AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
75
144
72
80

Partagez | 
 

 La grande guerre (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ϟ parchemins : 99 ϟ Gallions : 183 ϟ Âge : 15 ans ϟ Baguette : 30cm, aubépine, crin de licorne ϟ Sang : Pure ϟ Année d'étude : 5e
Serpentard • Cinquième année ─
MessageSujet: La grande guerre (libre)   Mar 17 Mar - 21:01

C'était le déjeuner et donc Drago déjeunait. Rien d'extraordinaire. Il avait eu droit à des discours sur quelques machins auquel il n'avait pas porté attention, autour de lui sa clique de copains bavassait et radotait et lui était plongé dans une des plus grandes questions existentielles. Avait-il assez faim pour manger une seconde part de son repas principal et cette succulente tarte aux cerises qui lui faisait de l'oeil?

Ne prenant aucun risque, il décida simplement de ne pas manger de seconde part, mais de prendre la tarte entière sous le regard désapprobateur de Pansy. Mais il n'en avait rien à faire.

Il allait justement savourer ce délicieux désert lorsqu'une portion de patates pilées arriva dans son assiette, visiblement lancé par un petit comique. Fichu. La tarte aux cerises était fichue. Il se leva enragé, cherchant le coupable. Mais il ne le trouva pas.

Avec un sourire aux lèvres, il empoigna donc le saccage de tarte et se chercha une victime. Justement River n'était pas trop loin et ce tirailler avec cette fille était devenu un passe-temps depuis qu'elle avait été répartie chez les Blaireaux. Quelque seconde plus tard, elle devenait la cible de son projectile. Ses amis l'ayant vu faire, ils se joignirent à son idée et commencèrent également à bombarder de victuaille la table la plus proche.

La guerre avait commencé.




Dernière édition par Drago Malefoy le Jeu 19 Mar - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mar 17 Mar - 21:11

S’il y avait bien un moment que j’aimais, c’était celui des repas. Non seulement j’avais la paix, puisque les gens papotaient entre eux en me laissant dans mon coin, mais en plus je mangeais! Et la nourriture ici à Poudlard était délicieuse. J’avais d’ailleurs englouti deux assiettes de rôti et de pommes de terres, et bien entamé mon dessert qui se trouvait être une succulente tarte à la mélasse. J’étais parfaitement bien, repue et tout ce qu’il fallait, quand j’entendis plotch. Un regard à la table des Serpentards m’appris qu’ils avaient été la cible d’un lancé de patates. Rien de grave, en somme. J’allais donc pour terminer mon repas quand un bout de tarte à la cerise vola jusqu’à moi, et fit PLOTCH en atterrissant. J’étais maintenant couverte de morceaux de tarte, et j’avais vu qui avait lancé le projectile.

« T’ES MORT MALEFOY!!! »

Hurlais-je en me levant, alors que j’attrapais rageusement le premier truc qui me passait sous la main. Ce fut mon assiette. Et c’est donc ainsi que la tarte à la cerise reparti en direction de son propriétaire, accompagnée d’une demi part de tarte à la mélasse et de l’assiette sur laquelle elle se trouvait. Comment ça, je suis une brute?

Mais évidemment, ça ne suffisait pas. Alors je me mis à vider les plats alentours, balançant le tout en direction de ce petit enfoiré de blondinet, accompagnée de mes condisciples qui se faisaient eux aussi bombarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 41 ϟ Gallions : 99 ϟ Âge : 14 ϟ Baguette : Bois de Charme, Cheveux de Vélane ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : 4e — Clubs : Gazette de Poudlard
Serdaigle • Quatrième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mar 17 Mar - 21:21

La table des Serdaigle était habituellement relativement calme mais étant donné que plusieurs d'entre eux recevait les projectiles de la guerre amorcé par les Serpentards, cela devint soudainement bruyant. Et les gens changèrent leur activités entamé. C'est à dire que Silvas fut privé du couple qui s'envoyait des regards gênés et sur lequel il portait son étude actuel. Tout allait pour le mieux lorsqu'il reçu à son tour des éclats de nourriture. Il n'aurait sut dire de quel aliment il s'agissait exactement, mais lorsqu'il se retourna, il identifia clairement la sauce au tomate qui lui éclaboussa le visage.

- Ah non les tomates c'est trop !


Agrippant la première chose qui lui tomba sous la main, un plateau remplis d'aile de poulet, il tenta de tout catapulter vers les Serpentards qui avait amorcés le combat mais dans sa maladresse eut un faux mouvement et les ailes de volatile tombèrent sur la tête des membres de sa propre maison et quelques-une revolèrent jusque chez les Griffondors...

