Je ne sais pas si on peut choisir la chanson dans le sort. Il faut probablement que la victime connaisse les paroles, non ? »

Tove était du genre à s'attarder sur les détails.

« Tu sais le problème des post-its jaunes, c'est qu'ils ont beau être sérieux, on a plus de chance de faire exploser le château avec eux. Niveau avancé oblige. Ah, tiens. »

Il tendit le manuel à bout de bras, ouvert à la page qui l’intéressait. Post-it jaune, parce qu'on rigole pas avec les post-its jaunes.

« Piertotum locomotor » fit-il d'un air fier (non il ne s'était pas entraîné à le prononcer dans son dortoir). « C'est honnêtement un des sorts les plus difficiles du chapitre. Voire du livre entier. C'est un véritable » haussement de sourcils suggestif, sourire en coin. « défi »

Il eut un seul et bref éclat de rire, avant de reposer le manuel et de s'assoir bien confortablement sur une des tables de la pièce, désignant une armure (il y avait de ces trucs un peu partout dans l'école) d'un geste paresseux.

« A toi l'honneur, mon p'tit cœur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 37 ϟ Gallions : 62 ϟ Âge : 16 ϟ Baguette : 32 cm, rigide, bois de bouleau, crin de licorne ϟ Sang : Né-Moldu ϟ Année d'étude : Sixième
Serdaigle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Jeu 23 Avr - 23:55

Tove avait été facile à convaincre. Comme d’habitude. Jules avait ce pouvoir de persuasion sur lui, un peu plus que sur n’importe qui d’autre. Cependant, c’était réciproque, et Jules savait bien qu’il finirait par céder pour un post-it rose assez rapidement. Sauf si le post-it jaune ne donnait rien de concluant. Alors, il pourrait y passer des heures avant d’accepter de passer à autre chose. Il serait peut-être conciliant, qui sait, si Tove se montrait convaincant. Avec sa petite moue, comme il venait de faire par exemple. Jules le trouvait plutôt drôle quand il faisait mine de bouder. Il savait que Tove se pensait irresistible lorsqu’il boudait, mais elle n’avait aucun effet sur Jules, sinon de le faire sourire. Cependant, c’est précisément parce qu’il savait que Tove se pensait irresistible qu’il cédait. Il le trouvait juste adorable, en plus d’être clairement mignon quand il se comportait normalement, et Jules avait simplement envie de lui faire plaisir quand il voyait que Tove s’évertuait par ce genre de signes à le faire céder. Ce que Jules aimait aussi chez Tove, c’était cette capacité à se poser des questions dont tout le monde se foutait.

*C’est vrai tiens… Qui choisit la chanson…? Ca doit bien être écrit dans le livre, non…?*

Mais rapidement, il fut tiré de ses pensées par Tove, qui semblait avoir trouvé un sort. Il avait grommelé, mais avait rapidement trouvé un sortilège intéressant. Il n’avait pas tort, c’était toujours plus risqué de tester des sortilèges de niveau avancé. Jules se souvint d’un sortilège de transformation qui avait mal tourné. Et qui s’était terminé chez Madame Pomfresh pendant 4 jours. Ca ne l’avait pas empêché de réessayer, et de réussir le sortilège, dès sa sortie.

« - Oh, ‘Piertotum Locomotor’ ! C’est une idée par-faite. Et fais pas genre, je sais que tu aimes les défis. Mais oui, c’est aussi ce que je me suis dit en feuilletant le livre, il a l’air d’être vraiment avancé pour une fois. »

Jules sourit à Tove, puis alla se placer derrière lui. Ses coudes sur les épaules de Tove, il commença à lire à haute voix.

« - Le sortilège de mise en mouvement des… bla bla bla… On s’en fout… Son existence est attestée dès l’an… Ah, ‘Comment lancer le sortilège de Piertotum Locomotor’. Pour lancer le sortilège, l’usage des deux mains est nécessaire, en particulier si un grand nombre de statues sont impliquées. Avec la main tenant la baguette, dessiner un ’S’ en disant ‘Piertotum’, puis levez et abaissez la baguette en disant ‘Locomotor’. Maintenez l’autre main ouverte. Okay ! Easy ! »

Jules se redressa, et s’approcha de l’armure. Il exécuta les gestes comme décrits dans le manuel, et énonça la formule. Rien ne se passa.

