AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 38
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Dim 29 Mar - 17:34

Achéron était excité comme une puce. Depuis quelques jours tous les nuages de son ciel s'étaient dissipés. Certes, il s'était engagé dans une relation compliquée à plusieurs niveaux : l'élue de son cœur était plus jeune, de la maison la plus opposée à la sienne et était une créature hybride guidée par des instincts dévorants. Mais il n'en avait que faire, il était heureux, vraiment heureux.
Le jeune homme avait décidé de partager ce bonheur avec son entourage et avait décidé de prendre rendez-vous avec chaque personne importante dans sa vie afin de leur annoncer la nouvelle.
Il avait contacté Meredith par l'intermédiaire de la benjamine de la famille, jugeant que ça serait plus sympathique que de lui écrire une lettre et de la faire livrer par Augure. Ce qu'il n'avait pas anticipé en revanche, c'était que Léthé se fendrait d'un dessin qu'elle offrirait à Mery après leur entrevue : Un portrait de la demoiselle aux cheveux rouge, souriante avec en arrière-plan des falaises au bord de mer. Dans le ciel, un dernier nuage noir chassé par le vent aux dernières lueurs du jour et au pied des falaises, dans les rochers, les silhouettes d'un humain et de ce qui ressemblait à une sirène, ou une harpie, enlacés.
En attendant son amie, le jeune homme faisait les cents pas dans la volière en repensant aux derniers jours quand il entendit des pas. Tendant l'oreille, il reconnut tout de suite sa démarche. C'était une chose pour laquelle il était doué, reconnaitre les gens sens les voir, à leur démarche donc, mais aussi à leur odeur ou à leur souffle parfois.

- Coucou Mery ! Tu vas bien ? Lança-t-il en abandonnant un hibou qu'il ne connaissait pas et qui n'aurait pas son saoul de grattouille. Il faut trop que je te raconte un truc ! Mais genre trop, trop quoi… tellement c'est énorme.

Il avait même fait deux petits bonds en parlant, tout enthousiaste qu'il était de pouvoir se confier.

- Oh pardon, j'attends même pas ta réponse tellement je suis à fond.

Achéron s'assis sur un des bancs qui servait aux élèves pour lire leur courrier immédiatement après l'avoir récupéré. Il papota la place à côté de lui, indiquant à Meredith qu'elle devait venir près de lui.

- Aller, installe toi ! Je disais donc, tu vas bien, ma toute petite sœur a été sage avec toi ?

Cette fois, il lui laissa le temps de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Dim 29 Mar - 20:28

C'était la petite Léthé qui était venue me trouver, alors que je gribouillais un quelconque devoir en salle d'étude, et qui m'avait annoncé qu'Achéron voulait me voir à la volière. Et elle m'avait donné un dessin pour lequel je l'avais chaleureusement remerciée. C'était un très joli dessin d'ailleurs, avec moi dessus (un peu trop souriante à mon goût), un gros nuages noir dans un coin et deux petits bonshommes se faisant des câlins en arrière plan. Le tout, sur fond de soleil couchant. Avec un soupir, je rangeais le parchemin dans mon sac avec mes autres affaires et quittais la salle pour me diriger vers la volière.

Comme d'habitude, il me salua avant même de m'avoir dans son champ de vision. Je lui adressais un signe de la main, avec un petit sourire, avant de hausser un sourcil lorsqu'il se mit à parler à toute vitesse et à sautiller sur place. J'attendis donc qu'il se calme, et me laissais lourdement tomber sur le banc aux côtés d'Achéron.

« Boarf... On fait aller, comme on dit ! »

Répondis-je en haussant les épaules.

« Ta sœur a été trop mignonne, elle m'a même fait un dessin. Mais bon, on est pas là pour parler de moi, t'as un truc à me dire et vu comment t'as du mal à tenir en place, ça doit être important donc vas-y, déballe ! »

Tout en parlant, j'avais sorti ledit dessin pour le lui montrer. Ca m'énervait de me voir aussi souriante, mais je n'en soufflais pas un mot. Achéron voulait me parler alors j'allais le laisser faire, sans compter qu'en plus il m'avait suffisamment entendue raconter mes malheurs pour toute une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 38
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Dim 29 Mar - 20:53

Achéron savait que son amie n'était pas encore au mieux de sa forme et au fond, il savait que le voir euphorique pouvait être irritant. Mais il ne pouvait pas garder la nouvelle pour lui et avait décidé que Meredith serait la première à être mise au courant. Tout simplement parce qu'elle avait besoin de bonnes nouvelles et de tout ce qui pourrait illuminer son quotidien.