- Désolé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 99 ϟ Gallions : 183 ϟ Âge : 15 ans ϟ Baguette : 30cm, aubépine, crin de licorne ϟ Sang : Pure ϟ Année d'étude : 5e
Serpentard • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mar 17 Mar - 22:23

Drago jetait un regard satisfait sur l'assemblé où rires, protestation, surprises et menace de mort fusaient. Une assiette arriva dans sa direction et il dut se pencher juste à temps pour l'éviter et il se redressa en riant en voyant la mine complètement frustrée de la Poudsouffle qui la lui avait lancée. Ah, il l'avait donc fâchée au point où elle voulait sa mort ? Drago fit un clin d'oeil à son ancienne amie tout en lui jetant une poignée d'un aliment tellement déformé qu'il en ignorait l'origine, ça semblait vaguement être un pâté, mais il semblait aussi y avoir du yaourt alors...

Il remarqua néanmoins que dans la confusion la table des professeurs avait été épargnée physiquement (pas psychologiquement bien entendu puisqu'ils avaient bien évidemment réagi à ce chahut. C'est donc dans cette direction que se dirigea son prochain tir : une miche de pain enduite de substance glissante.




Dernière édition par Drago Malefoy le Jeu 19 Mar - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mar 17 Mar - 22:34

Nooon! Pourquoi avait-il fallut que je rate mon tir?! On ne se demande pas pourquoi je ne suis pas dans l’équipe de Quidditch... Je préparais un nouveau projectile, sous mes doigts ça avait l’air d’être une côte de porc, quand j’aperçus son clin d’oeil... et la poignée de nourriture qui allait avec! Avec un glapissement, je saisis un plat que je levais comme un bouclier devant moi. Manifestement, j’avais bien fait, il m’aurait touchée en plein visage!

Je lançais ma côte de porc pour le principe, et mes lèvres serrées de rage se tendirent dans un sourire carnassier. Puisque Drago attaquait la table des professeurs... Ca me laissait plus de temps pour lui balancer des trucs!

« TOUCHE!!! »

Hurlais-je, toute heureuse, lorsqu’une de mes nombreuses côtes de porc atterrit en plein sur son épaule. J’aurais préféré le visage, mais touché c’est touché! Je jetais un rapide coup d’oeil du côté des autres tables, sans pouvoir m’empêcher de ricaner en apercevant un serdaigle renverser de la nourriture sur ses camarades et sur les gryffondor. Il fallait vraiment qu’il apprenne à viser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 41 ϟ Gallions : 99 ϟ Âge : 14 ϟ Baguette : Bois de Charme, Cheveux de Vélane ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : 4e — Clubs : Gazette de Poudlard
Serdaigle • Quatrième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mer 18 Mar - 14:02

- J'ai dis que j'étais désolé !

Sa maladresse lui valut rapidement d'être attaqué en retour par des Serdaigles rieurs de sa gaffe et quelques Gryffondor qui n'attendaient que d'être attaqués pour contre attaquer. Ce ne fut pas bien long avant que Silvas, qui avait retrouvé ses cheveux blonds, se retrouver avec une chevelure recouverte de divers condiments et dans un état pas très reluisant. Ou l'inverse. Dépendant du sens plutôt incertain de reluisant dans ce contexte.

Entrant dans la bataille de bon coeur, il se mot à jeter la nourriture dans tout le sens, en direction de tout le monde. Parce que de toute façon, vu sa capacité à viser, cela n'aurait pas changé grand-chose. Il en recevait en retour une bonne quantité, mais au point où il en était, l'état de ses vêtements ne pourrait certainement s'aggraver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 24 ϟ Gallions : 25 ϟ Âge : Trente-et-un automnes remplis de brume ϟ Baguette : Bois de cyprès, 22 centimètres et ventricule de dragon ϟ Sang : Sang-Pur, bien sûr ! ϟ Emploi : Professeur de soins aux créatures magiques

Professeur de Soins aux Créatures Magiques
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mer 18 Mar - 22:41



