AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mar 21 Avr - 0:27

- Faut absolument que tu m'aides !

Liam avait longuement supplié son ami de Serpentard de le conseiller et de l'accompagner à Pré-au-Lard, ce jour-là. Il avait bassiné Sgàrth toute une soirée, durant laquelle le Serpentard avait sûrement espéré pouvoir faire ses devoirs, mais Liam ne lui avait pas laissé un moment de répit. Le Serdaigle avait enchaîné les histoires sans queue ni tête, les attaques à coups de boulettes de parchemin, les blagues vaseuses, les coups de coudes sur le bras de Sgàrth qui tenait sa plume... Bref, Liam avait tout fait pour capter l'attention de son ami, le harcelant, l'exaspérant pour qu'il finisse par accepter sa requête.

Et sa technique avait fonctionné. Liam se prépara en hâte, après le déjeuner, pour sortir au village. Il devait retrouver Sgàrth dans le Grand Hall à treize heures tapantes, et il était déjà treize heures neuf. Le Serpentard devait sûrement s'impatienter et Liam fit la grimace en repensant aux moyens qu'il avait mis en oeuvre pour le convaincre de l'accompagner ; son retard n'allait rien arranger à l'enthousiasme de son ami. Liam dévala les marches, sautant souvent les quatre dernières de chaque escalier et manquant de peu d'entraîner avec lui quelques jeunes élèves qui avaient la malchance de se trouver sur son chemin.
Quand il aperçut enfin la grande silhouette de Sgàrth, Liam ralentit son allure et se freina juste à temps, à sa hauteur.

- Hey! Désolé mec, y'avait du dessert, dit-il sans vraiment croire à la recevabilité de son excuse. On y va?

Liam ouvrit alors la marche et les deux jeunes hommes s'avancèrent en direction de Pré-au-Lard.

- Je sais même pas dans quelle boutique je pourrais lui trouver un truc sympa, t'as une idée?

Liam avait conscience d'en demander beaucoup à son ami, mais il ne savait pas vers qui d'autre se tourner. Sgàrth était le seul ami de Liam à avoir entretenu une relation sérieuse avec une fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mer 22 Avr - 20:35

Liam voulait capter son attention, et il n'y allait pas de main morte. Sgàrth avait vainement espéré pouvoir finir son devoir sur les runes ce soir-là, mais cela s'était avéré mission impossible à cause de son ami.

-Je t'ai dis non, j'ai trop de choses à faire ! J'aurai mieux fait d'enfoncer ma baguette dans ton nez, le jour où je t'ai rencontré ! Lâcha-t-il, moitié exaspéré, moitié amusé.

Pour la première fois, Liam semblait vraiment vouloir faire des efforts pour que sa nouvelle relation fonctionne. Il fallait dire que, hormis les principaux intéressés, à peu près tout le monde s'était rendu compte de ce qu'il se passait entre Nebuula Murphy et Liam Nielsen. Le Serdaigle lui mit un coup de coude tel que sa plume déchira le parchemin. Sgàrth ferma les yeux en inspirant très profondément, tentant de se calmer pour se retenir d'enfoncer sa plume dans le nez de son ami, à défaut de la baguette, sept ans plus tôt. Ou de l'étrangler, au choix.

-BON D'ACCORD !

Excédé, il avait repoussé la table, abandonnant l'idée de faire ses devoirs.

Comme d'ordinaire, Sgàrth avait été pile à l'heure. Et comme d'habitude, Liam beaucoup moins. Je n'apprendrais donc jamais. La prochaine fois, je viendrais avec quinze minutes de retard, avec un peu de chance, je n'aurai presque pas à attendre. Pensa-t-il en levant les yeux au ciel. Lorsque son collègue préfet de Serdaigle arriva enfin, il lui montra sa montre et tapota dessus.

-Hey, c'est toi qui la connaît comme ta poche, ou moi ? Tout dépend du message que tu veux lui faire passer aussi...

Ils se mirent alors en route, Sgàrth persuadé qu'ils en auraient pour l'après-midi entière si Liam ne se décidait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Jeu 23 Avr - 1:25

Marchant, les mains dans les poches de son jean, Liam fronçait les sourcils en réfléchissant à ce que Sgàrth venait de lui dire. Le message que je veux lui faire passer?

- Ben que je l'aime, pardi ! répondit-il, presque exaspéré, tant cela lui semblait être évident.

Il lança alors un regard interloqué à Sgàrth. Faisait-il exprès de le prendre pour un idiot, pour se venger de son comportement de l'autre soir? Probable.

- Mais le problème qui se pose à moi est le suivant : lui montrer que je l'aime, ça, je peux le faire tous les jours. Si tu vois ce que je veux dire, ne put-il s'empêcher de lancer sur un ton grivois. Bref. Je n'ai aucun mal à lui montrer mon affection, mais j'aimerais juste savoir ce qu'une fille aime, en général, comme cadeau : un bijou, un vêtement, un objet quelconque? Qu'est-ce qui pourrait me rappeler à elle, quand nous ne sommes pas ensemble?

Cela faisait maintenant quelques jours que Nebuula et Liam se fréquentaient en étant l'un pour l'autre bien plus que des amis et cela ravissait Liam. Il se montrait cependant bien plus nerveux, depuis qu'il avait fait sa mission principale de prendre soin d'elle et de la rendre heureuse. Oh, bien sûr, il savait comment la faire sourire et même rire, mais ce qu'il cherchait là entrait dans une toute autre dimension. Une dimension sur laquelle on ne peut même pas mettre de mots, songea-t-il, soupirant et souriant tout en même temps.

- C'est pour ça que j'espérais que tu me viendrais en aide... Qu'est-ce que tu as pu offrir à Éléonore pour lui signifier ton amour, quand vous étiez ensemble? Quelque chose pour qu'elle se rappelle que tu l'aimais et pensais à elle, même séparés par des centaines de kilomètres comme vous l'étiez alors? Je sais bien qu'il y a une part de symbolique qu'il faudra que j'adapte à mon... à mon... couple, il avait du mal à employer ce mot tant cela lui semblait irréel d'être en couple avec Nebuula, mais il doit quand même y avoir des incontournables, non? Faut vraiment que tu m'aides, vieux. J'suis paumé.

Il lança un sourire crispé à Sgàrth, se sentant toujours coupable de l'importuner avec ses histoires de coeur. Le Serpentard devait probablement se retenir de se moquer de lui, mais Liam pensait surtout qu'il était peut-être en train de remuer le couteau dans la plaie qu'avait causé la rupture de son ami avec Éléonore. Liam se mit à jouer avec sa boucle d'oreille alors que les deux jeunes hommes arrivaient dans Pré-au-Lard.