- Diable, Léthé t'a fait un dessin. J'espère qu'il n'y a rien de glauque dessus. Je t'ai déjà dit qu'elle avait une sorte de don prophétique ?
* Mais ta gueule abruti ! Tu ne l'as pas faite venir pour parler encore de ta famille. *

Il s'éclaircit la voix et se gratta la gorge du bout des ongles.

- Bon voilà. Un peu après notre première rencontre, j'ai fait la connaissance d'une fille. On a sympathisé et on s'est revu souvent pendant ces trois semaines.

Le jeune homme était devenu tout rouge et trépignait sur sa place.

- Et… Il hésita. Et depuis hier, on sort ensembles !

Il était libéré mais aussi un peu survolté.

- Rholala tu la verrais. C'est un joli brin de fille, une Serpentard. Tu sais que je me fiche des idées reçu bon. Elle a des boucles blondes qu'elle retient avec sa baguette, j'avais déjà vu mais j'aime assez. Et ses yeux… Vert, intenses, le genre qui te traverse l'âme.

Il prit une pause, trop courte.

- C'est qu'elle est sacrément plus jeune, c'est une quatrième année. Mais elle est vachement mature, plus que certaines filles de notre âge, ça fait peur. Par contre, je sais pas si elle est daltonienne ou quoi, mais elle fait souvent des choix de couleurs pour ses vêtements… on va dire bizarres. Mais c'est trop mignon, on dirait une petite fille qui veut jouer à la grande. Y a plus bizarre cela dit, elle est a du sang de Vél…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Dim 29 Mar - 21:36

« Va falloir m'expliquer le dessin alors... »

Fis-je, un peu sceptique, lorsque Achéron me parla du don prophétique de sa petite sœur. Néanmoins je n'en dit pas plus pour le laisser déballer son histoire qu'il semblait avoir tellement hâte de me raconter. C'était amusant de le voir virer aussi rouge que mes cheveux juste pour m'avouer qu'il sortait avec une fille.

« Félicitations ! »

Je lui avais donné une petite tape sur l'épaule, lui accordant un bref sourire. J'allais lui demander qui était l'heureuse élue quand il commença à la décrire. Attentive, je fronçais légèrement les sourcils lorsqu'il avoua que la demoiselle était en quatrième année. Au fur et à mesure qu'il parlait, une personne s'imposait dans mon esprit, jusqu'à ce qu'il parle du sang de Vélane. Je me levais d'un bond pour le fixer, abasourdie et l'interrompis sans la moindre gêne.

« DAVAN O'MEARA ?! »

Je le fixais un instant de mes yeux ronds, avant de reprendre.

« Mais t'es un grand malade ! Tu es au courant qu'elle risque de te bouffer ?! Et puis... C'est encore une enfant ! Putain Achéron, je te JURE que tu as de la chance d'être toi ! »

Je me passais une main sur le visage, chose que je pouvais faire sans le moindre tracas maintenant que je ne me maquillais plus, et fis quelques pas, avant de revenir m'asseoir près de mon ami.

« Heureusement que je sais que tu es un gars bien, parce que sinon je t'aurais fait sauter toutes tes dents une par une. Davan est comme ma sœur, c'est la prunelle de mes yeux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 38
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Dim 29 Mar - 22:10

- …lane…

Achéron était sur un petit nuage. Parler de Davan lui faisait forcément repenser à elle et à tous leurs bons moments, aux moins bons aussi mais tout cela avait été comme une cure de vie. Mais soudain son nuage devint noir et un orage éclata sous ses fesses sans qu'il n'en comprenne la raison. Quelques secondes pour analyser et il se rendit compte que Meredith venait de le couper en plein vol, pour ainsi dire, en hurlant le nom de sa copine.

- O ! Donc tu la connais ?

Sa question était tellement niaise et décalée que s'en était à ce demandé si ses oreilles étaient encore connectées à con cerveau.

- Bah ouais, en disant demie-Vélane, j'évoquais de fait les risque d'une pareille relation. Et pour l'instant j'ai encore tous mes morceaux figure toi. Essaya-t-il de protester. Et puis une enfant, c'est vite dit, elle a une jolie silhouette, encore fine c'est vrai mais bien là.

