AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Jeu 26 Mar - 12:57

     Décidemment, même après 6 ans à Poudlard, les professeurs réussissaient toujours à surprendre Achéron. Pour leur prochain devoir d'Astronomie, on leur avait demandé de faire l'étude d'une constellation à vue, sans autre matériel que leurs yeux. L'idée lui sembla originale et amusante. De plus, la perspective de ne pas avoir à faire la queue pour un télescope était plaisante.
Il avait donc décidé de s'installer sur l'une des plus hautes tours du château un peu avant que le soir ne tombe afin d'avoir le temps d'allumer ses bougies sans risquer de se brûler les doigts. Il avait pris plus d'avance que prévu et il lui restait encore un peu de temps avant que la constellation qu'il avait choisi n'apparaisse dans le ciel.
 
- Bon, je n'ai pas le temps de redescendre alors que faire ? Se demanda-t-il à haute voix.
 
            Laissant vagabonder son regard, le jeune homme aperçut deux grandes marques gravées dans la pierre sur une autre tour, les dernières traces du passage du Magyar à pointes. Il se souviendrait de cette Coupe des Trois Sorciers pendant longtemps ! Harry Potter avait été remarquable tout au long de la compétition, particulièrement lors de l'épreuve des dragons. Il avait songé à tenter sa chance mais ces sœurs l'en avaient dissuadé. Les grandes avec des arguments logiques en tête desquels : "la place des Deathwalker est dans l'ombre" et la petite dernière en venant se serrer dans ses bras et en lui disant qu'elle ne voulait pas qu'il se blesse pour "un stupide verre à pied dans lequel on ne pouvait même pas boire". Elle n'était même pas encore à l'école mais c'était elle qui l'avait vraiment convaincu de s'abstenir.
            Il ne put s'empêcher de ressentir un peu de pitié pour son cadet sur lequel on mettait une pression énorme par défaut. Et pour quoi au juste ? Pour un nom, pour la gloire d'une maison ? Là où tous, lui y compris voyaient un héros, il ne pouvait s'empêcher, parfois, de voir une victime.
            Des bruits de pas le tirèrent de ses pensées. Des petits pas légers et rapides qu'il connaissait bien. Le jeune homme se demanda si Nébuula Murphy, puisqu'il était sûr que ce serait elle qui surgirait pas les escaliers, avait eu la même idée que lui pour observer les étoiles ou si elle se rendait ici pour une raison tout autre et donc forcément mystérieuse. Il serait fixé dans un instant.
 
- Coucou tite Bubulle de soda, ça gazouille ?
 
Il avait une tendance prononcée à trouver des surnoms bizarre mais il était toujours affectueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Jeu 26 Mar - 20:13

Quelle journée atroce. Est-ce que ça allait se finir un jour ? Après avoir apprit que son père retournait étudier les araignées géantes alors qu'il avait déjà failli en mourir, elle avait été à deux doigts de se battre avec cette crétine de Meredith River. Elle avait même pleuré devant elle. Pour finir elle avait même tenté de lui tirer les vers du nez pour savoir pourquoi elle était dans cet état là. Avec un peu de recul, elle avait franchement envie de se moquer d'elle. Non mais elle croyait quoi ? Qu'elle allait se mettre à tout lui confier, comme si elle était un journal intime ?! N'importe quoi !

Ayant volontairement zappé le repas (décidément, cela devenait une habitude) elle s'était promenée dans le parc jusqu'au moment où le soleil toucha la surface du lac. Il ne faisait pas encore nuit, mais elle préférait ne pas risquer de se faire attraper par Ombrage. Elle avait alors grimpé les degrés qui menaient à la tour d'astronomie et y avait trouvé... Achéron. Achéron était un camarade de Gryffondor et ce qui s'approchait le plus d'un ex petit ami pour Bubulle. Il n'avaient rien vécu de fort, mais cela avait été tout de même très agréable.

Elle sourit en l'entendant l'appeler. Il avait toujours été capable de savoir quand elle arrivait, était-ce grâce à son odeur ou le bruit de ses pas, ça, elle n'en avait jamais rien su. Elle se laissa tomber à ses côtés en poussant un soupire.

-Tu parles, j'ai passé une journée infecte. En fait, ça à même commencé hier soir.

Sans demander la moindre permission, elle posa sa tête contre l'épaule de son ami. Elle avait bien besoin de réconfort. Et même la lettre qu'elle avait reçu de son père qui tentait de la rassurer n'avait pas aidé.

-Et toi, mon petit Achéron-mignon ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Jeu 26 Mar - 21:14

Houlà ! Achéron savait, en à peine quelques secondes, que Nebuula n'était pas là pour leur devoir. Quand elle se jetait sur lui comme ça, presque comme quand ils étaient "ensembles", c'était que les choses n'allaient pas bien et qu'il allait marcher sur des œufs. Mais il ne serait pas dit qu'il allait se dégonfler pour une amie d'aussi longue date, même si ça devait lui exploser au visage.

- Allons ma toute belle, ça ne doit pas être terrible au point que même moi je ne puisse rien faire pour te remonter le moral.

Il n'était pas aussi léger ou maladroit avec les filles qui étaient passées dans la case "amies" de son organigramme relationnel : il devenait gentiment taquin, protecteur et un brin séducteur. Il était même possible que certains élèves parmi les moins perspicaces pensent qu'il sortait encore avec elle de temps en temps.