La politesse et l'art de l'étiquette sont deux choses que le mystérieux professeur quelque peu dandy de soins aux créatures magiques apprécie tout bonnement. Bien sûr, l'esthète qu'il est entre en totale contradiction avec ce qu'il enseigne, mais pour lui, rien n'empêche l'autre: il n'est pas nécessaire, de son point de vue, d'être une sorte de gros et grand costaud rustre incapable de soigner sa propre image pour pouvoir côtoyer chaque jour les créatures qu'il aime à montrer à ses élèves. Et si son paraître laisse penser à voir de lui une personne soucieuse des apparences, cela ne révèle en rien son être. Bien sûr, il aime paraître tel une sorte de dandy, faisant toujours attention à ce qu'il met, calculant avec soin chaque geste qu'il fait au cours de la journée, portant un grand soin à son langage et faisant grand cas aux attentats contre la politesse et l'étiquette. De même, il attache une grande importance à l'amour que porte sa famille pour l'esthétisme de fin-de-siècle, ainsi que sa nostalgie pour la mode victorienne. Il a toujours été élevé afin qu'il respecte tout à fait ceci et jamais il n'a su désobéir, tout petit, à ce qu'on lui donnait comme apprentissage pour paraître en société, et désormais, il applique ce règlement à lui-même et est capable de se mettre fort en colère au moindre manquement, venant de lui-même ou bien de quelqu'un d'autre; bien qu'il comprenne tout à fait que tout le monde n'ait malheureusement pas eu cette chance d'être ainsi éduqué.
Et justement, aujourd'hui, certains vont devoir affronter son courroux.

****

Il a soigneusement découpé sa viande en plusieurs petits morceaux, en des gestes calculés. Ne pas manger trop vite, autrement on peut paraître glouton et empressé alors qu'il a eu le temps; ne pas manger trop lentement pour ne pas paraître endormi.
Maintenant, il en est au dessert.
Une clameur s'est levée du côté des élèves et il n'a pas fait attention; quelqu'un s'en occuperait sûrement, et il dédaigne devoir s'en charger. Jusqu'à cette miche de pain enduite d'une étrange substance venant d'atterrir dans son verre de vin. Son regard se lève alors subitement, tel l'aigle ayant repéré sa proie; et il lève un sourcil effaré: Malefoy vient de lancer un projectile dans son verre. Et surtout...une bataille de nourriture.
Et peu de ses collègues semblent bouger.

Bien savoir se tenir à table est quelque chose d'important.

Une lueur étrange se met à briller dans son regard couleur thé aux fruits rouges; couleur qui se met à virer au rouge très sombre. Il se lève et marche d'un pas tranquille en esquivant les projectiles.


-Monsieur Malefoy ?

Une voix dangereusement doucereuse.
Il attrape doucement Malefoy et pose sa main sur front.


-Vous m'avez l'air d'avoir le front brûlant. Êtes-vous malade, avez-vous de la fièvre ? Vous m'avez habitué à plus de sagesse. Un coup de folie, assurément, ou avez-vous été influencé par quelque autre cancre ? Cela ne vous ressemble pas.

Il jette un regard noir à tous les élèves ayant participé à la bataille.

-De glorieux vains guerriers, quelle bataille pagaille ! Cessez-là donc vos stupides enfantillages, ou bien continuez-la à votre gré...mais souvenez-vous qu'à la fin de chaque combat, ceux encore debout doivent nettoyer.

Il lâche le Serpentard, toisant le reste des élèves.
Dans tous les cas, c'est un professeur qui aurait le dernier mot.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 99 ϟ Gallions : 183 ϟ Âge : 15 ans ϟ Baguette : 30cm, aubépine, crin de licorne ϟ Sang : Pure ϟ Année d'étude : 5e
Serpentard • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Jeu 19 Mar - 21:26

À peine lança-t-il le pain à l’allure douteuse qu’il reçut à son tour un projectile de la part de Meredith. Le choixpeau avait beau l’avoir placé à Poudsouffle, elle ne manquait pas de caractère comme en témoignait la côte de porc qui venait d’attaquer sauvagement son épaule avant de tomber. Montant sur la table, cette vois armé d’une poignée de crudité et ayant bien l’intention de se venger contre la fille aux cheveux rouges, il fut toutefois interrompu par un professeur qui approchait. Probablement qu’il était en réalité l’une de ses victimes qui venaient se plaindre de son audace. Lui au moins ne lui ferait probablement pas de menace de mort…

Il suspendit donc son geste, ne quittant pas pour autant Meredith des yeux. Au moins le professeur s’était placé entre eux deux donc il y avait peu de chance que la Poudsouffle réussisse à l’atteindre sans toucher le professeur au passage… Surtout que ce dernier venait de l’attraper, par le manche, le redescendre au sol et poser sa main sur son front. Drago loucha un instant avant de se ressaisir et de faire une grimace dégoutée au professeur. Ses cheveux ! Il allait déplacer ses cheveux !