- Quelle boutique? osa-t-il à peine demander à Sgàrth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Jeu 23 Avr - 21:23

Sgàrth n'en revenait pas, lorsque son homologue géant lui déclara avec une simplicité déroutante qu'il voulait simplement faire comprendre à Nebuula qu'il l'aimait. Il l'observa, se demandant s'il était sérieux. Et apparemment, c'était le cas. L'Ecossais se tapa le front du plat de la main droite.

-Je pense que tes conquêtes précédentes peuvent s'estimer heureuses de n'avoir jamais reçu de cadeaux de ta part, mon vieux ! Dis-toi bien qu'un cadeau a TOUJOURS une signification. Au delà d'un simple "je t'aime", s'entend. Il réfléchit quelques instants, avant d'expliquer le fond de sa pensée à Liam. Un cadeau peut vouloir dire 'je t'aime jusqu'à la fin de mes jours, sois la mère de mes enfants, épouse moi'. Ca peut aussi vouloir dire 'tu es belle', ou il peut exprimer aussi un certain désire, mais mec, je te préviens, sur ce coup là je ne t'aiderai pas à enlever tes vêtements ni à nouer un ruban autour de ton intimité !

Sgàrth éclata de rire en lui mettant un coup d'épaule. Il n'y avait bien qu'avec Liam qu'il se permettait ce genre de familiarités, qu'avec lui qu'il oubliait un peu ses ambitions ainsi que sa condition. Il fallait dire que Liam était la seule personne du château à connaître son histoire. De toute façon, il ne lui avait pas laissé le choix, surtout lorsqu'il avait débarqué à Ste-Mangouste alors qu'il venait juste d'y être admis. Sgàrth ne savait toujours pas comment il avait bien pu être mit au courant. Il lui avait aussi fait jurer de n'en parler à personne, jamais. Lorsque son ami lui demanda ce qu'il avait bien pu offrir à son ex petite amie, il poussa un profond soupire. C'était beaucoup moins dur que ce qu'il avait craint, au moment de la rupture.

-Il n'y a pas que du symbolique, il faut que cela soit personnel et intime. Je ne suis pas en train de te dire que je ne t'aiderai pas, ne t'en fais pas, je t'ai promis une chose, je ferais mon possible. J'essaie juste de te donner des pistes, en fait. J'ai offert à Eléonore... Un étalon. Un de notre haras. Sa robe était d'un noir de jais et brillante. Comme mes cheveux. Mais si tu savais comme je le regrette, maintenant ! Ce cheval avait une valeur inestimable.Je ne sais pas comment j'ai fais pendant trois ans pour ne pas me rendre compte qu'on était vraiment pas faits pour être ensemble... Heureusement que Nebuula te fascinait, pendant le bal de Noël, sinon tu rigolerais encore des crises qu'elle a pu faire ce soir-là !

Sgàrth se doutait bien que Liam n'allait pas offrir quelque chose d'aussi... volumineux, mais il espérait qu'ainsi il comprendrait le principe.

- Instinctivement, je songerais à tes grelots. Alors on peut peut-être partir sur quelque chose de ce genre-là, comme un bracelet avec des grelots. Qu'en penses-tu ?

Ils venaient enfin d'entrer dans le petit village de Pré-Au-Lard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Ven 24 Avr - 0:02

Liam lança un regard circonspect à son ami quand celui-ci se frappa le front. Qu'est-ce que j'ai encore dit, comme connerie? Alors, à mesure que Sgàrth parlait, Liam se rendit compte de l'étendue de son ignorance, en matière d'amour. Bien sûr, il en avait déjà expérimenté certains aspects des plus plaisants, mais tout le domaine qui concernait l'engagement et les sentiments lui était complètement étranger. Avec attention et admiration, il écouta Sgàrth lui expliquer ce qu'il n'aurait certainement jamais pu deviner de lui-même, tout Serdaigle qu'il était. Riant à la raillerie de son ami, il lui retourna volontiers son coup d'épaule.

- J'en attendais de toute manière pas tant, mon cher. Mais c'est dommage, maintenant que t'en parles, ça m'aurait bien plu, que tu me touches à cet endroit-là... dit-il, l'air rêveur.

Il fut rassuré d'entendre le Serpentard lui confirmer qu'il l'aiderait, même s'il le prenait sûrement pour le dernier des abrutis et il le remercia intérieurement de savoir faire preuve d'indulgence. Promis, Giommanach, j'voterai pour toi, quand tu te présenteras aux élections ! Tandis que Sgàrth lui avouait quel genre de présent il avait pu offrir à son ex-petite-amie, Liam écarquillait de plus en plus les yeux. Non mais attends, il va pas me suggérer de lui acheter un poney? s'insurgea-t-il d'abord. Puis Liam avala sa salive de travers quand Sgàrth lui avoua regretter lui avoir fait ce cadeau. Mais pendant trois ans il a essayé de me faire croire qu'il était dingue de cette fille et qu'il voulait l'épouser et au final elle vaut même pas un cheval quoi ! s'amusa-t-il.

- En effet, vu comme tu en parles, j'ai l'impression d'avoir raté quelque chose de spectaculaire... Mec, qu'est-ce qui s'est passé, je croyais que c'était l'amour de ta vie?

Ils avançaient lentement sur le chemin principal qui séparait les différentes boutiques du petit village et Liam lançait des regards intrigués à chaque vitrine, y cherchant désespérément de l'inspiration. Puis il tourna vivement la tête vers Sgàrth lorsqu'il évoqua les grelots. Et ce fut au tour de Liam de se taper le front.

- Mais évidemment ! T'es un génie, Giommanach !

Liam se mit alors à marcher en direction de Gaichiffon. Là, ils auraient probablement ce qu'il cherchait et puis... la perspective de traîner Sgàrth dans un magasin de prêt-à-porter lui donnait envie d'éclater de rire sur-le-champ, alors qu'il aurait lui-même pesté de devoir mettre les pieds dans une telle boutique, d'ordinaire. Il poussa la porte vitrée qui fit tinter une clochette et jeta un coup d'oeil derrière lui pour s'assurer que Sgàrth le suivait bien. Il se mit ensuite à farfouiller dans les étalages, ne sachant déjà plus très bien ce qu'il espérait y trouver. Boah, une vendeuse viendrait bien à son secours, à un moment où à un autre.

- Et sinon, dit-il en se tournant vers Sgàrth, en lui offrant un cheval, tu voulais lui signifier quoi, à ta française? Qu'elle pourrait te chevaucher quand bon lui semblait? Il ne put alors plus réprimer davantage son hilarité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Ven 24 Avr - 20:35

Les réflexions idiotes de Liam avait le don de le faire rire. Et il fallait dire que c'était bien le seul qui pouvait se permettre de parler ainsi en sa présence sans se faire constamment remettre à sa place. En repensant aux disputes qu'il avait du subir pendant ce fichu bal, Sgàrth leva les yeux au ciel.