*Bon… peut-être pas si easy que ça…*

Il retourna au niveau du livre, et regarda à nouveau la page. Il la parcourut à nouveau.

« - Bon, je suis stupide. Ca m’apprendra à lire une page en entier avant de lancer le sort. En prononçant le sortilège, l’accent tonique sera placé sur la pénultième syllabe de ‘Piertotum’, puis sur la pénultième syllabe de ‘Locomotor’. Ils peuvent pas dire avant-dernière, comme tout le monde ? Un temps de pause sera laissé entre les deux parties de la formule. »

Deuxième tentative pour Jules. Il se plaça bien en face de l’armure. Il prononça de nouveau la formule, comme indiqué dans le livre, en associant les bons gestes. Toujours rien. Allez, encore une fois.

« -PIERTOOOTUM… LOCOMOOOTOR »

Soudainement, l’armure se mit à bouger. Elle fit un pas, de quoi déplacer une quantité de poussière assez exceptionnelle, puis ramena l’autre pied à la même hauteur. Voila, c’était tout. Mais c’était déjà ça.

« - Bon, c’est un début, à ton tour chat. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 87 ϟ Gallions : 161 ϟ Âge : 17 ans ϟ Baguette : Bois d'acacia et coeur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième année
Préfet Poufsouffle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Ven 24 Avr - 14:22

Tove se contenta de regarder niaisement Jules pendant qu'il déblatérait sur la façon dont lancer le sort. Non pas que ça ne l’intéressait pas, mais il avait d'autres trucs qui lui occupaient l'esprit, comme les bras du Serdaigle posés sur ses épaules et sa proximité générale. Tove était quelqu'un de tactile. Trop tactile. Alors forcément, ce genre de contacts ne pouvait que lui plaire, et il affichait sûrement un sourire stupide pendant que Jules tentait de lancer son sort.

Sans grande surprise, il réussit à faire bouger la statue. Pas beaucoup, certes, mais comme il disait lui-même, c'était un début. Tove fronça les sourcils en descendant souplement de la table, pas entièrement sûr de lui. Il afficha tout de même un sourire, parce qu'il faut toujours sourire.

« Accent tonique et pause hein. Easy. », fit-il en imitant Jules sans le vouloir.

Il pointa sa baguette sur l'armure, pensif. Leva sa main gauche, paume ouverte vers l'avant, et fit le petit S, puis abaissa sa baguette d'un mouvement sec du poignet (tout était dans le coup de poignet, disaient les profs), tout en articulant.

« Piertotum Locomotor »

Pas mal, pas mal, marmonna-t-il entre ses dents. Il n'avait pas trop d'idée de ce que l'armure pouvait faire. Après un effort de concentration, il réussit à lui faire mollement lever le bras, avant que celui-ci retourne à sa place initiale dans un fracas de métal.
Tove se retourna vers son ami d'un air un peu piteux.

« Attends, je recommence, ok ? C'était juste un coup d'essai. »

Maudit Jules et ses post-its jaunes ! Maintenant qu'ils avaient commencé, Tove n'abandonnerait pas avant d'avoir parfaitement maîtrisé ce sort. Seulement voilà, il n'y avait aucune chance qu'il arrive. C'était largement au dessus du niveau enseigné à Poudlard.
Il articula la formule de nouveau, le geste un peu plus impatient. Cette fois, l'armure porta une main gantée à sa ceinture, et avec une lenteur agonisante, tira une épée de son fourreau. Tove était ravi. Voilà ! Là ça en jetait !
Il se tourna de nouveau vers Jules, souriant d'un air un peu trop fier.