Lorsque le professeur entama son mini-monologue. Dois-je répéter à quel point Drago détestait les mini monologues ? C’était un art certes, mais même l’art contemporain des moldus l’intéressait davantage que les réprimandes artistiques de ses professeurs. De plus il dut faire un ‘’accio définition de cancre’’ (l’équivalent de google mental chez les moldus) dans sa tête puisque ce mot lui échappait.

- Je choisis mes causes professeur, et présentement je me venge d’une offense.

Oui, des pommes de terres pilées sur une tarte aux cerises étaient toute une offense! Après que le professeur eut jeté un regard noir et beaucoup trop prétentieux pour le ridicule de la situation, il se relança dans un terrible assemblage de mot de trois lignes de longs. Lorsqu’il eut terminé, Malefoy prit un sourire mauvais avant de répondre.

- Dans ce cas professeur, j’espère pour vous que vous allez capituler rapidement.

Lorsque le professeur le relâcha, Drago Malefoy replaça ses cheveux et lança sa poignée de crudité sur Meredith.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Jeu 19 Mar - 22:12

Par la peau des couilles de Merlin! Un prof! J’avais une nouvelle côtelette en main, mais je me retins de la lancer pour ne pas risquer de le toucher. Les sourcils froncés, je tâchais de comprendre ce qu’il disait. Si son regard noir me fit pâlir un peu, la seule chose que je compris de son discours fut qu’on avait le droit de continuer, à condition qu’on nettoie après. Aussitôt, un grand sourire étira mes lèvres alors que je saisissais une tarte à la crème.

Je grimpais sur la table et étais entrain d’en descendre de l’autre côté quand je fus atteinte par une poignée de tranches de tomates. Un pied sur la table, un pied sur le banc, je marquais un temps d’arrêt. Il me fallut quelques secondes avant de continuer mon mouvement. La tarte dans les mains, je me dirigeais droit sur Drago, ignorant totalement le professeur.

« MEUUUUUUUUUURS !!!! »

M’exclamais-je en riant, alors que je me jetais sur le Serpentard, écrasant la tarte sur sa tête. Je ne voulais pas vraiment qu’il meure, à vrai dire. On avait été amis et, parfois, on le redevenait pendant de courts instants. Le reste du temps, il prenait un malin plaisir à m’embêter, et je ne lui avais pas encore cassé le nez.

« Tu vas payer pour les tomates !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 41 ϟ Gallions : 99 ϟ Âge : 14 ϟ Baguette : Bois de Charme, Cheveux de Vélane ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : 4e — Clubs : Gazette de Poudlard
Serdaigle • Quatrième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Ven 20 Mar - 2:41

La bataille faisait rage tout autour de lui, mais visiblement il était assez éloigné du coeur de l'action, au loin celui qu'on connaissait comme le prince des serpentas semblait assez idiot pour aller dérangé les professeurs qui jusqu'ici n'avait que très peu réagi au désordre de la place publique. Silvas n'entendit pas ce qu'il s'échangea, mais il remarqua bien que peu de temps après un duel s'entama entre une jeune fille au cheveu rouge et le serpentard. La façon dont elle lui demanda de mourir en riant intrigua Silvas qui suspendit la bataille, faisant fit des projectiles qu'il recevait pour observer cette étrange relation.

Il s'approcha de quelque part, de la même façon qu'un photographe s'approche d'un cerf pour le prendre en photo, peu désireux de l'effrayer sans être pour autant un chasseur qui lui veut du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 11 ϟ Gallions : 18
Professeur d'Astronomie
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mar 24 Mar - 22:12

Peu importe notre âge, nous pétons parfois les plombs et nous nous comportons en véritables sales petits garnements. Bien sûr, en tant que professeurs, nous nous devons de nous comporter en tant qu'adultes, mais très sincèrement...où en serait le fun si on ne pouvait pas, nous aussi de temps en temps, nous amuser ?