-Eléonore a toujours été très soucieuse des apparences. Enfin, moi aussi, bien sûr, mais honnêtement, chez elle c'est vite tourné à l'obsession. Ce soir-là elle a été jusqu'à m'engueuler parce que j'étais trop grand pour que notre couple ait l'air harmonieux en dansant, ensuite elle m'a fait une guerre terrible parce que j'avais du calmer les ardeurs de deux gamins, et que, par conséquent, j'avais du la laisser seule cinq minutes. Tu comprends, ses charmantes copines allaient se moquer d'elle. Et s'est allé crescendo. Quand j'y repense, notre relation s'est terminée ce soir-là. Et pourtant, pour éviter de l'humilier, je ne lui ait dit le fond de ma pensée que lorsque son carrosse allait partir, pour qu'elle ne passe pas la fin de l'année scolaire seule. Pour qu'elle n'ait pas besoin de me recroiser. Honnêtement, je ne sais pas pourquoi elle est devenue comme ça. Avec le temps, je me demande si elle n'avait pas des problèmes, mais elle aurait du m'en parler. Tu sais qu'elle ne m'a pas cru tout de suite, quand j'ai rompu ? Elle n'a réalisé qu'une fois rentrée chez ses parents, quand ils lui ont annoncé que j'avais annulé mon séjour chez eux. J'ai reçu des beuglantes tout l'été.

Sgàrth se rendit alors compte qu'il avait vraiment beaucoup parlé, et il poussa un soupire.

- Désolé mec, je raconte ma vie là. En tout cas, si j'ai un conseil à te donner, ne sors jamais avec une fille issue de l'aristocratie française, et moldue, et des sorciers !

Lorsque Liam lui dit qu'il était un génie, il ne pu s'empêcher de rire. Décidément, il n'était pas toujours très doué. Au moins, grâce à lui, la meilleure amie d'Enska serait comblée. Cette simple pensée lui donna envie de grogner et il préféra se concentrer sur la route qui menait à une petite boutique de vêtements. Sgàrth décida de souffrir en silence et de jeter un oeil, espérant trouver le plus rapidement possible ce pour quoi ils étaient venus. C'est alors que cet andouille, cet abruti fini de Serdaigle fit une vanne des plus douteuses.

-Tu mériterais que je te jette dans la boue pour avoir osé dire ça !!

Sgàrth était pourtant habitué à ce genre de commentaires, mais cela ne l'empêchait pas d'en être complètement exaspéré. Il leva les yeux au ciel lorsqu'une vendeuse s'approcha en souriant. Le Serpentard le poussa légèrement avant de dire :

-Bonjour ! Mon ami ici présent cherche une mini jupe qui irait avec la couleur de ses yeux. Et puis, vu la longueur de ses jambes, il serait dommage de ne pas les montrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Sam 25 Avr - 18:32

Liam ne put contenir très longtemps le rire qui tentait de s'échapper de sa gorge, en écoutant le récit de la rupture de Sgàrth avec sa française.

- Mais... comment t'as fait pour la supporter trois ans? demanda-t-il, effaré. Et c'est pas faute de t'avoir répété que je la sentais pas, cette nana. Elle puait la bourgeoisie et l'auto-suffisance, quoi... T'as beau être guindé toi-même, tu dénotais carrément, à côté d'elle, j'te jure ! T'as dû être content qu'elle se tire enfin de Poudlard. Mon pauvre. La prochaine fois que tu veux t'en faire une, tu me la présenteras d'abord, que j'te donne un avis sensé.


Après sa question des plus douteuses, Liam tenta vainement de retrouver le peu de sérieux dont il était capable, se concentrant sur les rangées de vêtements aux motifs plus hideux les uns que les autres. Et moi qui me demandais où Trelawney trouvait ses fringues...

- Dommage qu'il fasse beau hein? répondit-il à Sgàrth sans lui accorder un regard.

Il ne vit pas la vendeuse s'approcher, et il ne s'aperçut donc pas que Sgàrth s'était tourné pour s'adresser à elle. Ébahi par ce qu'il venait d'entendre, Liam arqua un sourcil et se tourna à son tour, souriant aimablement à l'employée.

- C'est exact, mademoiselle. Épilé de frais, j'aimerais en profiter pour exposer le galbe de mes cuisses. Par ailleurs, mon ami Sgàrth Giommanach ici présent, fit-il en désignant son ami de la main et prenant bien soin de détacher chaque syllabe de son nom, aimerait un costume assorti à ladite jupe. Il sera mon cavalier à cette soirée et j'accorde beaucoup d'importance aux apparences. Je suis un peu vain et superficiel, mais je sais que c'est ce qu'il apprécie, chez ses amants.

Liam passa alors un bras autour de la taille de Sgàrth et se colla à lui. Rapidement, il plaqua une main sur sa joue et le força à tourner la tête puis déposa un baiser sur ses lèvres.

- N'est-ce pas mon chéri?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Lun 27 Avr - 22:04

-Mais je te dis qu'elle n'était pas comme ça avant... Pas autant, du moins, et elle ne s'en prenait pas à moi. Donc ça m'allait. Et puis, honnêtement, on ne se voyait que pendant les vacances... et encore, pas toutes puisque parfois je restais à Poudlard pour surveiller un peu ceux qui restaient au château. On avait pas vraiment l'occasion de se connaître du coup, mais oui, j'ai été très soulagé qu'elle s'en aille. En fait, je me suis rendu compte que je n'aimais pas qu'elle traîne sur... mon territoire. C'est bête à dire, mais c'est ce que je pense.

Sgàrth se contenta d'hausser les épaules. De toute façon, il ne pouvait plus rien changer maintenant. Et au final, ce n'était pas plus mal comme ça.

-Par contre, je crois que je me passerais de ton avis ! Avant Nebuula tu n'as jamais fais de choix très judicieux... Et puis je doute que ma mère approuve. Lui dit-il, souriant.

Lorsque Liam se lâcha sauvagement, Sgàrth senti sa mâchoire se crisper. Cette fois-ci, il se retenait vraiment de l'étrangler au milieu des chiffons. Surtout lorsqu'il se fit littéralement violer la bouche après qu'il ait dit son nom. Le Serpentard hésita très sérieusement à le planter sur place, le laisser se débrouiller pour son cadeau. A la place, il prit une mine épouvantée, effrondrée, faisant semblant d'être secoué de sanglots.

-Oh non, Liam, cette fois-ci je n'en peux plus ! Tu viens encore de m'appeler comme celui sur lequel tu fantasme depuis trop d'années. Tout est fini entre nous, je ne pourrais plus rien supporter de plus, oublie moi !