Il était complètement déstabilisé. Il ne s'attendait pas à ce que son amie connaisse l'élue de son cœur et encore moins à ce qu'elle le rabroue autant pour le mettre en garde. Il fallait dire qu'elle avait le sens de la menace, au point qu'instinctivement, il se passa la langue sur les dents pour les compter.
Il souffla un bon coup et parvint à se ragaillardir.

- Bah justement, je suis un mec bien, j'essaie de ne pas lui rappeler en permanence qu'il y a cette chose en elle, de la regarder avec des yeux sans peur et sans mépris, pour qu'elle ne soit plus mal dans sa peau. En espérant qu'en s'acceptant, elle parviendra à mettre la bête en cage.

Le jeune homme posa la main sur celle de la belle fille aux cheveux rouges.

- En fait, je crois que ça m'arrange que tu la connaisses déjà et qu'elle soit comme ta sœur, tu pourras nous soutenir tous les deux comme ça. Promis, c'est pas une passade, je le sens, je le sais.

Il lui sourit et lui adressa un clin d'œil complice.

- Maintenant ça va être à toi de me parler d'elle. Je veux de l'info de premier choix ! Pour la bluffer et lui faire comprendre qu'elle a fait le bon choix. Parce que c'est elle qui a tout décidé finalement. Sauf peut-être le baiser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Dim 29 Mar - 22:58

J'avais une terrible envie de lui dire que non, ce n'est pas parce qu'on a des seins qu'on est forcément assez mature pour pouvoir sortir avec des garçons. Que non, ce n'est pas parce qu'on a le corps d'une femme qu'on en est forcément une. Mais je m'abstins, parce que si avec ses sœurs il n'était pas déjà au courant, c'était peine perdue. Et que s'ils étaient ensemble, c'était bien que Davan avait accepté. Et même si objectivement c'était encore une enfant, j'estimais qu'elle était capable de réfléchir assez pour prendre ses propres décisions.

« Tu as tout intérêt à ce que ce ne soit pas une passade, tu connais la sentence sinon ! »

Fis-je avec un petit sourire en coin, alors que je donnais un coup de mon épaule sur la sienne, juste pour le bousculer un peu. A son clin d'oeil, je levais les yeux au ciel avant de hausser un sourcil amusé lorsqu'il me demanda de parler d'elle. Se croyait-il réellement tiré d'affaire ?

« Dis donc mon bonhomme ! Tu crois quand même pas que tu vas t'en sortir aussi facilement que ça ? Maintenant que tu as commencé à en parler, tu finis ! Je veux absolument tout savoir, depuis la couleur de ses chaussettes lorsque tu l'as rencontrée aux circonstances qui t'ont poussé à l'embrasser ! N'omet aucun détail ! »

Alors que je parlais, j'avais tiré mon sac de cours sur mes genoux et avais commencé à fouiller dedans, à la recherche d'un sachet de caramels. Je finis par le trouver et en proposait un à Achéron, tant pis si ça devait l'empêcher de parler, avant d'en prendre un moi-même. Au rythme où je dévorais mes friandises depuis trois semaines, j'aurais bientôt besoin de refaire mes stocks de façon conséquente !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 38
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Lun 30 Mar - 17:18

- Hey, mes dents !

Mais la plainte d'Achéron était bien vaine. La situation se stabilisait déjà et il reçut une bourrade amicale de la part de Meredith. C'était l'un des avantages de son charme, il le tirait souvent de situations délicates.

- Tu veux tout savoir ?! Ok, tu sauras tout. J'ai très bien tenu mon pari tout du long : chanson mot doux… la totale. Ce que je n'avais pas vu venir en revanche, c'est que dès que je posais une question qui ne lui plaisait pas, Davan me mordait… férocement. Mais ça avait quelque chose d'excitant que je ne m'expliquais pas.

Il prit une pose pour accepter le caramel qui lui était tendu mais le garda en main.

- Après notre quatrième rendez-vous. Cocyte est venu me rendre visite après mes cours. Je crois qu'elle voulait me prévenir que Davan était un semie-Vélane et qu'elle jouait avec moi pour s'amuser mais pour tout te dire, je ne l'ai même pas écoutée. J'avais remarqué qu'elle me cachait des trucs mais je voulais les découvrir par moi-même et surtout, je voulais l'apprivoiser sans tricher. Observatrice et intelligente comme elle est, l'aide de Cocyte aurait pu être un sacré atout mais je l'ai gentiment refusée. Elle ne m'en a pas tenu rigueur, il y a trois jours encore elle est venue me faire un câlin tandis qu'on se croisait dans un couloir.