« T'as vu ? Je crois que je contrôle carrément le truc. »

C'est ça, Tove. Tourne le dos à l'armure animée avec une épée dans les mains. C'est super raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 37 ϟ Gallions : 62 ϟ Âge : 16 ϟ Baguette : 32 cm, rigide, bois de bouleau, crin de licorne ϟ Sang : Né-Moldu ϟ Année d'étude : Sixième
Serdaigle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Sam 25 Avr - 15:52

*Il se fout de ma gueule…? Oui, il se fout de ma gueule.*

Il arrivait parfois à Tove de se moquer gentiment de Jules. Jules ne lui en tenait pas vraiment rigueur, ça l’amusait plutôt. Et à en juger par la première tentative de Tove pour lancer le sortilège, Jules pourrait sans doute lui rendre la pareille. Le voila d’ailleurs qui essayait de justifier son échec. Jules aimait particulièrement ces moments. Où Tove éprouvait des difficultés avec un sortilège, et ne pouvait s’empêcher de faire une remarque. C’était toujours plus mignon que quand il essayait de vous persuader que sa vie entière était un échec parce que le tanin de l’eau qu’il venait de changer en un vin rouge délicieux n’était pas tout à fait ce qu’il avait prévu au départ. Mais voila qu’il réessayait déjà de lancer le sortilège.

*Pas mal, pas mal…*

Jules regarda Tove, lui faisant un signe d’approbation, trouvant aussi qu’il avait plutôt bien maîtrisé le sortilège. Il regarda à nouveau l’armure en train de bouger. Puis Tove qui lui souriait. Puis l’armure en train de sortir son épée. Jules se rendait bien compte que Tove avait été stupide de se retourner. Quelle idée, alors qu’il avait vu l’armure sortit l’épée de son fourreau. Et voila que la statue levait son épée, prête à trancher. Oui, il avait définitivement bien réussi ce sort.

*Jules… épée… Tove.*

Jules réalisa soudain ce qui se passait réellement devant lui, et écarquilla grand les yeux. Il prit sa baguette, et se pencha sur la côté pour viser l’armure sans toucher Tove.

« - Finite incantatem ! »

L’armure cessa de bouger, l’épée pile au dessus de la tête. Jules regarda Tove, puis éclata de rire. Ce n’était pas la première fois qu’un accident manquait d’arriver. Et Jules était aussi très satisfait d’insister autant à chaque séance sur les post-its jaunes. Finite Incantatem, c’était un post-it jaune ! Bon… ceux qui manquaient généralement de les faire finir à l’infirmerie aussi, mais soit.

« - Haha, oui, tu contrôles carrément le truc ! » dit-il entre deux rires.
« - Bon, je réessaye, pousse toi un peu ! »

Jules n’était pas du genre à se laisser abattre par ce genre de mésaventure. Et à peine Tove s’était-il écarté, qu’il agita sa baguette.

« - Piertorum Locomotor ! »

L’armure finit son action, mais l’épée ne trancha que de l’air, et vint s’écraser avec fracas sur le sol. L’armure, comme personnifiée, ne semblait pas comprendre ce qui venait de se passer, haussa les épaules, et retourna à sa place d’origine, où elle cessa de bouger. Jules était plutôt fier de lui sur ce coup. Pour le moment.

« - Hmm. Comment tu disais chaton. Contrôler c’est ça ? » dit-il en lui adressant un clin d’oeil.
« - Bon, je te laisse choisir. On continue sur cette lancée, ou post-it rose ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 87 ϟ Gallions : 161 ϟ Âge : 17 ans ϟ Baguette : Bois d'acacia et coeur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième année
Préfet Poufsouffle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Sam 25 Avr - 17:18

Devant le regard écarquillé de Jules, Tove se dit que quelque chose ne tournait pas rond dans l'histoire. Quoi ? Il avait une tache ? Il s'était lavé le matin même, pourtant. Avec son gel douche préféré, à la framboise, parce qu'il sentait trop bon, et qu'il l'utilisait toujours les jours où il voyait Jules. Et son tee-shirt était propre. Non, c'était pas ça. Définitivement pas ça, vu la vitesse avec laquelle Jules dégaina sa baguette pour lancer un finite incantatem dans le dos du Poufsouffle.

Tove se retourna, lentement. Pour se retrouver face à face avec une lame tranchante, à quelques centimètres de son visage. Oh, formidable.
Il resta quelques secondes à contempler la fin de sa vie, avec la nette impression que son cœur venait de lâcher, avant d'être interrompu par le rire de Jules. Ah, parce qu'il trouvait ça drôle, en plus ! Il avait failli mourir ! Il fit volte-face, prenant un air boudeur, même si le rire de Jules valait bien un danger mortel.