Il tourna alors les talons, courant presque jusqu'à la sortie du magasin. Une fois dehors, il s'adossa à la devanture. Je suis quand même sympa de l'attendre... Mais je pourrais lui arracher ses cheveux un à un là... Normalement, Liam savait pertinemment qu'il ne supportait pas que l'on ridiculise son nom. Que ce soit pour la réputation de sa famille, comme pour son éventuelle assencion au Ministère de la Magie.

Malheureusement, maintenant qu'il était seul, il se mit à angoisser pour son père, car la prochaine pleine Lune approchait. Cruellement, des images fugaces d'Enska apparaissaient dans son esprit et il mit un coup de pied violent dans un cailloux.

Bon, ça met combien de temps pour acheter des fichus grelots ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Lun 27 Avr - 23:13

Alors qu'il s'attendait à être violemment repoussé, voire à se faire insulter, Liam resta bouche bée devant la nouvelle démonstration des talents de comédien de Sgàrth. Les yeux écarquillés, immobiles, les lèvres pincées, quand son ami termina sa tirade, Liam était en plein combat avec lui-même, résistant difficilement à son besoin d'extérioriser le fou-rire qui avait fait couler quelques larmes sur ses joues. Toujours paralysé sur place, il regarda Sgàrth sortir du magasin à grandes enjambées. Après que la porte eut fait retentir encore une fois ses clochettes quand elle se ferma violemment derrière le Serpentard, Liam soupira brutalement et se tourna vers la vendeuse. La mine abasourdie de cette dernière fit à nouveau frémir le coin des lèvres de Liam et, dans un effort herculéen, il se força à lui parler.

- Je suis profondément navré que vous ayez eu à assister à ça... Il a un fort tempérament et je l'aime, mais quelques fois, c'est dur à supporter, vous savez...

L'employée l'observait d'un air désolé en hochant la tête, compatissante. Liam se frotta l'arrière du crâne et balaya la boutique du regard, se rappelant pourquoi ils y étaient entrés.

- Enfin... ça s'arrangera, comme toujours, il sourit à la vendeuse pour la rassurer. J'étais d'ailleurs venu lui acheter un cadeau : je cherche de petits grelots pour accrocher... à un endroit... pour égayer nos ébats, vous voyez? Bref, ils ne doivent pas être trop imposants. Est-ce que vous avez ça en réserve?

La pauvre femme rougissait à vue d'oeil, mais elle acquiesça et mena Liam au comptoir où, sur des présentoirs, étaient suspendus divers bijoux, dont de petites clochettes.

- Parfait ! Merci beaucoup !

Liam régla la vendeuse et la quitta sur-le-champ ; la malheureuse avait déjà bien assez enduré sa compagnie et il ne tenait pas à prolonger son séjour dans ce paradis du mauvais goût.
En poussant la porte, Liam vit que Sgàrth, tout renfrogné qu'il semblait, l'avait tout de même attendu. Le Serdaigle lui annonça sa présence en secouant les grelots près de l'une des oreilles de son ami.

- Trouvés, mon chou ! Je pense qu'elle sera ravie, un sourire radieux fendait son visage, contrastant avec le froncement de sourcils de Sgàrth. Par contre je crois que, plus jamais... JAMAIS, ne nous devrons mettre les pieds dans ce magasin. Il tentait de dérider son ami, mais sans grand succès. Eh mon pote, qu'est-ce qui t'arrive?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mar 5 Mai - 17:50

En entendant les grelots tinter à ses oreilles, Sgàrth se détendit légèrement. Voilà un cadeau qui devrait être apprécié à sa juste valeur ! Si Nebuula savait ce qu'il avait été contraint de subir pour quelques grelots, il l'a forcerait à une reconnaissance éternelle. Et à voter pour lui aussi, tiens, par la même occasion.

-Si ça, ça ne la rend pas heureuse, c'est que tu as trop bu et que tu l'as offert à une inconnue ! Sgàrth se gratta le bouc, s'efforçant de penser à autre chose et offrit un sourire à son ami. Pourtant, ses sourcils continuaient d'assombrir son regard. Je pense qu'on devrait même brûler le magasin tant qu'il en est encore temps... La prochaine fois elle appellera Ste-Mangouste, section psychiatrie et on rejoindra notre cher et tendre Professeur Lockart. Surtout si elle nous aperçoit avec nos copines. Enfin, si un jour j'en retrouve une !

De ce côté là, Sgàrth avait peu d'espoir, surtout après le fiasco avec Enska. Les mains dans les poches, il regardait autour de lui, observant les habitants du petit village. Cela faisait du bien de pouvoir se promener dans un endroit en dehors du château où tout le monde était sorcier ! La famille Giommanach vivait un peu recluse, hormis lors des grandes réceptions qu'elle organisait, et bien qu'il appréciait la solitude à sa juste valeur, Sgàrth aimait être totalement immergé dans le monde magique. Dans un endroit où il pouvait pratiquer la magie sans être inquiété. Dans quelques mois, il serait majeur et pourrait ainsi faire tout ce qu'il voulait.

-Oh ce n'est rien, je pensais juste à mon père. Il baissa la voix pour être sûr de n'être entendu que par son ami. Pleine Lune qui approche, tout ça... Oh et puis je crois que je me suis pris un râteau l'autre jour mais ça ne vaut même pas la peine d'en parler ! Il poussa un soupir avant de demander : Tu as besoin de quelque chose d'autre ou ça ira ?

Ce n'était pas du tout que Sgàrth voulait se débarasser de Liam, mais il avait envie de se changer les idées et ce n'était sûrement pas en restant devant une boutique dont ils ne pourraient plus jamais passer le seuil qu'il y arriverait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mar 5 Mai - 22:01

- Je double-checkerai la destinataire, t'inquiète !

Liam avait émis un son à mi-chemin entre le rire et le grognement à la remarque de son ami. Alors que celui-ci continuait de parler, Liam se sentit un peu coupable d'étaler son bonheur tout neuf devant lui. D'un geste qui se voulait réconfortant, il tapota l'épaule de Sgàrth.

- Évidemment que tu vas en trouver une, tu vas pas finir tout seul, buddy. C'est improbable.

Aussi loin que ses souvenirs remontaient, Sgàrth avait toujours connu un certain succès auprès de la gent féminine. Certes, depuis qu'il était recouvert de cicatrices, il les impressionnait un peu plus et elles osaient moins facilement s'approcher de lui, mais Liam avait déjà très souvent capté des regards fascinés sur les visages des demoiselles de Poudlard. De plus, Liam savait pertinemment que les parents Giommanach ne laisseraient pas leur fils adoré se morfondre dans le célibat bien longtemps : ils s'étaient toujours montrés décidés à arranger un mariage en grandes pompes à Sgàrth.

- Eh... mais ton père a l'habitude maintenant, non? Ta mère et ta soeur aussi... Il a toujours un bon stock de tue-loup, je parie? Pour... pour éviter le moindre risque que... que ça se reproduise, j'imagine?