Bon d'accord...les batailles de nourriture sont des enfantillages dignes des enfants de trois ans, m'enfin tout de même !
Quelques fois, cela a du bon...je suppose. Pour l'instant, personne n'a bougé dans le corps enseignant; ils sont tous bouche bée. Moi je souris sans broncher; je continue à manger tranquillement.
Je souris, car les élèves semblent s'amuser: tant mieux. Et puis, il n'y aurait pas de blessés, je pense, donc ce n'est pas bien grave; il ne faut pas s'inquiéter. Il y aurait juste du nettoyage, donc, il n'y a pas de quoi en faire un drame, n'est-ce pas ? Malgré ce résidu de nourriture jeté sur la table des professeurs. Bien sûr, cela a choqué cet ennuyant Andras qui se dirige de suite vers les élèves et leur adresse son sempiternel vocabulaire pompeux. Il a beau être classe avec ses mots choisis, mais il est d'un ennui...mortel. Pas d'amusement, pas de sourire. Véritable accro à l'étiquette, il préférerait sûrement mourir plutôt que de devoir observer un changement à sa politique de la politesse. Moi non plus, je n'aime pas l'impolitesse, mais il ne sait pas faire la part des choses; j'imagine que c'est son éducation qui veut cela.

Son discours a échoué et je ris, tandis que la bataille reprend. Il semble dépité et il hausse les épaules; il s'avance vers la grande porte pour sortir.

Pense t-il s'en tirer à si bon compte alors qu'il n'a pas même été touché une fois, seulement frôlé ? Le rabat-joie qui pense pouvoir arrêter des élèves tout seul...
J'empoigne une orange qui me tombe sous la main, me lève et interpelle mon collègue avant de la lui balancer en pleine face en courant vers lui, tandis que je rigole.


-Allons, laissez-les s'amuser et joignons-nous à eux, nous nettoierons après, tous ensemble !

Bien sûr, je n'ignore pas le risque que je viens de prendre. Mais qu'importe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 24 ϟ Gallions : 25 ϟ Âge : Trente-et-un automnes remplis de brume ϟ Baguette : Bois de cyprès, 22 centimètres et ventricule de dragon ϟ Sang : Sang-Pur, bien sûr ! ϟ Emploi : Professeur de soins aux créatures magiques

Professeur de Soins aux Créatures Magiques
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mar 24 Mar - 22:13

Andras hausse les épaules, l'air faussement désolé du comportement enfantin de ces élèves qui sont censés être matures, mais il met cela sur le compte de leur inexpérience et décide de se retirer.
Les gamineries, il juge cela fort déplaisant, et il n'a pas envie d'être la cible lors de cette bataille.
Le seul souci est qu'il n'a pas prévu un retournement de situation aussi grotesque qu'humiliant. Le sadique - c'est généralement ainsi que l'on perçoit cet enseignant cynique et sarcastique, semblant se railler plus ou moins de tous - se retourne lorsqu'il entend la voix de son détestable collègue l'interpeller; il n'y a que deux pas à franchir pour atteindre la sortie de la Grande Salle, là où il se tient actuellement.

Au demeurant, il est à noter que depuis le début de l'année, les deux professeurs ne semblent en rien s'apprécier. Les regards lancés par Andras à cet énergumène ne semblent être que haine et dégoût. Et tout le monde peut facilement le ressentir, le professeur de soins aux créatures magiques hait au plus haut point cet excentrique ayant constamment la tête dans les étoiles.

Une orange en pleine tête le fait reculer, atteint au front. Il affiche un air totalement blasé, regardant l'homme aux longs cheveux d'argent se moquer de lui, rire aux éclats.


-Allons, laissez-les s'amuser et joignons-nous à eux, nous nettoierons après, tous ensemble !

Les yeux de l'enseignant virent soudainement au noir de jais, reflet de la haine qu'il éprouve pour cet homme tandis qu'il s'approche doucement mais dangereusement de lui; un peu comme le chat qui veut tenter d'attraper sa souris. Et c'est un formidable et majestueux coup de poing dans le ventre qui vient venger l'affront de l'orange dans la tête, laissant le souffle court au professeur d'Astronomie qui s'écroule à genoux devant lui, tentant de reprendre contenance.
Andras tourne les talons et sort de la Grande Salle, toujours aussi froid et impassible.

Et c'est ainsi que le professeur de soins aux créatures magiques s'en alla loin du tumulte des enfantillages qu'il venait de voir; las.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 99 ϟ Gallions : 183 ϟ Âge : 15 ans ϟ Baguette : 30cm, aubépine, crin de licorne ϟ Sang : Pure ϟ Année d'étude : 5e
Serpentard • Cinquième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Sam 4 Avr - 22:43

Andras continua d'avoir son air snob et coincé en haussant les épaules et se retourna en direction de la table des professeurs. Il eut peu le temps de réaliser ce que les professeurs jacassaient entre eux que Meredith l'attaqua sauvagement, répandant de la tarte à la crème partout sur ses cheveux. Elle se plaqua contre lui pendant son attaque. En tant normal, cela ne l'aurait pas renverser, mais c'était sans compter le nombreux de restants graisseux, huileux et glissants et il trébucha à la reverse. Il tenta de se redresser, non, mais ses cheveux. Avait-elle vraiment osé?