- Hé bien moi pour tout te dire, je crois que je me suis engagé sur une pente glissante par pur orgueil. Ou par bêtise, ça revient souvent au même. Et pourtant, j'en suis fier… Va comprendre.

Il caressa les cheveux de son amie avec douceur et l'embrassa sur le front. C'étaient des gestes tendres qu'il s'autorisait quand il n'y avait personne pour les regarder. Il ne connaissait que trop bien la pudeur de sa consœur pour la heurter en public.

- Mais commence. Garder ses problèmes pour soi nous empoisonne lentement. Laisse-moi absorber le venin, je suis immunisé à tes peines comme tu l'es aux miennes. En revanche, te voir souffrir est une épreuve de chaque instant.

Le jeune homme n'arrêtait pas ses caresses qu'il espérait apaisantes. Il poussa ses cours négligemment pour se faire de la place et pris le menton de la jeune fille entre ses doigts pour pouvoir la regarder droit dans les yeux.

- Je suis toute ouïe.

Toute ouïe, il n'y avait aucun doute. Toujours d'accord, loin s'en fallait. Quand il n'était pas d'accord, il le lui disait en douceur, avec des mots choisis et faisait en sorte d'arrondir les angles pour que les disputes se dissipent. C'était surement son plus grand défaut, en tout cas le plus connu : il cherchait toujours à faire en sorte que personne ne souffre et que toutes les situations redeviennent harmonieuses, quitte à encaisser des coups venant des deux côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Ven 27 Mar - 13:19

Bubulle profita un peu de la tendresse que lui apportait son ami avant de se lancer dans un laïus de plaintes en tout genre. Le pauvre ! C’était malheureusement souvent sur lui que ça tombait ! Elle poussa un soupire.

-Tu as toujours aimé te mettre dans des situations périlleuses… Une cotte de maille et un poney, c’est ça qu’il te faut ! Le taquina-t-elle, hilare.  

Parfoit, Bubulle aurait bien aimé avoir à nouveau un petit ami. C’est complètement différent que d’avoir un ami, aussi tendre soit-il. Il y avait bien quelques garçons forts charmants dans l’école, mais Nebuula manquait trop de confiance en elle pour pouvoir tenter sa chance. Et au final elle estimait toujours que sa vie était très bien comme elle était, avec Enska, Liam, Achéron… et ses études !

-Hier soir, juste avant d’aller me coucher, j’ai reçu un hibou de mon père. Il va retourner étudier les araignées géantes. Et tu te souviens comment ça avait fini la dernière fois…

Achéron ne pouvait que savoir, il avait été aux premières loges. Lorsqu’elle avait reçu un courrier lui annonçant que son père était à Ste-Mangouste après avoir été attaqué par un de ses monstres, Nebuula était devenue encore plus blanche qu’elle l’était au départ et avait fini par s’évanouir. A son réveil elle avait fait une crise d’angoisse et le jeune homme l’avait amenée à l’infirmerie.

-J’ai pas dormi la nuit, j’étais tellement angoissée à l’idée que ça finisse mal… J’ai fais un tour à pré-au-lard pour me changer les idées, et là Meredith River m’a encore bousculée…

Elle mit sa tête dans les mains, sachant très bien ce que Achéron lui dirait.

-Et là j’ai bien cru qu’on allait se battre au milieu d’honeydukes ! Après, tu me connais, j’ai commencé à pleurer, et en fait elle m’avait suivie ! Et elle m’a demandé ce qui allait pas, j’ai cru que j’allais exploser.  

Bubulle était tellement furieuse et désespérée que son discours ne ressemblait plus à rien.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Ven 27 Mar - 15:54

- Un poney !? Hey, tu pourrais au moins pu m'accorder un hongre ! Protesta Achéron avec véhémence et amusement. Cela dit, je ne suis pas sûr qu'une cotte de maille me protège des yeux verts de la petite demoiselle que j'ai rencontré cet après-midi.
 
            Mais il n'était pas temps de se féliciter de sa rencontre avec Davan O'Meara. Il devait écouter Nebuula et faire de son mieux pour chasser sa peine et ses inquiétudes au loin.
 
- Difficile d'oublier son séjour à l'hôpital avec un bras qui avait triplé de volume. Ou était-ce une jambe ? Et puis je te rappelle que c'est moi qui t'ai porté jusqu'à l'infirmerie. A cette époque, quitte à te faire franchir un seuil, j'aurais préféré que ce soit celui d'une église.
 
Il évoquait toujours sans contrainte ce qu'il avait éprouvé pour elle, c'était un moyen de lui rappeler qu'il n'existait plus aucun tabou entre eux et qu'elle pouvait s'exprimer librement avec lui. Il raffermit sa prise autour des épaules délicates de la demoiselle et pencha la tête sur le côté pour lui laisser plus de place contre son épaule.
 
- Ne t'inquiète pas mon petit poulet, je suis sûr qu'il a retenu la leçon et qu'il sera bien sage. Ne serait-ce que pour ne plus décevoir sa fille chérie. Mais tu sais, c'est difficile de lutter contre sa nature, regarde ce que tu as dit de moi à l'instant.
 
            Il fallait bien que ça arrive un jour, deux personnes qu'il connaissait et appréciait étaient rentrées en conflit et il allait se retrouver dans la ligne de feu.
Le jeune homme savait que ce qu'il allait dire ne plairait peut-être pas à son amie mais il était hors de question qu'il délaisse une amitié pour une autre. Il glissa sa main dans ses cheveux de feu et commença à la masser doucement, tendrement, pour l'apaiser et faire en sorte que ses mots ne sonnent pas trop durement à ses oreilles.
 