Liam était toujours gêné d'évoquer ce que Sgàrth désignait désormais comme un simple accident. Un accident, plutôt une attaque, qui avait bien failli lui coûter la vie ou son statut de simple humain. Le Serdaigle savait bien qu'il occupait une place privilégiée dans la vie de Sgàrth, car il était le seul à connaître ce secret que son ami avait pourtant bien du mal à dissimuler aux interrogations et aux regards des curieux.

- Je crois que c'est bon... j'ai ce que je voulais, il me semble, dit Liam en jouant avec les grelots qu'il venait d'acheter. Par contre, ce que j'aimerais, maintenant, c'est que tu m'expliques cette histoire de râteau.

Il avait maintenant du mal à garder son sérieux devant la mine sombre de Sgàrth.

- Comment le sublime Sgàrth Giommanach a-t-il pu se prendre un râteau? Là, ça m'dépasse.

Il avait bien accentué l'adjectif qu'il avait entendu plusieurs filles utiliser pour qualifier le Serpentard ; Liam trouvait ça d'un comique absolument irrésistible.

- T'as perdu la main ou quoi? Tu veux que j'te donne des leçons, mon chéri?

Et voilà que Liam passait sa main dans le dos de son ami pour aller la placer sur sa hanche. Agacer Sgàrth était réellement l'un de ses sports favoris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Ven 8 Mai - 0:02

Sgàrth observa quelques instants Liam. D'un côté, il l'enviait. Lui au moins, sa famille ne le harcelait pas pour qu'il trouve une épouse. Mais pas n'importe quelle épouse non plus, il fallait quelqu'un avec un minimum d'intérêt pour la famille. Le sang pur ne les intéressait pas, mais il fallait impérativement quelqu'un d'influent, quelqu'un ayant de l'avenir. Quelqu'un qui, d'une manière ou d'une autre, aiderait dans la carrière politique de Sgàrth. Mais lui n'avait absolument pas ce genre de prétentions. Son épouse, il l'a choisirait, n'en déplaise à sa famille. Bien sûr, jusqu'alors ses choix avaient tout à fait plu à ses parents. Liam était tranquille de ce côté là. Personne ne lui ferait de scène s'il n'était pas au moins fiancé à 20 ans. Personne qui risquait de juger celle qu'il ramènerait. Mais bien sûr, Sgàrth n'aurait jamais ce genre de problèmes s'il ramenait une fille comme Nebuula.

-Ouais, ben si d'ici mes vingts ans je n'ai personne à présenter à mes parents, je t'emprunterais Mademoiselle Murphy. Promis je te la rendrait en bon état !

Bien évidemment, il n'en avait pas l'intention. Mais quelque chose lui dit qu'il aimera beaucoup titiller Liam pendant un temps. Un sourire vaguement mesquin sur le visage, il enchaîna sur le sujet le plus épineux pour lui, tout en passant son index sur la cicatrice qui barrait son nez. Cela devenait vraiment une habitude chez lui.

-Oui, oui, il a toujours tout à portée de main... Mais j'ai toujours peur qu'Arya se sente d'humeur courageuse. Bien sûr maman est avec elle, mais elle ne peut pas toujours tout surveiller quand elle dort... J'en sais quelque chose.

C'était cette terrible erreur qui lui valait toutes ces cicatrices. De toute façon, en général, il avait toujours peur de tout, quand cela concernait Arya.
Sgàrth leva exagérément les yeux au ciel lorsqu'il employa le mot 'sublime' pour le décrire. Parfois, il se demandait vraiment ce qu'il pouvait bien se passer dans la tête des filles pour employer des mots pareils. Pour quelqu'un qu'elles ne connaissaient pas. Une fois il avait même entendu deux enfants parler de lui, absolument persuadées que s'il avait toutes ses cicatrices, c'était parce qu'il avait combattu un ours à mains nues. Un ours ! Et pourquoi pas un chien géant à trois têtes pendant qu'on y était ?! Lorsqu'il l'avait raconté à Liam, celui-ci avait mit des semaines à s'en remettre.

-Je t'avouerai que moi aussi, ça me dépasse ! On a commencé à parler après qu'elle m'ait limite agressé, elle est vraiment super,et pas que mentalement, je la trouve vraiment belle, on a passé la nuit à papoter dans la salle commune, et au final elle s'est endormie sur moi... Mec, tu l'aurais vue, quand elle a débarqué, dans une chemise de nuit quasi transparente... Je pensais vraiment que tout se passait bien, et puis comme elle dormait et que moi non, comme d'habitude, je n'ai pas voulu la laisser toute seule dans la salle commune, donc je... hum... Je l'ai emmenée dans mon dortoir et au final je me suis endormi. Je sais que ça peut paraître bizarre dit comme ça, mais sur le coup ça paraissait naturel. C'est au réveil que ça s'est gâté, j'ai rien compris. On a un peu parlé et puis elle m'a fui. Elle était très froide... Je lui ait prêté une de mes capes pour qu'elle puisse retourner dans son dortoir et elle ne me l'a toujours pas rendu. J'ai souvent voulu lui parler mais... Pffff... ça servirait à rien, elle a été très claire. Tu y comprends quelque chose toi ? Comment une fille peut te dormir dessus la nuit et te fuir au matin ?

Sgàrth ne s'était pas rendu compte qu'il s'était lancé dans un long monologue, mais il était passé successivement du grand sourire aux souvenirs de cette nuit, à la mine renfrognée. Il n'avait même pas râlé quand Liam avait enserré sa taille.

-On peut marcher un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mar 12 Mai - 21:12

Liam avait postillonné en émettant un bruit étrangement semblable à celui d'un pet, lorsqu'il avait ri à la déclaration de Sgàrth.

- Faudra me passer sur le corps pour me l'emprunter, mon chou. Quand tu veux, dit-il en levant son poing vers Sgàrth avant de lui lancer un clin d’œil coquin.

Il regarda pensivement son ami passer son doigt sur sa cicatrice la plus voyante. Liam essayait de s'imaginer ce qu'il pouvait vivre, ainsi défiguré. Son succès auprès des filles n'en avait que redoublé, mais l'image que le Serpentard avait de lui-même était-elle aussi glorieuse que ce qu'il laissait apparaître? Liam en doutait et songea que Sgàrth avait bien raison de craindre pour sa sœur... Il ne devait souhaiter à personne de subir le même sort, et encore moins sa petite sœur qu'il chérissait tant.

- D'ailleurs, elle a quel âge, maintenant, Arya?

Liam se souvenait des photographies que Sgàrth lui montrait d'elle, alors qu'elle n'était qu'un bébé. Ses parents avaient dû attendre longuement avant d'oser risquer de mettre au monde un enfant... Liam donna une tape amicale sur l'épaule de son ami.

- Bien sûr qu'on peut marcher, dit-il d'un air grave.

