AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 No one's left to hurt [Meredith | Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: No one's left to hurt [Meredith | Terminé]   Mar 31 Mar - 9:28

Les yeux dans le vague, l'esprit au-dessus des préoccupations corporelles, Liam n'avait pas pensé à se rendre dans la Grande Salle pour le déjeuner, ce jour-là. Après l'entraînement misérable de Bill, Liam avait erré aux abords de la Forêt Interdite ; même l'envie de se réfugier dans le silence des arbres l'avait quitté.
Quand il entendit le murmure des voix des autres élèves se faire plus fort, il songea que l'heure de son rendez-vous avec Meredith devait être proche. Il n'avait pas vu la jeune femme depuis qu'elle l'avait accompagné au terrain de Quidditch, le vendredi soir. Et tant de choses s'étaient passées, depuis... Il se rappela comme il avait été impatient à l'idée de la revoir et de partager du temps avec elle. Mais, maintenant, cette seule perspective lui donnait des crampes à l'estomac. Elle ne savait pas qu'il s'apprêtait à mettre un terme à leur relation. Et elle ne comprendra pas.
Le pas traînant, le dos voûté, la tête dans les épaules, il se mit en route. Même les éléments semblaient être contre lui, à ce moment ; le vent soufflait de face, ralentissant encore davantage son allure, et le ciel se couvrait, annonce d'une averse imminente. Ses cheveux lui fouettaient le visage, il n'avait pas eu le courage de les tresser, ni même d'y ajouter ses éternelles clochettes. Les regards qu'il croisa quand il ne fixait pas ses pieds le firent revenir à la réalité. Tu dois tirer une gueule à faire peur... Alors, prenant sur lui, il s'obligea à inspirer longuement pour détendre ses muscles endoloris à force d'être contractés, et il accrocha un sourire sans joie sur ses lèvres. C'est encore plus effrayant comme ça, apparemment, pensa-t-il, vaguement amusé, quand un gamin de première année fit demi-tour quand il l'aperçut. Il prit alors une expression qu'il voulait neutre, sans être sûr d'afficher un résultat convaincant.
Un éclat rougeyant capta son regard, plus loin, au milieu de la pelouse. Son coeur s'emballa, mais il comprit bien vite que c'était Meredith qui l'attendait là. Poussant un soupir si long qu'il lui donna le vertige, Liam avança à sa rencontre.

- Salut ! Il espérait avoir su mettre assez d'enthousiasme dans sa voix pour ne pas l'effrayer immédiatement.


Dernière édition par Liam Nielsen le Mer 1 Avr - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: No one's left to hurt [Meredith | Terminé]   Mar 31 Mar - 9:57

Depuis que j’avais accompagné Liam à son entraînement de Quidditch, je n’avais qu’une hâte : le revoir. Le hasard des couloirs avait fait que je ne l’avais pas recroisé depuis, ce que je trouvais évidemment dommage bien que cela participe à la surprise que j’allais lui faire. Le dimanche matin, j’étais donc dans un état d’excitation tel que je renonçais à me rendre à la grande salle parce que je savais que si je le croisais je lui déballerais tout.

J’avais longtemps réfléchi à ce qu’on pourrait faire. Je lui avais dit qu’on jardinerait, mais je ne voulais pas finir toute couverte de terre. Alors j’avais pensé aux boutures! C’était facile, et quand les racines apparaissaient au bout de quelques jours c’était très gratifiant. Rassurée sur le fait qu’on ne se salirait pas trop, j’avais mis une jolie jupe avec un chemisier élégant, et emportais ma robe de sorcière aux couleurs de Poufsouffle sous mon bras pour protéger mes habits quand on commencerait.

J’étais arrivée en avance, comme d’habitude, et ne doutais pas que Liam serait un peu en retard. Au-dessus de ma tête, le temps s’était couvert et lorsque le vent s’était levée j’avais finalement enfilé ma robe dans l’espoir qu’elle me tienne un peu chaud. Assez vite, j’avais repéré le Serdaigle qui semblait... traîner. Un peu surprise, j’étais cependant restée là où je me trouvais, attendant qu’il arrive. Il ne souriait pas comme d’habitude, et cela m’effrayait.