- Qu'est ce que je t'ai déjà dit cent fois toute pitite Bulinette ? Arrête de marcher la tête baissée en tenant tes livres comme une petite fille sage.
 
Il lui caressa la joue et la regarda droit dans les yeux.
 
- Au contraire, avance visage au vent, le torse bombé et fait claquer fièrement les talons que tu auras mis. D'abord ça mettra ta jolie poitrine en valeur et ensuite les gens pourront profiter de ta frimousse à croquer.
 
Il avait lui-même bombé le torse et avait mimé un sein fièrement dressé de sa main libre. Sa fraicheur naïve et décomplexée avait en général le don d'apaiser les cœurs mais le plus dur était à venir.
 
- Meredith River tu dis ? J'ai fais sa connaissance y a pas longtemps. Tu peux te considérer comme vengée, elle m'a percuté à l'angle d'un couloir mais je me suis mis en position de défense et elle a volé sur le cul ! Ça a du faire mal.
 
Le garçon gloussa, un peu gêné d'avoir fait mal à une fille. La culpabilité le poussa d'ailleurs a se montrer encore un peu plus doux avec sa consœur.
 
- Bref, son chat avait souillé ses devoirs avec de l'encre et je lui ai proposé de l'aider à les refaire. Expliqua-t-il. On s'est donné rendez-vous à la bibliothèque ; sauf qu'à cause de ma sœur et de ses histoires de cul qu'elle me raconte en détails et des jumeaux Weasley, j'ai cru qu'elle me proposait un plan... cul, justement. Alors imagine ma gueule quand elle a débarqué dans une petite robe noire moulante!
 
Il éclata de rire, soudain rouge comme une pivoine.
 
- Mais au final, rien du tout, on a vraiment travaillé. Enfin, tu penses bien que tu le saurais déjà si j'avais sauté le pas avec une fille.
 
Le Gryffondor toussa pour s'éclaircir la gorge et vite changer de sujet.
 
- Franchement, elle ne m'a pas l'air d'une méchante fille. Un peu brute de décoffrage peut-être mais gentille. La preuve, si elle t'a suivie pour te demander ce qui n'allait pas, c'est qu'elle devait se sentir un minimum coupable, tu ne trouves pas ça logique ?
 
Une idée traversa son esprit.
 
- Elle m'a parue timide aussi… Alors c'est sûr que si vous vous taisez toutes les deux, vous risquez pas de vous comprendre.
 
Voilà qui était dit ! Il ne lui restait plus qu'à croiser les doigts pour ne pas prendre une rafale. Mais il espérait bien que ses douces attentions tactiles lui sauveraient la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Ven 27 Mar - 22:48

Bubulle s'était mise à rougir abondamment lorsqu'il avait insinué qu'il aurait préféré l'emmener à l'église qu'à l'infirmerie. C'était toujours comme ça, avec elle, lorsqu'un garçon insinuait la moindre attirance pour la jeune fille. Elle se serra encore plus contre lui, pour qu'il ne voit pas sa gêne, et puis parce que c'était drôlement agréable aussi ! Alors, il enchaîna avec sa poitrine, et la Gryffondor devint si rouge qu'il était difficile de faire la différence avec ses cheveux.  

-Mais ce n'est pas de ma faute ! C'est elle qui m'est rentré dedans comme si j'étais transparente !


Elle ne pu s'empêcher d'éclater de rire en entendant sa rencontre avec Meredith. L'imaginer s'écraser sur les fesses dans un couloir était carrément hilarante.

-Achéron Deathwalker ! Tu devrais avoir honte ! Mais merci ! Réussi-t-elle finalement à articuler, entre deux gloussements.

Nebuula ouvrit de grands yeux quand il commença à lui raconter toute son entrevue avec la Poufsouffle. Néanmoins, elle décida de ne pas critiquer la tenue de Meredith, parce que parfois, elle, elle n'était pas mieux. Mais c'était tout Achéron d'avoir cru ce genre de choses ! Le pauvre, avec sa soeur, il n'était pas aidé du tout !

-J'éspère bien que tu ne t'es pas laissé entraîner... Sinon j'aurai remis en question toute ma perception de toi... Je veux dire, on pense la même chose toi et moi, à ce niveau là... Dit-elle, rougissant à nouveau. Et tu sais que je n'aime pas qu'on prenne ça à la légère.

Nebuula glissa une mèche de ses cheveux derrière son oreille droite en l'écoutant. Elle fronça les sourcils.

-Cette folle furieuse m'a menacée de me mettre son poing sur le nez. J'ai failli lui lancer un sort. D'accord, elle est venue. Mais je ne peux tout simplement pas parler de ça avec n'importe qui. Et elle n'a pas été fichue de le comprendre. Tu sais combien de temps j'ai mis pour te confier quoi que ce soit... Alors une fille avec qui j'ai failli me mettre dessus...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Sam 28 Mar - 0:03

Achéron n'avait même plus besoin de regarder Nebuula pour savoir quand elle rougissait. Les quelques baisers qu'ils avaient partagés et leur nombreux câlins platonique lui avaient appris à sentir ses variations de température interne et à sentir la température de sa joue, elle avait dû virer pivoine.
Mais bien vite elle passa à l'attaque, un assaut en règle, rien ne lui serait épargné. Soit.

- Ma tite Bubulle. Tu n'es pas transparente, tu mériterais même d'être sous les feux de la rampe mais il faut bien avouer que ta carapace est difficile à percer.