L'histoire avec cette fille semblait chambouler le Serpentard plus qu'il n'osait l'admettre. Liam s'en rendit compte en l'écoutant lui raconter, sans rentrer dans les détails, ce qui s'était passé avec elle.

- Chemise de nuit transparente, elle a pas bronché quand tu l'as ramenée dans ton pieu? Et elle te rembarre comme ça au petit matin? C'est une belle allumeuse, si tu veux mon avis. Elle mérite pas de ton temps, aussi belle qu'elle puisse être, mec. Te laisse pas avoir par des yeux de biche et des lèvres toutes roses. J'te pensais au-dessus de ça quand même !

Liam avait fini par lâcher la taille de Sgàrth, remarquant que cela ne lui avait même pas arraché un soupir exaspéré. Effectivement, son ami était véritablement préoccupé par cette affaire.

- Mais comment vous en êtes arrivés à là? J'veux dire, qu'est-ce qui l'a poussée à te causer alors qu'elle était pratiquement à poil? C'est quand même dingue... Y'en a qui font tellement d'efforts pour arriver à choper des nanas et toi, l'air de rien comme ça, on dirait que ça te tombe dessus. Sacré Sgàrthounet ! ne put-il s'empêcher d'ajouter en riant discrètement. Elle voulait quelque chose de particulier de ta part, pour qu'elle mette ce genre de moyen de séduction en œuvre?

C'était la seule solution que Liam arrivait à envisager avec sérieux. Après tout, c'était donc une Serpentard, et les gens de cette maison étaient connus pour être de superbes manipulateurs. C'était ça ou alors...

- Ou alors elle est juste complètement stupide ou inconsciente de se présenter à toi dans cette tenue? J'veux dire... c'est pas que t'es le grand méchant loup, hein, précisa-t-il en faisant exprès d'utiliser cette comparaison pour le taquiner, mais quand même... tu restes un mec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Sam 16 Mai - 20:23

-Elle aura onze ans le jour de sa première rentrée à Poudlard ! Je suis déçu de pas pouvoir y assister et fêter son anniversaire avec elle. Mais bon, je savais qu'à partir de ma première année on en avait pour quatorze ans sans fêter ensemble son anniversaire.

Arya était vraiment tout pour le jeune homme. Il ne savait pas vraiment quand était né en lui cet instinct protecteur, sûrement en même temps qu'Arya. Mais il savait que jamais il n'aurait l'esprit tranquille. Surtout tant qu'il ne pourrait l'avoir a l'œil.

Sgàrth était un peu inquiet de discuter de ce qu'il s'était passé avec Enska, parce qu'il savait très bien ce que Liam pensait d'elle. Il lui avait souvent parlé de "l'insupportable Enska Storminn, meilleure amie de Nebuula", ce que l'indien ne semblait pas comprendre, d'ailleurs. Mais le Serpentard choisissait chacun de ses mots avec soin, même s'il mourrait d'envie de toute raconter dans les moindres détails, déjà pour voir la tête de Liam, qui devait valoir son pesant de gallions, mais aussi parce qu’il n’arrivait vraiment pas à comprendre la réaction de la jeune fille. Il ne pouvait pas s’empêcher de la défendre.

-Elle dormait, je lui ait pas vraiment laissé l’occasion de me dire non… Mais je pouvais quand même pas la laisser toute seule dans la salle commune ! Et tu me connais, je n’aurai pas pu rester comme ça, prenant le risque d’être surprit par les autres alors que moi-même j’étais… enfin, j’avais qu’un jean quoi. T’imagine ce que les gens auraient pensé ?

La simple idée qu’une énième rumeur à son sujet circule le rendait presque malade. Il en avait déjà entendu des vertes et des pas mûres et il aurait aimé pouvoir finir sa scolarité sans plus entendre d'imbécillités.

-On avait commencé à se parler une semaine avant, enfin, on a surtout fait une joute verbale. De plus en plus gêné, Sgàrth se demandait comment tout expliquer à son ami sans qu’il soit persuadé de la fourberie de sa camarade. Il poussa un long soupir. Je crois qu’elle sait. Il n’avait pas besoin d’expliquer. C’était bien assez clair comme ça. C’est pour ça que j’ai accepté de la revoir à la base. Et puis on a parlé de tout à fait autre chose, des sujets  passionnants. Comme il a plu on s’est retrouvés dans la nuit dans la salle commune, pour continuer de papoter. Honnêtement, j’ai vraiment l’impression qu’elle ne pensait plus à ça. Si elle avait vraiment espéré qu’en me séduisant qu’elle aurait les réponses à ses questions, elle aurait essayé de coucher avec moi, non ? Les deux jeunes hommes avaient presque atteint la cabane hurlante, et Sgàrth l’observa quelques instants, sachant pertinemment pour qui et pourquoi elle avait été construite.

-Franchement, ça me saoule. C’est la première fille qui m’intéresse depuis Eléonore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Lun 18 Mai - 1:24

Malgré la mine triste et renfrognée de son ami, Liam ne pouvait pas s'empêcher de voir le côté comique de la situation dans laquelle le Serpentard s'était empêtré. Bataillant contre ses zygomatiques, le Serdaigle inspira et expira longuement plusieurs fois de suite pour s'éviter de partir dans un fou rire et de fâcher Sgàrth par la même occasion.

- Mince... Ça fait un moment que t'es plus avec Éléonore mais, tu sais... Si ta situation devient à ce point désespérée, y'a d'autres moyens que celui-ci pour ramener des filles dans ton lit, hein...

Liam fit alors comme s'il désirait ajuster son col afin de dissimuler le petit rire qui lui échappa. Les grognements qu'ils émettaient ne devaient cependant pas passer inaperçus.

- Tu pensais qu'elle y irait d'elle-même en voyant ton corps d'Apollon couvert de blessures de guerre? Sgàrth, Sgàrth, Sgàrth... T'es bien un p'tit roublard, le Choixpeau ne mentait pas !

Au diable le sérieux, Liam s'autorisa à rire franchement. Tout ce qu'il espérait, c'était de parvenir à dérider son meilleur ami. Et puis, Sgàrth comprendrait certainement que le Serdaigle ne pouvait pas lutter longtemps contre sa propre nature.

- Les gens auraient sûrement pensé que vous veniez de faire une folle partie de jambes en l'air devant le regard mi-ébahi, mi-outré du pauvre elfe de maison venu raviver le feu de cheminée. Quel pervers, ce Sgàrth Giommanach ! En plus de ne pas être très commode, il culbute des jeunes et pures innocentes dans des lieux publics. J'imagine le scandale, quel enfer !

Une quantité d'autres images traversaient l'esprit de Liam, mais il s'abstint de les partager avec son ami ; il aurait pu y passer des heures tant son imagination était fertile. Alors, parvenant à retrouver un calme approximatif, Liam se contenta d'écouter les précisions que lui rapportait Sgàrth.