« Ben dis donc, ça n’a pas l’air d’aller! On t’as privé de dessert? »

Maigre tentative d’humour pour essayer de le dérider, mais maintenant j’avais mal au ventre. Je sentais mon estomac de contracter, alors que je me demandais ce qui avait bien pu lui arriver. Est-ce que je lui disais? J’espérais que ça pourrait lui remonter le moral, alors autant le dire tout de suite. Et, si je ne me lançais pas maintenant, je n’y arriverais pas.

« Donc, euhm... Tu... Tu te souviens de la surprise dont je t’ai parlé, avant ton entraînement de Quidditch? »

Je lui laissais un instant pour répondre, et en profitais pour inspirer profondément, espérant que ça m’aiderait à ne pas devenir rouge comme une pivoine. D’après la chaleur que je sentais monter dans mes joues, c’était peine perdue.

« Eh bien euh... C’est pas quelque chose que je dois te montrer... C’est euh... Un truc que j’ai à dire... »

Allez, c’est pas plus compliqué que de nager : tu inspires et tu plonges!

« Je t’aime Liam. »

Je tentais un sourire, un peu tordu par l’appréhension. J’étais maintenant écarlate, et me tordais nerveusement les mains. Pourvu, pourvu qu’il m’aime aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: No one's left to hurt [Meredith | Terminé]   Mar 31 Mar - 18:44

Liam réussit à esquisser un sourire à la blague de Meredith, mais sans parvenir à y répondre davantage. Son cœur était devenu lourd et semblait s'être logé dans son estomac tant ses battements lui donnaient la nausée.
Il se rappelait évidemment la promesse de la jeune fille, elle l'avait intrigué aussi longtemps qu'il avait pu s'en soucier. Il hocha la tête et émit un faible grognement pour acquiescer quand elle lui posa la question, puis il inspira en même temps qu'elle. Meredith était devenue aussi rouge que ses cheveux, jurant avec le fond grisâtre du ciel. Les paroles de Meredith coulèrent sur lui comme de l'eau glacée. Figé, il avait l'impression que la boule mouvante de son estomac venait d'exploser sous l'effet d'un coup de poing.

« Tu n'as même aucune idée de combien je t'aime. Même moi je ne sais pas. »

Son esprit compléta de ces mots la déclaration de Meredith. Il avait clos les paupières et, dans le noir, il vit disparaître une chevelure de feu au détour d'un couloir. Quand il ouvrit les yeux, il fut surpris de voir Meredith encore devant lui. Dis-lui quelque chose ! Du pouce et de l'index, il se frotta les yeux.

- Meredith... Il soupira. Merci.

Il ne savait pas par quel bout commencer ni comment enchaîner avec ce qu'il voulait lui dire, après qu'elle se soit livrée à lui.

- Je... ça me touche. J'ai moi aussi quelque chose à te dire... Connard. Il faut qu'on mette un terme à ça. Je ne veux pas... je ne peux pas continuer notre relation, aussi plaisante fut-elle, pas dans les conditions présentes. Je me dois d'être honnête avec toi... Quelque chose s'est passé hier, quelque chose qui changera ma vie à jamais, avait-il repris, les mots se bousculaient presque dans sa bouche.

« Je te veux tout à moi, Liam Nielsen. »

A cette pensée, le cœur de Liam fit un bond et s'envola hors de sa poitrine, arrachant tout sur son passage. Il devait le faire. Pour elle, pour la retrouver.

- J'en aime une autre, Meredith. De toute mon âme et de toute ma chair. Ça fait longtemps que je n'aime qu'elle. Mais je m'étais tu, préférant préserver notre amitié plutôt que de la faire fuir. Et hier... le monde s'est écroulé à nos pieds, à tous les deux...

Il parlait sans oser regarder Meredith, il ne supporterait plus de voir quelqu'un pleurer de sa faute, de voir quelqu'un le détester. Ce qu'il lui disait, il ne le faisait pas pour la blesser, il voulait seulement qu'elle tente de le comprendre.