Cette fois, il commença à défaire le papier du bonbon tout en continuant son histoire.

- Les rendez-vous ce sont enchaînés assez vite en fait et c'était chaque fois plus intense. On parlait de philosophie, de mythologie, d'Histoire, de noblesse, de famille… j'essayais doucement de soulever sa coquille et dès qu'elle s'en rendait compte, elle m'envoyait une petite dose de poison avec son dard. Moi, je lui présentais des excuses, je lui souriais, je lui pardonnais. La complicité s'installait, l'intimité même… Et ce fut au tour de Styx de débarquer dans le parc. J'ai cru qu'elle allait faire comme Cocyte et j'étais du le point de mal le prendre mais je me trompais lourdement. En fait elle venait m'ouvrir les yeux sur mes sentiments car bien sûr, j'avais pas encore réalisé ! Et c'était y a quatre jours à peine. Elle m'a aussi dit qu'elle trouvait que la quête que je m'étais imposé avec Davan était tout à mon honneur mais qu'elle voulait pas que je fasse tout foirer. Alors elle est venu me dire "Hey couillon, t'es amoureux ! Alors va lui dire et montre lui comment un Deathwalker peut changer la vie d'une personne sinon je te botte le cul si fort que même Augure aura pitié de toi." Enfin, je paraphrase légèrement là. Du coup tu imagines bien que je me suis mis une pression de dingue quand j'ai compris que putain elle avait raison.

Enfin le caramel termina son existence broyé entre les dents encore en place du jeune homme.

- Donc, je me suis levé super tôt pour pouvoir prendre une douche, je me suis rasé, j'ai changé de coiffure au moins trois fois et je me suis habillé. Pour ça au moins, j'avais une idée précise de ce que je voulais obtenir. Je suis même arrivé en avance pour notre rendez-vous mais Davan était encore plus en avance que moi. J'avais pris ma guitare et tout mais j'étais grave en manque d'inspi. Et puis, vu que je lui avais tenu la jambe pendant trois semaines, il fallait bien que je tente ma chance. Bref, on entre dans la librairie en discutant gentiment, comme d'hab' et je profite d'une ouverture pour commencer ma déclaration.

Il prit un ton grave pour parler de ce moment décisif.

- Là, elle me coupe en se jetant sur mes lèvres, j'étais scot-ché ! Puis elle me repousse et me brandit un livre ouvert parlant des Vélane dans tout ce qu'elles ont de plus monstrueux. Ça m'a secoué évidemment, je ne savais pas comment réagir, j'étais angoissé mais… quand j'ai cru que j'allais voir peur, quelque chose a explosé en moi ! Davan venait de faire preuve d'un courage incroyable, elle avait révélé ses pires secrets et ses plus grandes hontes pour moi. Je n'aurais vraiment été qu'un moins que rien si je l'avais abandonnée là, je l'aurais détruite même je crois. A cette idée, mon cœur s'est serré et mon esprit s'est éclaircit.

Les rougeurs perfides refaisaient surface.

- J'ai pris le livre que Davan tenait comme un bouclier entre nous, je l'ai fermé et je l'ai posé sur une étagère en hauteur, comme pour l'empêcher de le reprendre. J'ai cherché les mots pour la rassurer, espérant que ma tendresse serait comme un phare. Et je l'ai embrassée à mon tour ! C'était si bon, brûlant et piquant mais si bon… Franchement, ça ne m'avait jamais fait ça. En plus elle s'est littéralement pendue à moi, comme si j'étais le seul truc solide de l'univers… C'est pourtant vrai que je suis amoureux !

Ses pensées se bousculaient, confuses. Il se tût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Lun 30 Mar - 18:22

Aussi attentive qu’il m’était possible de l’être devant un flot pareil de paroles, j’écoutais Achéron me parler de son pari, de la visite de Cocyte qui avait voulu le dissuader, des rebuffades de Davan, de la visite de Styx qui lui avait fait réaliser ses sentiments, de la pression qu’il s’était mise suite à ça. De la façon dont il s’était préparé avant le rendez-vous où il comptait faire sa déclaration, de celle dont la blondinette avait finalement pris les devant puis lui avait révélé la vérité. De sa réaction, lorsqu’il eut assimilé l’information et décidé de rester auprès d’elle.

Je souriais un peu, hochant la tête de temps à autre et, surtout, je m’étais abstenue de l’interrompre. Et lorsqu’il eut fini, un silence que je trouvais lourd s’abattit sur nous. Je tentais donc une plaisanterie, dans l’espoir d’alléger l’atmosphère.