Visiblement l'histoire de sa première rencontre avec Meredith faisait son petit effet. Il s'en amusa, affichant un grand sourire. Puis il eut l'air embarrassé et se frotta le menton.

- Tu sais, j'avoue que je me pose parfois la question. Je veux dire, tu me connais, je suis incapable de dire non à une fille sur 90% des sujets. Je suis sûr que je m'en voudrais après mais comment je pourrais refuser à une fille de prendre du plaisir. Enfin… C'est super dur à exprimer mais tu vois ce que je veux dire j'imagine ?

Il n'en doutait pas vraiment mais il était curieux d'entendre sa réponse. C'était un sujet épineux dans son esprit. Il était partagé entre le garçon en pleine adolescence et le chevalier qu'il s'efforçait d'être jour après jour. Entre l'envie d'être un peu plus comme les autres et celle de rester exceptionnel. Alors forcément, l'avis d'une fille qu'il estimait encore plus exceptionnelle que lui, timide certes mais aussi brillante et vive, l'intéressait au plus haut point.

- Tu sais, tout le monde ne lance pas des sorts avec autant d'aisance que l'une des plus intelligentes élèves de l'école. Meredith est peut-être bien meilleure boxeuse que sorcière. Chacun s'arme du mieux qu'il le peut dans la vie. Et puis… Dans le genre furie, tu n'es pas mal non plus. Ne le prends pas mal, je n'essaie pas de la défendre par tous les moyens mais au plus tu m'en parles, plus je vous trouve des points communs. Et nous savons tous les deux comme le regard des miroirs peut être désagréable.

C'était un peu la malédiction des personnes qui prenaient du recul.

- Hummm… il m'a fallu quoi ? 12 secondes ? demanda-t-il en éclatant de rire. C'est vrai, tu n'es pas facile à approcher mais ce n'est pas une raison pour fustiger tous ceux qui essaient. Exceptionnelle comme tu l'es, c'est normal que tu les fascines.

C'était une petite flatterie sur fond de vérité. Sa camarade ne serait pas dupe mais cela lui importait peu finalement. Il voulait la faire sourire, lui faire comprendre que s'il n'était pas tout à fait d'accord avec elle, il n'arrêtait pas de l'aimer et de la soutenir pour autant.
Rester en équilibre sur le fil du rasoir était un exercice qu'il connaissait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Dim 29 Mar - 15:47

- Je vois vaguement ce que tu veux dire, mais ce n'est pas pour autant que je cautionne. Lança-t-elle, en le toisant. Je veux dire, ce n'est pas comme si c'était la centième fois. La première fois, c'est important. Elle baissa la tête et fini dans un murmure, enfin je crois...

Avec qui aurait-elle sa première fois ? Ça, c'était une question particulièrement épineuse. Bubulle avait toujours peur de regretter. Elle réfléchit.

- Au fond, je crois que le plus important c'est que le moment soit complètement hors du temps. Tu vois ce que je veux dire ? Vraiment exceptionnel, pas juste comme ça sous le coup de la pulsion. Ou parce que les autres te disent de le faire. En tout cas, j'aimerai que ce soit comme ça, pour moi.

Devait-elle vraiment s'inquiéter du fait qu'aucun garçon ne s'était montré intéressé à faire ce genre de choses avec elle ? A tout juste seize ans, il était vrai que ce genre de sujets obnubilait beaucoup la jeune fille. Ses études étaient primordiales pour elle, mais son côté romantique, son petit coeur tendre commençait à se languir et à lui faire de drôles de farces. Les sourcils froncés, elle écouta son ami défendre Meredith. Elle éclata de rire lorsqu'il l'accusa d'être une sacrée bonne furie.

-Je ne vois pas du tout de quoi tu parles, cette fille est mon antithèse !

Visiblement, Nebuula se voilait la face. Mais il était trop tard pour faire demi-tour. Du moins, le pensait-elle. De toute façon, Achéron ferait toujours tout pour équilibrer les choses, ça ne servait à rien de continuer d'insister. Elle avait son opinion, lui la sienne. Elle releva la tête en lui lançant un sourire.

-Bon ! Toi, il me semble que tu as des choses à me raconter ! N'omets aucun détail, je veux touuuut savoir !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Dim 29 Mar - 17:10

Achéron écouta son amie avec émotion. Nebuula avait parfaitement raison et il partageait tout à fait son rêve de première fois magique et hors du temps. Il resserra son étreinte en jetant un regard dédaigneux à ses parchemins roulés par terre. Les devoirs pouvaient bien attendre.
Il approcha sa bouche de son oreille et en écarta une mèche rousse rebelle.

- Je ne doute pas que tu seras exaucée, sous peu, jolie fille du feu. Puis il murmura, comme pour ne pas être entendu. Ce n'est même pas que tu devrais regarder ailleurs, tu devrais plutôt changer de point de vue sur ce que tu connais déjà.

Il ne voulait pas en dire d'avantage. Même s'il était bien plus perspicace pour les autres que pour lui-même, il trouvait inconvenant que le "gentil benêt" qui laissait toutes les filles lui échapper se permette des leçons en matière d'amour. Mais comment pouvait-elle manquer un prétendant de 7 pieds de haut, bâti comme un ours ?
Liam, puisqu'il s'agissait de lui, était un bon camarade, proche de la jeune fille depuis des années et des années. Les deux garçons partageaient le même caractère casse-cou et chevaleresque, ce qui les faisait souvent partir dans les mêmes galères. En revanche, il n'avait pas du tout les mêmes idées en termes de relations avec le beau sexe. Le petit était un romantique maladif à la recherche de LA bonne personne et finalement semblait coincé sur le quai d'une gare sans arrêt et le grand profitait de tous les plaisirs sans se poser de questions, visiblement pas pressé de trouver un port d'attache. C'était du moins l'avis d'Achéron et ils s'étaient déjà pris le bec plusieurs fois à ce sujet.
Heureusement, sa camarade lui offrit une échappatoire toute trouvée pour ne pas avoir à entrer dans les détails à propos de sa déclaration.