« Tu sais, ça ne serait pas arrivé avec un post-it rose. » fit-il remarquer avec une mauvaise foi certaine.

Il se poussa pour laisser Jules finir son sort, et ramener l'armure à sa place. Tove lui lança un regard maussade. Ça avait l'air très facile, vu la façon dont il le faisait. Non, il était pas jaloux. Après tout, Jules avait essayé une fois de plus que lui. Donc ça comptait pas. Et non, il arriverait pas à l'avoir avec un clin d’œil, cette fois ! Ni avec un « chaton ». Il boudait !
(il n'arrivait jamais à faire la gueule à Jules plus de quatre secondes, c'était prouvé scientifiquement)

« Je propose qu'on alterne. Post-it rose ! »

Il se percha de nouveau sur une table pour lire le bouquin, retournant sur la page de l'apparition du pingouin.La page indiquait que le sortilège fonctionnait mieux quand il était informulé, et de toutes façons, la formule était ridiculement compliquée. Il agita sa baguette pendant quelques moments, marmonnant à moitié entre ses dents, sans réussir à faire apparaître quelque chose de consistant ni de durable. Il ne comprenait pas pourquoi ce sortilège était catalogué dans la partie « inutiles » alors qu'il était aussi dur. En plus, ça peut toujours servir, un pingouin. Quand on se fait poursuivre par un ours polaire, par exemple.
Il fit signe à Jules d'approcher pour lui demander conseil, quand quelque chose attira son regard. L'absence de quelque chose, en fait.

« Euh. Jules. Elle est où l'armure ? »

Tout en désignant inutilement un pan de mur vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 37 ϟ Gallions : 62 ϟ Âge : 16 ϟ Baguette : 32 cm, rigide, bois de bouleau, crin de licorne ϟ Sang : Né-Moldu ϟ Année d'étude : Sixième
Serdaigle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Lun 27 Avr - 23:54

Jules était plutôt fier de son coup. Il ne maîtrisait pas encore le sort parfaitement, évidemment, mais is avait au moins réussit à faire en sorte que la statue se meuve sur quelques mètres. Il recommencerait sans doute plus tard dans la soirée, jusqu’à réussir à danser un tango avec l’armure. Bien que Jules ne sache pas danser le tango. Mais peut-être y avait-il une formule dont Tove avait le secret pour savoir danser le tango. Il était d’ailleurs temps d’essayer un autre sortilège. Et comme Jules l’avait prévu, Tove revenait à l’attaque avec les post-it roses. Bon, soit, il fallait varier les plaisirs.

« - Va pour un post-it rose. »

*Je sens venir la formule sur les pingouins. Gagné. La formule sur les pingouins.*

Jules aimait bien les pingouins. Ou du moins, il n’aurait pas dit ne pas les aimer. Mais de là à en faire apparaître… Enfin, ça lui ferait un entrainement supplémentaire, il n’y a jamais de mal à ça. Et il s’agissait d’un sortilège plus efficace informulé, ça augmenterait un peu l’enjeu. Tove essaya le premier, cette fois sans proposer à Jules de se lancer. Ce qui ne dérangeait pas vraiment Jules, il aimait voir Tove s’évertuer à lancer ce genre de sortilèges. Et il était d’ailleurs souvent plus doué que lui pour ce type d’enchantements.

*Ben alors Tovy, il t’arrive quoi ?* pensa-t-il en voyant que son ami éprouvait des difficultés pour faire apparaître un animal ressemblant de près ou de loin à quelque chose de noir et blanc.

Jules était près à essayer, relisant les pages dédiées dans le livre, quand Tove lui fit remarquer que la statue manquait. C’était drôle ça, que la statue ne soit plus là. Jules resta une bonne poignée de secondes à contempler le mur.

« - On dirait que j’ai mieux réussi que ce que je pensais ! » dit-il dans un premier temps.
« - Attends, est-ce que ça veut dire qu’il y a une armure qui se balade dans le château ? »

Jules comprit soudain qu’il y avait un problème avec la situation. Mais il n’était pas plus affolé que ça pour le moment.