« Et bah... J’aurais mieux fait de t’offrir du jus de citrouille plutôt qu’un caramel! En tout cas, je suis contente pour vous. Je pense que tu peux faire beaucoup de bien à Davan, et tu ne mérites pas moins qu’elle. »

Evidemment, que j’étais contente pour eux! Mais ce n’était pas évident de voir mes deux meilleurs amis se mettre en couple alors que je sortais d’une déception amoureuse.

« Tu as remercié Styx j’espère? »

En fait, j’étais jalouse. Terriblement jalouse. Mais je n’en dirais évidemment pas un mot, parce qu’Achéron ne méritait pas ça. Ca n’allait pas être facile pour eux deux, et peut-être qu’il aurait besoin de quelqu’un à qui parler. Et il faudrait que je soie là pour lui.

« En tout cas, je te souhaite bien du courage! J’aime Davan de tout mon coeur, mais elle n’est pas toujours facile à vivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 38
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Lun 30 Mar - 21:58

Achéron n'aurait en effet pas dit non à un rafraichissement. Surtout qu'il en avait encore beaucoup à dire. Du coup, il dû se contenter de sa salive, c'était toujours mieux que rien. En plus, Meredith avait visiblement décidé de ne pas ménager ses émois.

- Vous vous êtes données le mot avec mes sœur ou quoi ? En tout cas merci, ta confiance me touche vraiment beaucoup. Surtout avec la bonne accroche qu'on a eue au début. Et puis je suis fier là, t'as une sacrée estime de moi !

Il se frappa le front d'embarras. Il était tellement euphorique depuis la veille qu'il l'avait complètement oubliée.

- Putain ! Je l'ai complètement zappée la pauvre. Bon, vu que je ne suis pas en train de pleurer sur ses genoux, elle doit bien se douter que ça va bien. Mais tu as raison, ça ne se fait pas.

Le jeune homme remarqua l'ombre dans le regard de son amie mais préféra ne pas relever. Pas par égoïsme non, mais parce qu'il sentait qu'il était au moins en partie responsable. Il devait la rassurer.

- Ne t'inquiète pas Mery, j'ai les épaules solides et du courage à revendre. Affirma-t-il. Davan m'a déjà mordu un certain nombre de fois déjà. Elle a des dents de lait mais sacrément affûtées. Mais si on croise le moindre récif, promis c'est vers toi que je me tournerai, j'ai confiance en toi. Mieux, j'ai foi en toi.

Et puis Meredith connaissait bien et appréciait Davan, c'était aussi à prendre en ligne de compte mais Achéron aurait l'élégance de ne pas le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   Lun 30 Mar - 23:20

« Vraiment Achéron? Tu as réussi à oublier?! Ah nan mais tu abuses là! Dès que tu descends d’ici tu files remercier Styx et tu lui présentes des excuses en prime. »

Fis-je quand Achéron m’expliqua avoir zappé de remercier sa soeur. Levant les yeux et les mains au ciel, je secouais la tête, l’air faussement scandalisée. Le connaissant, je pouvais deviner qu’il foncerait la retrouver dès qu’on aurait fini de discuter tous les deux.

« Si tu continues à me faire des compliments, tu me devras une paire de bottines parce que mes chevilles ne rentreront plus dedans! »

Une plaisanterie pour dissimuler mes doutes. En quoi avait-il foi? J’étais une imbécile au sale caractère, incapable de me faire des amis comme les autres, pas foutue de me réjouir du bonheur de mon maigre entourage sans éprouver de la jalousie. J’étais en colère contre moi-même, et peut-être un peu contre Achéron qui me faisait confiance alors qu’il n’y avait rien chez moi qui en soie digne.

« Donc. Elle t’a embrassé, tu l’as embrassée, c’était magnifique, mais c’est tout? Ne me dit pas que tu l’as plantée là? Non seulement j’aurais du mal à y croire, mais en plus ça aurait été une belle bourde! Alors je veux la suite, et si tu as trop soif on ira te chercher un truc dans les cuisines. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]   

Revenir en haut Aller en bas
 

D'un dauphin et d'un requin [Meredith River]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fliper le dauphin
» Le chien et le dauphin
» Le foctionnement de la justice Goussienne : le cas de Ronald Dauphin
» Un ptit PNJ pour le requin ivre
» Les petites drogues du requin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Derniers étages & Les Tours du Château :: • La Volière-