- Ouaip, je vais touuuut te raconter. J'ai rencontré une fille y a quelques heures. Une petite blondinette de Serpentard aux goûts vestimentaires… aléatoire mais affirmés, disons. Mais attends, j'ai déjà sauté une étape.

Il s'éclaircit la voix à la façon d'un chanteur.

- J'étais en train de prendre du bon temps avec Styx, elle lisait dans l'herbe et moi je siestait paresseusement sur ses genoux. D'un coup on a entendu du bruit. J'ai pensé à un détraqueur mais il faisait jour et chaud. Puis à un prof' qui n'aurait peut-être pas apprécié de me voir vautré sur ma sœur… Comme y a deux ans où on nous avait accusé de j'sais plus quoi. On est proche mais ça reste ma sœur ! Bref, voilà ce beau brin de fille qui débarque en faisant des minauderies comme un chat.

Le jeune homme avait déjà dit deux fois qu'il trouvait Davan jolie, son Ex ne pouvait plus être dupe.

- Tu sais que je suis poli, je vais la voir et je lui propose de l'aider. Elle cherchait quelqu'un je crois. Mais elle me dit qu'elle a changé d'idée et qu'elle compte se promener, alors je propose de lui tenir compagnie. Elle est un peu plus jeune que nous cette… Ah oui, Davan Kaelig, je-sais-pas-comment. Du coup, on a discuté de nos prénoms tu penses, puis de nos familles et enfin de mythologie. C'était sympa, elle est cultivée.

Il livrait ses impressions avec franchise et sans aucune pudeur. Il y avait longtemps qu'il n'avait plus de secret pour sa rousse flamboyante.

- J'avoue, j'ai un peu fait mon numéro tu vois le genre. J'ai cru qu'elle allait me mordre, c'était drôle. Puis j'ai fait un ACCIO pour appeler ma guitare et je lui ai demandé si elle voulait que je joue pour elle. Elle a dit oui et que si ça lui plaisait, elle me ferait un cadeau. J'ai joué un petit air mélancolique dont j'ai le secret. Je l'observais du coin de l'œil, je crois qu'elle a kiffé !

Il afficha un grand sourire, fier de lui et de son succès.

- Et alors d'un coup, je sais pas trop pourquoi, elle m'a lancé un défi de dingue. Un truc du genre que je devais lui jouer un nouveau morceau, lui faire un nouveau compliment et lui apprendre un truc nouveau à chaque fois que je la verrai sinon elle ne voudrait plus me voir. Je ne sais pas ce qui m'a pris, mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai accepté.

En fait, il avait juste était lui-même.

- Je la revois demain. J'ai déjà commencé à travailler mes partitions, réviser mes cours et j'ai lu des trucs un peu au pif à la bibliothèque. C'est que j'ai engagé mon honneur moi, comme un idiot que je suis mais qu'on aime quand même. Voilà ma tite Bubulle de soda, tu sais touuuut. Pour le moment du moins. Tu voudras que je te raconte au fur et à mesure ?

L'élève de Gryffondor faisait sa proposition en toute innocence. Si Nebuula était mal à l'aise ou ne voulais tout simplement rien savoir, il lui suffisait d'en faire la remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Jeu 2 Avr - 23:01

Nebuula fronça les sourcils et pour deux raisons. Premièrement, être exaucée sous peu lui paraissait tout simplement impossible. Déjà parce qu'il n'y avait personne à l'horizon dans son univers amoureux. Ensuite parce que même si un joli garçon tombait du ciel, là maintenant, il était hors de question de faire ça si vite, sans le connaître. Deuxièmement, de quoi parlait-il, quand il insinuait qu'elle devait changer de point de vue sur ce qu'elle connaissait déjà ? Elle décida néanmoins de ne pas répondre, ayant peur d'avoir l'air stupide.

Nebuula écouta attentivement le discours de son ami. Hochant la tête aux bons moments. Elle rit quand il affirma que la fille qu'il venait de rencontrer avait un style vestimentaire étrange, en regardant sa propre tenue. En moins de cinq minutes, Achéron avait plusieurs fois répété qu'il trouvait sa nouvelle rencontre jolie. Le message était très clair, il avait craqué pour cette Serpentard. Bubulle essaya de se rappeler si elle avait déjà croisé cette jeune fille dans les couloirs, ou dans les cachots quand elle raccompagnait Enska, sa meilleure amie devant sa salle commune. En vain. Ca l'embêtait drôlement d'ailleurs, car elle s'inquiétait du genre de fille que ça pouvait être. Surtout avec les conditions étranges qu'elle lui imposait pour accepter de le revoir. Elle leva les yeux au ciel, exaspérée de voir son ami foncer si facilement dans ce qui pourrait être un piège juste pour les beaux yeux d'une blonde.

-Tu t'es encore foutu dans un sacré pétrin dis moi ! Et s'il arrive un moment où elle désire te voir tous les jours ? Tu comptes faire quoi ? Lire toute la bibliothèque pendant tes nuits ? C'est quand même drôlement bizarre cette histoire !