- Meredith, je n'ai pas d'autre choix. Haïs-moi si tu le désires, crache sur mon nom et piétine ma réputation s'il le faut, mais je n'avais pas d'autre choix. J'ai aimé chaque moment que nous avons passé ensemble, toi et moi.

Liam ne savait pas s'il fallait qu'il continue ou qu'il s'arrête. Devait-il se justifier ou se taire? Se faire oublier ou se faire détester? Il était perdu et, le regard empli de désarroi, il croisa celui de Meredith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: No one's left to hurt [Meredith | Terminé]   Mar 31 Mar - 22:10

Mon sourire s’effaça immédiatement quand Liam m’annonça qu’il fallait mettre un terme à... ça. J’avais froid, tout d’un coup, et ce n’était certainement pas à cause du vent. Je me mordis l’intérieur des joues, me forçant à le laisser parler. Mais mon monde s’effondra quand il dit en aimer une autre, que ça faisait longtemps qu’il n’aimait qu’elle. Et il osait me dire qu’il avait aimé chaque moment qu’on avait passé ensemble?!

« Tu en aimes une autre?! De toute ton âme et de toute ta chair?! Mais alors qu’est-ce que tu faisais avec moi?! Tu voulais t’amuser un peu?! Oh, elle est mignonne et elle se laisse faire, allez! Et tant pis si les règles du jeu ne sont pas claires! Tant pis si elle s’attache! Je n’aurais qu’à lui briser le coeur, c’est pas si grave!! »

Hurlais-je, furieuse, alors que des larmes coulaient toutes seules le long de mes joues. J’avais du mal à respirer et envie de vomir. Je tremblais de tout mes membres et tout ce que je voulais c’était qu’il souffre. Qu’il souffre autant que moi.

« TU ME DEGOÛTES, LIAM NIELSEN !! »

Continuais-je, alors que je rassemblais toute ma force pour le frapper au torse, de mes deux mains, pour le repousser loin de moi.

« CA NE TE SERAIT PAS VENU A L’IDEE DE ME PREVENIR?!! C’ETAIT TROP DUR DE PRENDRE TRENTE SECONDES DANS LES CUISINES POUR ME DIRE QUE TON COEUR ETAIT PRIS, ET QUE JE NE DEVAIS RIEN ESPERER ??!! »

Tout en parlant, j’avais continué à le frapper. Le ventre, les côtes, je m’en foutais. Tout ce qui importait c’était de le toucher. De lui faire mal. Mais je pleurais tellement que je n’avais plus de force dans les bras et avant même que je m’en rende compte j’avais fini la tête contre son torse, donnant de faibles coups qu’il devait à peine sentir, sanglotant parce qu’il était un salaud, parce que j’avais été stupide. Lorsque je me rendis compte de la position dans laquelle j’étais, je poussais sur mes bras pour qu’on s’éloigne l’un de l’autre.

J’ouvris la bouche comme pour dire quelque chose puis y portais la main et secouait la tête avant de tourner les talons dans le but de rentrer au château. Je me sentais ridicule, avec mon maquillage qui devait couler, mes jolis vêtements, et les larmes qui dévalaient mes joues sans que je puisse rien faire pour les arrêter. J’avais mal au ventre, mal à la tête, mal aux mains. Je n’arrivais plus à les plier et les déplier, c’était trop douloureux. Mais ça l’était toujours moins que mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 138 ϟ Gallions : 365 ϟ Âge : Dix-sept ans ϟ Baguette : Trente-six virgule sept centimètres – bois de hêtre – ventricule de cœur de dragon ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : Septième
Préfèt Serdaigle • Septième année ─
MessageSujet: Re: No one's left to hurt [Meredith | Terminé]   Mer 1 Avr - 0:26

Lorsqu'il avait croisé son regard, Liam avait vu le visage de Meredith se décomposer. Littéralement. Les larmes qui ruisselaient sur son visage entraînaient avec elles le maquillage qu'elle avait appliqué. Elle s'était faite jolie pour lui, rien que pour lui. Quand il avait vu ses petits poings serrés se lancer vers lui, il avait voulu les éviter. Mais l'idée l'avait aussitôt abandonné. Ces coups, il les avait amplement mérités. Le dégoût qu'elle lui hurlait également.
Lentement, prudemment, il avait remonté les mains sur ses cheveux rouges quand elle avait appuyé sa tête contre son torse. Il osa à peine les effleurer ; il voulait la réconforter, apaiser sa peine, mais il savait qu'il n'en avait pas la faculté. Et, par-dessus tout, il n'en avait pas le droit. Elle le lui signifia bien en partant sans ajouter un mot.