« - Bon… J’imagine qu’il faut faire quelque chose… Comme partir à sa recherche ? »

--

Cet intermède musical vous est proposé par Jules de Garpi d'Ax.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 87 ϟ Gallions : 161 ϟ Âge : 17 ans ϟ Baguette : Bois d'acacia et coeur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième année
Préfet Poufsouffle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Mer 29 Avr - 17:13

L'idée que l'armure puisse être en train de réaliser un carnage au sein du château, ou pire, la perspective de se faire punir de semblait pas froisser Jules plus que ça. En fait, il avait l'air plutôt fier de lui. Tove admettait que pour réussir à faire bouger l'objet à ce point, il fallait être fortiche, mais pour le coup il aurait préféré que Jules se foire lamentablement.
Il passait et repassait dans sa tête tout un tas de scénarios (l'armure qui sème le chaos dans la grande salle, l'armure qui décapite des premières années, l'armure qui fait du breakdance, l'armure qui provoque le calamar géant en duel), et en déduit qu'il n'y avait pas de solution de facilité. Il fallait qu'ils partent à la chasse. Immédiatement. Tout devait revenir dans l'ordre avant que quelqu'un ne meure (sauf si cette personne pouvait s'avérer être Enska Storminn. Ce serait plutôt sympa).

Il envisagea un instant de secouer Jules par les épaules pour le faire paniquer un tout petit peu, mais son ami était bien trop mignon pour qu'il aie le cœur de faire ça.

« Un peu qu'on y va ! J'me vois mal expliquer à un prof pourquoi y a une armure en liberté dans les couloirs. Elle a plus d'épée mais elle reste dangereuse. »

Bon, les armures n'étaient pas les trucs les plus dangereux, dans une école remplie d'escaliers qui bougent, de fantômes et d'arbres capables de t'arracher la tête. Mais quand même. Il se sentirait mal si quelque chose arrivait. Il était préfet bordel !

Oubliant tout à fait ses petits problèmes de pingouins, Tove cala son manuel sous un bras, attrapant la main de Jules de l'autre côté, avant de se mettre à tracer hors de la salle.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 37 ϟ Gallions : 62 ϟ Âge : 16 ϟ Baguette : 32 cm, rigide, bois de bouleau, crin de licorne ϟ Sang : Né-Moldu ϟ Année d'étude : Sixième
Serdaigle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   Jeu 30 Avr - 23:30

Tove avait sans doute raison. Ca pouvait vraiment faire mauvais genre que d’avoir à expliquer qu’ils avaient accidentellement animé une statue, et qu’elle leur avait échappé pour faire une petite balade dans le château. Mais bon, on ne pouvait pas leur reprocher de s’entraîner à la magie dans une école de sorcellerie, et on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs,. Parlant d’omelette, Jules avait un peu faim, et une soudaine envie d’oeufs brouillés.

*Jules, concentre toi, l’armure à aller chercher !*

Jules commença à se diriger vers la porte de sortie, ou plutôt à être tiré vers la sortie par Tove, qui était clairement plus inquiet, et commencé à stresser. Il faut dire qu’il était plus sujet à la pression, et plus effrayé par le renvoi que Jules. Si Jules se sentait un peu moins concerné, il ne voulait néanmoins pas causer de problème à Tove. Il ne voulait pas le voir triste, ne voulait pas qu’il se retrouve dans une situation embarrassante en grande partie par sa faute.

« - Oh, attends ! »

Jules se dégagea de Tove qui continuait de le tirer, et se dirigea vers la fenêtre. Il y récupéra le lutin de Cornouailles, puis rejoignit son ami au niveau de la porte. Il éteignit la lumière, ferma la porte derrière lui, et commença à presser le pas. L’armure n’était sans doute pas très loin, ça ne se déplace pas non plus très vite une armure, mais le plus tôt elle serait retrouvée, le plus faible était la probabilité que quelqu’un d’autre croise son chemin.

*Peut-être qu’un Accio armure aurait suffi…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Trois petits sorts et puis s'en vont. -- Julou/Tovy [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» louis&demyan&isaac ϟ trois petits tours et puis s'en vont.
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» Trois petits fantômes pendu au plafond(mission) (pv James)
» Le plan des trois petits cailloux. [PW - Dogma - Dagan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Le Troisième Etage :: • Salle de classe vide-