- Elle... elle sait?

Cette affirmation lui avait fait l'effet d'un coup de poing en plein ventre et un nœud en profita pour s'y installer.

- Mais... comment? Sgàrth, méfie-toi... J'ai l'impression que t'es complètement en train de craquer sur elle alors qu'elle te mijote peut-être un plan sorti tout droit de la manche de Morgane en personne ! Du genre séductrice maléfique quoi... Qui te dit qu'elle n'a pas de projet à long terme? D'accord, elle aurait pu coucher avec toi pour tenter de tout avoir tout de suite, mais ça se voit sur ta tête que t'es pas du genre à lâcher ce genre d'information facilement...

Liam poussa un énorme soupir, empli d'angoisse et d'un sentiment d'urgence dont il n'aurait pas exactement su expliquer la provenance.

- Tombée dans les mauvaises oreilles, cette histoire risque de coûter cher à ta famille et à ton avenir, non? Quelqu'un ayant pour dessein de te nuire ne serait pas découragé par la perspective de devoir gagner ta confiance je crois, non? Réfléchis bien avant de faire quoi que ce soit, Sgàrth. Qui te dit qu'elle n'a pas fait, à propos de toi, des recherches préalables à votre rencontre qui t'a parue inopinée?

Liam avait conscience de verser dans la paranoïa totale, mais il ne parvenait pas à s'ôter de la tête que quelque chose, dans cette histoire, présageait des difficultés.

- Prends-moi pour un "taré de Serdaigle" si tu veux, mais ne commence pas à me reprocher de m'inquiéter pour toi. Avec les temps qui courent, on ne peut pas se montrer trop prudent... Ta famille est influente, dans le monde la magie, c'est une cible facile...

Le regard sombre, Liam fixait la cabane hurlante, en face d'eux. Appuyé de ses deux avant-bras sur la barrière qui clôturait le chemin, il triturait nerveusement ses ongles et mordillait l'intérieur de ses joues. Puis, Liam demeurant Liam, il rajouta :

- J'espère qu'elle a un corps qui vaut le détour, au moins.

Il marqua un temps de pause et se mit à regarder Sgàrth en coin, un petit sourire sur les lèvres.

- Plutôt fesses ou nichons? demanda-t-il en pinçant deux seins imaginaires sur sa poitrine. Ou les deux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mar 19 Mai - 0:33

Sgàrth était fortement tenté de frapper son meilleur ami jusque mort s'en suive. Il n'aurait plus qu'à cacher son cadavre dans la cabane hurlante. Avec un peu de chance personne ne le retrouverait avant la fin de l'année scolaire, et il pourra quitter le pays incognito. Il pourrait même faire porter le chapeau à quelqu'un d'autre. Le Serpentard prit son mal en patience en attendant que son compagnon daigne bien se calmer sans qu'il ait à lui infliger une raclée.

-Non mais tu vas finir par te taire, stupide bourrique ?!

Encore une fois, il regretta qu'il n'y ait pas un tas de boue non loin d'eux. Sgàrth avait toujours détesté quand Liam partait dans un délire scabreux. D'ailleurs, il ne savait toujours pas ce qui était le pire. Qu'il lui raconte toutes ses expériences, avec moult détails, ou qu'il le mette en scène lui avec quasiment toutes les demoiselles du château, prof y compris.  

La réaction de Liam à sa déclaration ne se fit pas attendre. Et c'était même pire que tout ce qu'il avait bien pu imaginer. Effaré, il se contenta de l'écouter parler, plongeant doucement mais sûrement dans la paranoïa.

-Mais... il se peut tout aussi bien qu'elle se soit uniquement montrée curieuse. Sgàrth avait l'impression de se montrer terriblement naïf, mais il ne pouvait s'empêcher de lui trouver des excuses. Il était peut-être bien plus intéressé qu'il ne voulait le croire lui même. Le Serpentard se rappella d'un détail, mais pas des moindres. Liam, je lui ait proposé de l'argent, tout ce qu'elle voulait et elle à refusé tout net. Tout ce qu'elle voulait, c'était parler avec moi. Il ne pouvait lui dire que la meilleure amie de Nebuula ne pouvait pas se comporter comme ça... Au pire des cas, si Enska continuait de le fréquenter en essayant de savoir ce qui lui était arrivé, il n'aura plus d'autre choix que d'en parler à Liam, qui demandera à la Gryffondor d'intercéder en sa faveur. Le jeune homme espérait ne pas avoir besoin d'en arriver là. Toute façon, elle ne m’a plus adressé la parole depuis ce matin-là. Il faut dire que je ne lui ait pas laissé le choix, elle ne m’a pas croisé depuis… Mais je suis sûr que si elle avait voulu, elle m’aurait trouvé.

C'est alors que le gros rustre sans cervelle qui lui servait d'ami devint carrément odieux. Sgàrth ne pu s'empêcher de lui mettre un coup de poing plutôt féroce dans le bras, fronçant les sourcils. Ses yeux rouges soulignaient encore plus son air furieux.

-T’es sérieux mec ?! Je me demande si ton cerveau est capable de concentration plus de dix minutes d’affilé. Sgàrth leva les yeux au ciel, plaignant sincèrement Nebuula Murphy. Tu sera tellement pas capable de te contrôler que ta copine sera enceinte la moitié de sa vie. Quelqu’un devrait songer à la prévenir. Quelqu’un qui la protégerait un peu de toi. Pauvre petite. Je la briferait sur les relations avant le mariage. Il afficha un air parfaitement désolé, presque triste et posa la main sur son coeur. Il faudrait aussi que l’on organise des funérailles pour son innocence.

Il se mit à chanter la marche la plus funèbre qu’il connaissait, l’air solennel. Il était difficile d’en vouloir vraiment longtemps à Liam Nielsen. Pourtant, si cela avait été quelqu’un d’autre, il n’aurait pas hésité à lui refaire le portrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mer 20 Mai - 0:26

Liam roula des yeux et soupira, l'air complètement exaspéré, puis il regarda Sgàrth avec condescendance.

- Mon pauvre, pauvre, PAUVRE Sgàrth. Ce que tu peux être naïf, des fois, j'en reviens pas ! Les Serpentard ne sont pas censés être malins? Tu penses vraiment que l'argent est ce qui intéresse ce genre de personne? Bien évidemment qu'elle a refusé et ne voulait que te parler. Elle veut sûrement des informations sur ton père, et ce n'est pas en acceptant ton pot-de-vin qu'elle obtiendra ce qu'elle désire !

Liam secoua la tête ; parfois, son ami pouvait vraiment manquer de subtilité. Contrairement à lui, malgré ce que laissaient penser les apparences. En ayant cette pensée, Liam se mit à rire malgré lui.