Ignorant les points de douleur qu'elle avait plantés sur ses muscles, il la regarda le fuir. Il aurait aimé la laisser filer, laisser partir avec elle sa propre honte et sa tristesse, mais il ne le fit. A grandes enjambées, il la rattrapa. Il posa une main sur l'un de ses épaules et la laissa glisser sur son bras jusqu'à ce que leurs doigts se frôlent.

- Je ne t'ai rien dit parce qu'il n'y avait rien à dire. L'espoir était mort-né dans mon esprit. Jusqu'à ce qu'il soit ressuscité, hier. C'est arrivé au pire moment. Mais il est des faits qu'on ne peut ignorer, j'espère qu'un jour, même si tu ne me pardonnes pas, tu le comprendras, il parlait vite, incertain de ses capacités à pouvoir la retenir près de lui plus longtemps. Je n'ai jamais voulu te mener en bateau. Jamais. C'était avec toi que je me voyais continuer, depuis quelques jours. Je n'ai pas été amoureux de toi Meredith, mais je sais que je le serai devenu. Seulement... j'ai l'impression de m'être pris un Cognard de plein fouet. Un impact qui a tout chamboulé en moi.

Délicatement, il laissa retomber la main de Meredith et se recula pour mettre de la distance entre eux.

- Je ne peux pas t'apporter plus d'éclaircissements, je ne les ai pas moi-même. Mais je te souhaite de tout cœur d'arriver à oublier ce qui te fait mal. Tu ne me croiseras plus. Je ne mérite pas de profiter de ton temps.

Liam fit encore quelques pas en arrière mais n'alla pas plus loin. Il préféra simplement tourner le dos à la jeune fille que ses paroles venaient de meurtrir. Elle s'en irait, emportant finalement avec elle une part de lui, de sa honte et de sa couardise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: No one's left to hurt [Meredith | Terminé]   Mer 1 Avr - 9:27

« NE ME TOUCHES PAS !! »

Avais-je hurlé, quand j’avais senti la main de Liam sur mon épaule, mais sans me dégager pour autant. Parce que je voulais qu’il me serre contre lui, qu’il me dise que ce n’était qu’une mauvaise blague. Mais non. Il continuait à parler, à essayer de s’expliquer. Et moi, comme l’imbécile que j’étais, j’attendais qu’il aie fini en espérant entendre quelque chose qui me consolerait. Un peu.

Mais j’étais juste à chaque fois un peu plus triste, un peu plus en colère. Il n’avait jamais voulu me mener en bateau. Il s’était imaginé continuer avec moi. Il serait devenu amoureux. C’était cette dernière phrase qui m’avait achevée. Ca aurait pu marcher, entre lui et moi. Si cet... Impact, qu’il n’avait même pas l’honnêteté de m’expliquer ne s’était pas produit.

« Ce qui me fait mal, c’est d’avoir été une imbécile trop crédule que pour t’envoyer promener ! »

C’est lorsque je le vis reculer puis me tourner le dos que je m’aperçus que j’avais perdu le contact de ses doigts sur les miens. C’était fini, il n’y avait plus rien à espérer. Tout ce qu’il me restait, c’était mon coeur en miette, ma gorge trop serrée que pour continuer à crier et mes doigts trop douloureux que pour les plier à ma guise. Alors sans un mot de plus, je me détournais à nouveau pour reprendre la direction du château en sachant que, cette fois-ci, il ne m’arrêterait pas. Et putain, ça faisait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: No one's left to hurt [Meredith | Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

No one's left to hurt [Meredith | Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Alentours de Poudlard :: • Le Parc & Son Lac-