Elle se mordit la lèvre inférieure, signe qu'elle réfléchissait. Elle lui sourit tout de même, ne voulant pas le décevoir. Ce n'était que pour le protéger qu'elle pensait à ça, sachant très bien qu'il foncerait tête baissée.

-Oui, je préfère que tu me tiennes au courant. Et si tu as besoin de mon aide, que ce soit pour la séduire comme de t'en débarrasser, n'hésite pas à me demander, d'accord ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Ven 3 Avr - 12:21

Ouf sauvé ! Nebuula n'avait pas cru bon de relever la remarque d'Achéron à propos des son "trouble de la vision émotionnelle". A la place, elle le mettait en garde contre d'éventuels abus de Davan et elle avait parfaitement raison. A se jeter tête baissée dans un défis herculéen sans réfléchir, il pouvait tout à la fois se faire manipuler et humilier.

- C'est vrai Bubulle de Soda, s'y suis un peu allé comme un bourrin là. Il est clair que je n'ai pas les capacités d'absorptions nécessaires en termes de connaissances. Mais je sais pas, sur le coup je l'ai senti comme ça, fallait que j'y aille… Bref, je vais faire attention et essayer de renégocier mon contrat.

La jeune fille modéra tout de même son propos en lui répondant qu'elle voulait bien être tenue au courant de l'avancée de cette histoire et qu'elle serait là pour le grand nigaud qu'il était s'il en avait besoin.

- Je te remercie ma belle. Répondit-il en la câlinant de plus bel. C'est vraiment agréable d'avoir quelqu'un sur qui compter sans condition. J'espère juste que je n'aurais pas à abuser de ta gentillesse.

En effet, le rouge et or n'aimait pas forcer la main des autres. Au point que parfois il essayait de se débrouiller seul dans des situations trop difficiles pour lui. Fort heureusement, cette attitude aussi noble que déraisonnable semblait lui attirer la sympathie de son entourage et il y avait toujours quelqu'un pour venir à son secours.

- Mais dis moi, tu montais ici pour le devoir d'astronomie ? Demanda-t-il d'abord. Ou tu as su que j'étais là et tu avais désespérément envie de moi ?

Un sourire fendit son visage d'une oreille à l'autre. C'était une petite taquinerie qu'il s'autorisait en privé pour bousculer la pudeur maladive de son amie. Ça lui valait parfois une bonne tape derrière la tête ou sur le bras mais c'était aussi une occasion de rire à gorge déployée. D'ailleurs, tous les Epouvantards de l'école venaient probablement de mourir dans d'atroces souffrances.

- Ou alors tu es ici pour une raison encore mystérieuse que tu vas t'empresser de me révéler avant que je ne te chatouille à mort !

Vaines menaces sachant qu'il était lui-même très chatouilleux.
Le soir tombait, entrainant l'obscurité avec lui. Achéron prit sa baguette et commença à allumer une à une les bougies qu'il avait amenait avec lui.

- Si tu as de la nourriture dans tes poches, on peut même se faire un casse-croûte aux chandelles.

Il regretta d'ailleurs de ne pas avoir lui-même pensé à faire des réserves pour la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Lun 13 Avr - 17:22

Nebuula réfléchit et eu une idée de génie. De génie pour elle, du moins. Elle éclata de rire à la simple pensée d'en faire part à Achéron, qui risquait de ne pas être déçu du voyage. Ainsi, il avait peur d'abuser de sa gentillesse ?

-Tu as le droit de venir me demander tout ce que tu veux à une seule et unique condition... Un énorme sourire sadique apparu sur son visage constellé de tâches de rousseur. Je veux avoir le droit illimité de te donner tous les surnoms que je veux !

Depuis le temps qu'elle le connaissait, elle savait très bien qu'il n'était pas du genre à apprécier cela, et la simple idée d'avoir le droit de le faire comme bon lui semblait la faisait jubiler. Néanmoins, lorsqu'il lui lança une boutade sur une éventuelle envie de lui, elle devint rouge comme une pivoine et lui lança un solide coup d'épaule, malgré ses rires.

-Achéron Deathwalker ! Si tu tiens tant à obtenir cette Davan, je te conseillerai d'éviter d'user de ce genre de phrases... Elle laissa le silence s'installer, le regardant avec des yeux noirs, le visage faussement énervé. Si tu ne veux pas que j'aille tout lui dire !!

Bubulle éclata à nouveau de rire, heureusement qu'il était là, il avait presque réussit à lui faire oublier l'épisode désastreux de sa dernière rencontre avec Meredith.

-Je t'avouerai que je ne sais plus pourquoi mes pas m'ont guidée jusqu'ici. La vue, sans doute. Et je crois que tu me connais depuis suffisamment longtemps pour savoir que tous mes devoirs sont faits et ce depuis longtemps !

Elle releva le nez, très fière, faussement vantarde. Nebuula avait beau être une excellente élève, elle ne s'était jamais montrée avare en bons conseils et méthodes pour son entourage. Étant préfète, elle prenait grand soin d'aider les premières années, surtout ceux venant de familles de moldus. En fait, elle le faisait même bien avant d'être nommée préfète.

-Mon très cher Achéron, douterais-tu de mes capacités à faire apparaître une montagne de sandwichs, ici-même, et en ne prononçant même pas la formule, qui plus est ?