- MES CHEVEUX  !

Il reversa Meredith qui rigolait, s'essuya du revers de sa manche la crème qui lui brouillait la vue. Faisant fit de ce qu'elle racontait à propos des tomates et attrapa quelque part de la gelée au fruit qu'il s'empressa d'étendre à son tour sur le visage de Meredith. Tentant de rester tant bien que mal en équilibre sur son adversaire qui se débattait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 178 ϟ Gallions : 396 ϟ Âge : 16 ans ϟ Baguette : Bois de Pin, Plume de Phénix, 32.4 centimètres, plutôt souple ϟ Sang : Pur ϟ Année d'étude : Sixième année
Préfète Poufsouffle • Sixième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Dim 5 Avr - 14:13

« Aaaah, non, pas la gelée! »

M’exclamais-je, morte de rire, alors que Drago m’avait renversée et m’étalait de la gelée aux fruits sur la figure. Je me débattais bien évidemment, sans trop de succès, quand je vis le professeur d’astronomie envoyer une orange en plein dans la figure du professeur Law qui s’en allait. Je ne songeais même plus à me défendre des attaques du Serpentard qui m’avait grimpé dessus quand je vis le coup partir.

« C’est bon Malefoy, t’as gagné! »

M’exclamais-je, alors que je rassemblais mes forces pour le repousser et pouvoir me relever. Mais au lieu de me venger de mon visage et de mes cheveux couverts de gelée rose, j’allais voir le professeur Coffin qui était tombé à genoux.

« Ca va monsieur? »

Lui demandais-je, alors que je passais une main sur ma figure pour retirer le plus gros de la gelée. Pour en avoir mis, et pris plusieurs, je savais qu’un coup de poing dans le ventre pouvait faire TRES mal. Je jetais un coup d’oeil à Drago, espérant qu’il avait accepté ma reddition et qu’il ne s’apprêtait pas à me lancer autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ parchemins : 41 ϟ Gallions : 99 ϟ Âge : 14 ϟ Baguette : Bois de Charme, Cheveux de Vélane ϟ Sang : Mêlé ϟ Année d'étude : 4e — Clubs : Gazette de Poudlard
Serdaigle • Quatrième année ─
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   Mar 7 Avr - 20:29

Le crotale cascabelle est une espèce de serpent qui se retrouve principalement en Amérique du Sud. Plus communément l'on appelle les crotales des différentes espèces des serpents à sonnette pour leur habileté à faire savoir bruyamment leur mécontentement. L'étymologie Cascabelle peut être comprise en espagnol comme Cascabel et signifie alors grelot. Il s'agit d'une espèce agressive, qui a tout de même la politesse d'avertir avant de frapper, et qui possède un venin particulièrement déplaisant.

Le blaireau quant à lui est un animal qui, bien qu'aussi présent en Amérique, est davantage connu en Europe. Cet animal creuse des galeries, ne voit pas grand-chose, mais entend et renifle de façon exceptionnelle. Ah, à noter aussi que cet animal marque son territoire de façon assez... forte. Du moins on le remarque.

Tout cela pour dire que Silvas était désormais accroupi sur une table, les mains ramener sous son menton, totalement immobile même sous la force des projectiles qu'ils recevaient puisqu'il observait un Crotale et un Blaireau dans un combat dans un étrange habitat peu naturel. Et si ces deux spéminenes semblaient aussi différents l'un de l'autre, le serdaigle prenait néanmoins un certain plaisir, presque malsain, à observer cette dualité qui se terminait en rire.

Jusqu'à se que le blaireau se lève et aille jouer ailleurs. Déçu, il avait perdu ses sujets d'observations, Silvas se mis debout sur la table, regarda autour de lui la bataille qui faisait rage autour de lui, haussa les épaules puis, ne trouvant rien de mieux à faire, s'assied de nouveau en tailleurs sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La grande guerre (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La grande guerre (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grande guerre du Nord
» La Grande Guerre - 14-18
» Balade à grande vitesse [Libre]
» Guerre gobelin et honneur des Marteaufoudres [terminé]
» Mémorial des Braspartiates dans la Grande Guerre : 1917

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUMOS ! ::  :: Rez-de-chaussée :: • La Grande Salle-