- Tu as bien fait de l'éviter. Continue, d'ailleurs, c'est le seul conseil que je puisse te donner et que tu serais capable de suivre... déclara-t-il, sûr de lui, persuadé que Sgàrth était trop bien élevé, ou trop faible, pour clairement repousser une demoiselle. Ne doute pas de tes capacités à éviter les gens. Quand j'ai un service à te demander tu es étonnamment introuvable.

Liam ponctua sa phrase en souriant et en enfonçant un doigt dans les côtes de Sgàrth.
Quand le Serpentard répliqua avec un véritable coup de poing, Liam tint son bras douloureux en éclatant de rire sans réellement le vouloir.

- Eh Sgàrthounet, c'est bon, j'ai compris le message ! Tu seras parrain, t'en fais pas !

Alors Liam riposta en assénant une claque tellement violente entre les omoplates de Sgàrth qu'il en eut mal à la main.

- T'en fais pas pour son innocence, elle sera préservée jusqu'à ce qu'elle veuille bien me l'offrir sur un plateau. Emballée dans de la dentelle et parfumée aux lilas... ajouta-t-il, l'air rêveur en s'accoudant sur la barrière pour poser son menton dans ses mains.

Liam fixa quelques instants la cabane hurlante et l'image de Byron Giommanach lui revint à l'esprit. Il tourna la tête pour tenter de croiser le regard de Sgàrth.

- Tu ferais mieux de te soucier de ce qui se passe dans ton calebute, jeune homme. Je crains que ça ne te cause du tort, quand je constate à quel point cette nana te retourne le cerveau. Il parlait sur le ton de la plaisanterie, mais il était réellement soucieux. En plus, j'suis sûr que t'es du genre bavard, au pieu. A tous les coups tu lâcherais tout... tout en même temps.

La tête de Liam s'affala sur ses bras désormais croisés sur la barrière et il partit dans un fou rire incontrôlable. Faire de pareilles insinuations pour gêner Sgàrth était un loisir incroyablement divertissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 82 ϟ Gallions : 214
Préfet Serpentard • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mer 20 Mai - 13:51

-Mais enfin Liam, quelles informations pourrait-elle bien vouloir ? Mes parents n'ont pas de postes importants. Ni dans la politique ni ailleurs. Tout ce que nous avons, c'est assez d'argent pour en remplir le Loch Ness ! Et ne raconte pas n'importe quoi, je suis toujours là pour toi. Le seul soucis, c'est que je ne pourrais pas la fuir jusqu'à la fin de l'année, elle finira bien pas me débusquer. Sauf peut-être si tu me cache dans ton dortoir, mon chou.

Lorsque Liam lui colla une claque monumentale dans le dos, Sgàrth se mit à tousser en essayant de reprendre un peu son souffle.

-Un jour tu vas me décoller un poumon, crétin. Lança-t-il, à court de souffle.

Le Serpentard leva les yeux au ciel, exaspéré, en entendant son ami parler ainsi de l'innocence de sa copine. Les deux garçons n'avaient pas du tout la même manière d'envisager la chose. Sgàrth était bourré de respect, il étouffait littéralement sous le respect et la politesse. Il n'osait même pas parler de ce genre de sujet tout haut, même avec Liam, c'était très dur.

-Tout va pour le mieux dans mon caleçon, jeune homme, merci de t'en soucier. Pauvre mec. Avec un sourire faussement amical, il le bouscula de l'épaule. Pour le bal d'halloween, tu devrais venir en homme des cavernes. Même si ce ne serait pas vraiment un déguisement. Tu ne ferais que montrer qui tu es vraiment. Sgàrth haussa les sourcils. Tiens, en parlant du bal d'Halloween. Tu vas offrir quoi à Nebuula pour son anniversaire ? C'est bien le 31, non ?

Il espérait que Liam ne lui demanderait pas une fois de plus de l'aider à trouver un cadeau, sinon il devrait songer à monétiser ses prestations. Il commençait à faire frais et Sgàrth songea qu'il avait certainement du boulot qui l'attendait. En plus de ruminer son échec avec Enska.

-Bon, on rentre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   Mer 20 Mai - 23:48

- Oups, pardon.

C'était tout ce que Liam trouva à répondre à Sgàrth, quand ce dernier lui reprocha d'avoir mal dosé sa force. Boah, il exagère sûrement, se dit-il. Leurs petites confrontations pouvaient certainement impressionner, vues de l'extérieur. Les deux jeunes hommes mesuraient chacun près de deux mètres et leurs carrures avaient suivi leurs tailles, les voir chahuter donnait probablement l'impression qu'ils allaient, à chaque fois, se casser au moins un ou deux os. Mais jamais cela n'était encore arrivé, et aucune de leurs rencontres n'échappait à ce genre de chamailleries. Plus de six ans de bousculades et aucun blessé. Liam se fit un highfive mental.

- Eh dis donc, je vais finir par trouver ça louche, tous ces renseignements que tu possèdes sur Nebuula. Vous vous fréquentez sans moi ou quoi? Liam usa de sa voix la plus pleurnicharde et la plus agaçante. Bientôt tu vas m'annoncer que vous partez vous marier à Vegas et qu'elle attend votre troisième enfant, c'est ça?

Discrètement, Liam glissa son pouce et son index sur le flanc de Sgàrth et il le pinça sans crier gare.

- Tu ferais mieux de te soucier de ce qui se passe dans ton caleçon. J'ai ma petite idée, pour son cadeau. Mais ça ne regarde qu'elle et moi. Il lui tapota amicalement l'épaule. T'en fais pas, je te foutrai la paix, cette fois.

Sgàrth avait l'air découragé et vidé. Même ses blagues à deux Mornilles n'étaient pas parvenues à lui redonner ne serait-ce qu'un pâle sourire. Liam soupira et hocha la tête.

- Si tu veux, oui.

Alors, tous deux tournèrent le dos à la cabane hurlante et reprirent le chemin de Poudlard. Pendant un moment, ils avancèrent en silence. Liam réfléchissait à tout ce que Sgàrth avait pu lui raconter. L'histoire avec cette fille avait l'air d'avoir réellement chamboulé son ami et, si Liam ne s'était pas autant méfié des pestes de Serpentard, il aurait probablement poussé son ami à se confronter à la jeune fille qui occupait visiblement un peu trop ses pensées. Mais, malheureusement pour Sgàrth, Enska Storminn avait ruiné l'image des filles de Serpentard dans l'esprit de Liam. Dans sa tête, toutes étaient aussi perfides, fausses et hautaines que la blonde au teint blafard. Mais comment fait Nebuu pour être amie avec elle? Après cinq ans à devoir subir régulièrement sa présence, le Serdaigle se posait encore cette question. Parfois même plusieurs fois par jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh c'mon, dude ! [Sgàrth | Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Pré-Au-Lard :: • Les Boutiques-