Aussitôt dit, aussitôt fait, elle sorti sa baguette magique et se concentra quelques secondes. Devant eux, avait apparu un plateau énorme, garni de dizaines de petits sandwichs.

-Je suis sûre qu'avec un peu de concentration, j'arriverai à faire apparaître une cruche pleine de jus de citrouille bien frais ! Lança-t-elle, toujours aussi émerveillée par ce que la magie était capable.






Dernière édition par Nebuula Murphy le Mar 14 Avr - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Lun 13 Avr - 18:28

Achéron réfléchit un instant à la proposition de Nebuula. Ce n'était pas comme si elle s'était gênée pour lui donner tous les surnoms qui lui passaient par la tête de toute façon. Mais il n'avait peut-être entendu que les plus avouables. Après tout pourquoi pas pensa-t-il ? Elle n'était pas méchante et puis, il prendrait volontiers sur lui, juste pour lui faire plaisir, parce qu'il était comme ça.

- Vendu ma belle, les lettres composant le nom Achéron ne sont plus qu'un terrain de jeu pour toi. Déclara-t-il d'un ton qui se voulait solennel malgré son sourire enjoué. Mais prends garde à ne pas t'égratigner en l'explorant, ça me ferait de la peine.

Il la vit rougir et rougir encore à sa plaisanterie. Ce fut avec un sourire jusqu'aux oreilles qu'il encaissa son coup d'épaule. Ce fut même pour lui une occasion de la serrer un peu plus fort. Elle avait l'air tellement fragile, petite et menue comme elle l'était. Elle avait l'air tellement fragile mais ne l'était pas… Il s'en moquait, pour lui elle serait toujours en porcelaine.

- Ok, je vais faire attention à ce que je dis. Plus parce que le rouge de tes joues s'accorde mal au roux de tes cheveux que parce que tu me crois déjà amoureux d'une fille que j'ai vu quoi… 45 minutes ?

Sa naïveté n'avait pas de limite, bien sûr que 45 minutes avaient suffi, 5 ont suffi ! Et encore, en comptant large. Mais il était toujours incapable de voir en lui ce qu'il distinguait chez les autres. A tant les veiller, il ne s'occupait jamais de lui alors s'observer lui-même…
Soudain, goguenarde, sa collègue préfète fit apparaitre un petit festin de sandwiches. Quelle bonne idée ! Il en attrapa tout de suite un au hasard.

- Je ne doute jamais de tes capacités de sorcière Bubulle de soda. Je n'ai eu de meilleurs résultats que toi qu'une fois en défense contre les forces du mal et quoi, une ou deux autres fois dans d'autres matières… 3 fois à peine en 6 ans. Et encore, j'avais bossé à fond ces deux ou trois fois là, genre à pas dormir.

Le jeune homme était plutôt bon élève même s'il était loin du niveau de son amie : il se laissait trop vivre pour l'atteindre. Et il s'intéressait à trop de sujets annexes aux études, la musique en tête pour avoir assez de temps pour réviser correctement.

- Mais je te prends en étude des moldus quand tu veux ! Chui sûr ! C'est mon truc à moi.

Facile, elle ne suivait pas le cours. Et la passion du garçon pour cette matière avait déjà attiré sur lui des regards dubitatifs, comme sur son père avant lui.
Il mordit dans son sandwich : crème fraiche, herbes et saumon, bonne pioche.

- Enfin, ce qui est sûr, c'est que tu es géniale. Commença-t-il, soudain rêveur. Toi, tu sais utiliser ta magie pour créer. Moi, je suis surtout bon pour détruire avec… Ok, c'est très pratique pour protéger les autres mais sinon, c'est pas super gratifiant.

Son sourire reparut bien vite, il était trop bien avec son ex et le repas improvisé était trop délicieux pour que des regrets viennent lui gâcher la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Ven 8 Mai - 22:27


Bubulle éclata de rire en l'entendant la provoquer sur l'étude des moldus. Cette matière ne l'avait jamais vraiment intéressée, s'estimant connaître suffisamment de choses pour survivre une journée dans une grande ville moldue. S'habiller correctement faisait partie de ce savoir. Souvent, elle rigolait a s'en étouffer en voyant des collègues de son père leur rendre visite. C’était quelque chose qu’elle avait du mal à comprendre. Pourquoi les sorciers s’obstinaient à s’habiller de manière aussi ridicule ? A ses yeux, il devrait être obligatoire que les sorciers sachent ce genre de choses. C’était la base même pour éviter de se faire trop remarquer dès le premier coup d’oeil. Les sorciers étaient déjà suffisamment étranges pour les moldus.

-Pfeuh ! Je sais déjà mieux survivre dans un village moldu que la moitié des sorciers -ceux qui n’ont pas de parents moldu, s’entend- de ce château ! Même si j’ai toujours l’idée absurde que s’ils le découvrent, ils me brûleront sur un bûcher. Un peu comme le poulet que j’ai tué.

Lorsque Bubulle avait découvert en histoire de la magie que les moldus avaient réellement pratiqué une chasse aux sorcières, elle en avait fait des cauchemars pendant des années. Elle se considérait comme humaine avant tout, exactement comme eux et par conséquent, elle ne comprenait pas comment il était possible d’avoir un tel comportement. Bien sûr, si on l’a mettait sur un bûcher, elle n’aurait qu’à lancer un sort de gèle flamme, mais c’était surtout la haine ou la crainte qu’elle pourrait lire sur leurs visages qui la terrifieraient.

Finalement, elle s’empara d’un sandwich, sentant son ventre gargouiller et s’empara d’un sandwich. Fromage aux fines herbes et concombre. Ses préférés. Nebuula offrit sont plus beaux sourire au sandwich, prête à le séduire. Ce truc était franchement délicieux.

-Mais non, Achéron-ron-ron, commença-t-elle la bouche pleine. Tu sais, détruire un ennemis, un monstre, une araignée, c’est très noble tu sais. Et puis du coup on se complète !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 96 ϟ Gallions : 244 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : bois d'if, crin de sombral, 34.6cm, souple ϟ Sang : mêlé (mais de deux parents sorciers) ϟ Année d'étude : 6ième Age : 37
Préfet Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Lun 11 Mai - 14:33

Achéron écoutait Nebuula avec un petit sourire en coin. C'était vrai, savoir "survivre" dans une grande ville était déjà un bon début, plus que ce que la plupart des sorciers savaient faire mais il estimait que c'était encore insuffisant. Son père avait eu l'étrange et sombre idée de lui montrer l'étendue de ce dont les moldus étaient capables et il n'avait clairement pas envie de se retrouver face à une foule en colère.

- En effet, Les moldus ont arrêté les bûchers depuis longtemps mais ils ont découvert mille et une choses encore pire… Comme les pistolets.

Une invention proprement diabolique dans son esprit. Les armes à feu seraient le fléau des sorciers en cas de conflit avec le monde non-magique. Il fit la moue et secoua la tête pour chasser ses sombres pensées.

- Bref, tu chercheras toi-même si tu veux, mais compte pas sur moi pour t'expliquer.

Le jeune homme pris un autre sandwich, il avait vu du rôti dépasser du pain, impossible de résister et il leva les yeux au ciel.

- Oh, la constellation que je veux observer à pointer le bout de ses naseaux. Je vais prendre des notes vite fait… Ce devoir ne sera pas noté de toute façon alors je vais pas me prendre la tête. Tu es gentille en tout cas…

Il frotta sa tête contre la tempe de sa camarade, à la façon d'un gros chat.

- Mais je ne suis pas toujours le gentil de l'histoire. Tu te rappelles l'année dernière ? J'ai quand même été renvoyé un mois quand j'ai cogné le type qui accusait ma grande sœur de faire des trucs pas nets avec moi… Et je ne suis pas sûr que ça m'ait servi de leçon.

A pour cause, au lieu de le punir et de le sermonner ses parents l'avaient félicité en l'accueillant à la maison, glorifiant le caractère sacré de la famille et l'absence de pitié dont il avait fait preuve face à un ennemi.

- Cependant c'est vrai, je peux faire de mauvaises choses mais ça sera toujours avec de bonnes intentions. Au pire, tu répareras mes pires conneries !

Il éclata soudain de rire. Il allait toujours mieux quand il parvenait à accepter sa part sombre et se sentait capable d'en tirer parti pour faire ce qui devait être fait. La devise de sa famille s'imposa dans son esprit "Justice n'est pas Loi".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 210 ϟ Gallions : 398 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de rouvre, plume de phœnix, 25 centimètres, étonnamment sifflante ϟ Sang : Sang pur ϟ Année d'étude : 6ème année Localisation : Très certainement fourrée dans les bras de Liam
Préfète Gryffondor • Sixième année ─
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   Mar 12 Mai - 19:40


Nebuula fronça les sourcils lorsque son ex petit ami évoqua les pistolets. Et puis elle se remémora certains articles parus dans la Gazette du Sorcier, lors de l'évasion de Sirius Black.

-Ah oui !! C'est les espèces de baguettes magiques dont ils se servent pour s'entretuer non ? Depuis que j'ai découvert ces trucs, je me demande encore pourquoi avoir crée un truc qui ne sert qu'à tuer. Heureusement que nos baguettes nous servent plus à faire de jolies choses !

Par moment, Nebuula trouvait les moldus un peu attardés. Voir carrément dérangés. A chaque fois qu'Achéron parlait de l'actualité moldue, c'était pour des choses terribles. Heureusement, ceux qui vivaient dans le même village qu'elle semblaient être plutôt civilisés.

Lorsque Achéron frotta sa tête contre sa tempe, elle fit semblant de ronronner tout en lui gratouillant le sommet du crâne.

|b]-Je ne suis pas 'gentille', je suis simplement réaliste mon cher ! Même s'il faudrait doucement que tu apprenne à te détendre et à réfléchir avant d'agir ![/b] Levant les yeux au ciel, elle lui accorda tout de même un sourire. Tiens, la prochaine fois, tu viendras me demander si ça vaut vraiment le coup avant, je ferais une réunion avec moi-même et je verrais si j'approuve ton projet ! Elle se redressa soudain. Ah mais oui c'est vrai tu as un devoir à faire ! Et moi j'ai une colle à surveiller et je crois que je suis déjà en retard ! Mais c'est pas grave, ça m'a fait du bien de papoter avec toi !

Elle le serra fort contre elle avant de se relever, d'épousseter ses vêtements et lui adresser un dernier sourire.

-On se revoit vite, mon Gros Minet.

Elle lui tira la langue, s'enfuyant aussi vite qu'elle était venue, et éclatant de rire dans les escaliers.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au sommet du pic des lions [Nebuula Murphy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le 5 e sommet des Amériques
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» Vend armure des lions
» Armure des Lions -U- Prix de départ: 400K!
» [FB] L'ivrogne et le médecin - Duel au sommet [PV Arthy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Derniers étages & Les Tours du Château :: • La Tour d'Astronomie-